MENU
Accueil
Rap français : la belle liste des sorties du mois de mai
Écouter le direct
Sofiane - shooting "La Direction" (DR)
Sofiane - shooting "La Direction" (DR)

Rap français : la belle liste des sorties du mois de mai

Le grand retour de Fianso, mais aussi Bramsito, Georgio, La Fouine ou Tovaritch … Après un mois d’avril plutôt calme, le rap français repart de plus belle.

Toujours très cyclique, le rap français a ralenti de rythme ces dernières semaines, avec moins de projets de têtes d’affiche. La scène indépendante est cependant restée très active, nous réservant quelques belles surprises. Le mois de mai devrait remettre tout ce beau monde en route, avec quelques retours attendus et de jeunes artistes en développement prêts à s’imposer. 

Les grosses têtes d’affiche  

Sofiane - La Direction : 21 mai

On commençait à se demander si Affranchis, sorti il y a plus de trois ans, ne serait pas son dernier album solo. Fianso s’est tellement implanté partout ces dernières années (le e-sport, la production d’autres artistes, le théâtre, le cinéma, le Cercle, etc) qu’il aurait pu se contenter d’une place de marionnettiste en coulisses, délaissant progressivement le devant de la scène. Finalement, le rappeur du Blanc-Mesnil est de retour avec un nouvel album, La Direction, déjà teasé par un premier extrait enervé. On attend également de gros featurings : Sch et Soolking sur des titres déjà dévoilés, mais aussi Sifax, Zeguerre et Kenek. 

Gims - Les Vestiges du Fléau : 28 mai

Alors qu’elles ne comptaient qu’un ou deux titres inédits supplémentaires il y a quelques années, les rééditions sont devenues de véritables projets à part entière, parfois aussi longues et ambitieuses que les albums auxquels elles viennent se greffer. Quand on se rappelle des rééditions à rallonge de Ceinture Noire, on imagine que Gims devrait nous livrer une nouvelle tracklist bien consistante pour cette deuxième partie du Fléau, six mois après la sortie de l’album. 

Les retours  

Georgio - Sacré : 7 mai

Comme Fianso, Georgio n’a rien sorti depuis 2018. Plutôt discret en dehors de ses propres projets, il est tout de même apparu sur quelques featurings (Zesau, Tsew the Kid) pour préparer le terrain en vue de la sortie de ce quatrième album. Georgio fêtera par ailleurs ses dix ans de carrière avec l’intention de marquer le coup : un livre retraçant cette décennie sera également proposé à la vente, avec photos inédites, documents, témoignages …

L’Or du Commun - Avant la Nuit : 14 mai

Encore un groupe qui n’a pas enrichi sa discographie depuis 2018 : L’Or du Commun, trio belge qui poursuit son bonhomme de chemin depuis une dizaine d’années, livrera ce mois-ci son quatrième album. Ce projet accueillera par deux fois Roméo Elvis en featuring. Proche du groupe, l’auteur de Chocolat n’a plus fait d’apparition sur disque depuis les accusations à son encontre. 

Les vieilles gloires  

La Fouine - XXI : 21/05

La très longue discographie de La Fouine continue de s’enrichir. Déjà auteur de plus de quinze projets, il dévoilera son huitième album, intitulé XXI, et plutôt inspiré par la rue, à en croire à la tracklist : Dans la Zone, Sacoche, Beretta, Poulet Braisé, Billet de 500 … difficile de croire que ces titres correspondent à des chansons d’amour. La Fouine ne touchera certainement pas les sommets de sa grande époque, mais reste capable de fulgurances, comme sur la mixtape Sombre en 2018. 

Black M - Alpha part.1 : 21 mai

Initialement prévu en mars, puis en avril, le premier volume d’Alpha a été repoussé et devrait paraître en mai. Pour rappel, les différents EP mis bout à bout constitueront un album complet, le quatrième solo de la discographie de Black M. 

A suivre  

DTF - Bat.C (titre à confirmer) : courant mai

Annoncé il y a quelques jours, le nouvel album de DTF n’a pas encore dévoilé sa date de sortie, ni son titre. La cover met cependant en avant le mot “Bat.C”, une référence directe à  la fameuse cité Gagarine d’Ivry, on imagine donc qu’il s’agira du titre du projet. Très peu d’informations ont filtré pour le moment, on s’attend à un projet dans la continuité de ce qu’a fait DTF jusqu’à maintenant : un bon équilibre entre ambiances planantes et morceaux plus rythmés, des clips léchés, et pas mal de références à la fumette. 

Di-Meh - Mek+oub : 14 mai

Après avoir publié un projet par an entre 2013 et 2019, Di-Meh est sur le point de dévoiler son tout premier album. Venu de Suisse et membre de la Superwak Clique, il a pris son temps, afin de livrer une œuvre plus personnelle et plus aboutie. Petite curiosité : alors qu’il a toujours eu l’habitude de publier ses disques le 10 mai (pour l’homonymie avec son pseudo), il devra cette fois-ci attendre le 14 mai, aussi bien pour des raisons personnelles (il souhaite attendre la fin du ramadan) que par logique commerciale, le vendredi étant le jour de sortie des albums en version physique. 

Lyonzon - En attendant la popance 2 : 28 mai

“Terminé” dès le mois d’octobre selon le label A.W.A, annoncé comme “imminent” par le groupe en décembre, le nouveau projet de Lyonzon ne sortira finalement que ce mois-ci. Il s’agit du premier projet du collectif chez A.W.A, deux ans après le premier volume d’En attendant la popance, publié en indépendant en juin 2019. 

7Jaws - Je vois les couleurs : 7 mai

Plutôt bien accueilli par la critique avec ses précédents projets, 7Jaws vise un peu plus haut cette fois-ci : format album (son premier), gros featurings (Vald, Captain Roshi, Big Flo sans Oli), et du beau monde derrière les manettes : Nk.F (le fameux “3ème membre de PNL”), Fred Savio, Felipe Salvia (qui travaille beaucoup avec Kendji Girac), Seezy … 

Bramsito - Substance : 14 mai

Bramsito est bien plus un chanteur qu’un rappeur, mais ses thématiques (bicrave, rue), ses collaborations (Booba, Niska, Leto, Dosseh …) et certains préjugés finissent toujours par le classer dans la catégorie des sorties rap. Il devrait donc une fois de plus occuper l’actualité du rap français au mois de mai, après avoir déjà marqué les esprits avec Prémices en 2019 et Losa en 2020. 

Les jeunes espoirs   

ISK - Vérité : 28 mai

Quand on invite Sofiane, Alonzo, Niro et DA Uzi sur son premier album, c’est qu’on a confiance en ses capacités et qu’on n’a pas peur de se faire déclasser sur son propre terrain. ISK a déjà bien préparé son arrivée avec une mixtape l’an dernier, et surtout deux séries de freestyles : 10 épisodes d’Acharné entre l’été 2018 et l’été 2020, et 4 freestyles Vérité, de mai 2020 à mars 2021. Textes longs et denses, introspection, histoires de rue : ISK est un pur kickeur qui pourrait réconcilier les auditeurs de l’ancienne école avec les rappeurs de la nouvelle génération. 

Tovaritch - COBETCKИЙ : 14 mai

Lui aussi s’est fait remarquer avec une série de freestyles, intitulée Bratva, et par son style très brutal, agressif et testostéroné. Originaire de Russie, installé dans le 93, Tovaritch devrait nous livrer une belle série de punchlines bien imagées et bien lourdes (C'est pas moi qui marche sur la Terre, c'est la Terre qui roule sous mes pieds), mais pourrait également montrer d’autres facettes de sa personnalité artistique. 

Les vétérans  

Dry - Dysnomia : 14 mai

Pilier du groupe Intouchable et de la Mafia K1Fry dans les années 2000, Dry poursuit sa route en solo avec un nouveau projet. Après les deux volumes de De la pure pour les durs 2 en 2018 et 2019, l’Amiral DR revient aux affaires avec Dysnomia, et n’a rien perdu de sa superbe : comme d’autres vétérans des années 2000 (Rim’K, Aketo), son aisance technique lui permet de s’adapter sur n’importe quel type de sonorité et de renouveler sa proposition tout en restant fidèle à sa base. 

Djamhellvice - Grabuge : 14 mai

Actif depuis bientôt quinze ans, Djamhellvice n’est ni le plus connu, ni le plus productif des rappeurs de l’underground parisien, mais il reste constant et déterminé depuis ses débuts. Né artistiquement en tant que guitariste au sein d’un groupe de métal hardcore (il faut avouer que c’est assez peu commun dans le rap), il a fait évoluer sa proposition artistique au fil du temps : rappeur engagé, il développe dans ses textes de nombreuses thématiques : racisme, véganisme, dangers du complotisme, méfaits du capitalisme, etc. Après un EP l’an dernier, il enchaine en mai avec un nouveau projet court, Grabuge. 

Mais aussi :   

Gen - Tango Fantôme : 5 mai

Jewel Usain - Mode difficile : 7 mai

NKP - Rahel : 21 mai
Souffrance - Tranche de vie : 21 mai
Moji et Sboy - Temps d’aimer : 28 mai

26 Keuss- Ma vie en 4K partie 4/4 : courant mai
Niro - Sale Môme partie 4/9 : courant mai
Swift Guad et Raw Saitama - Guernica : courant mai

La liste n’est pas exhaustive et n’exclut pas certaines sorties pas encore annoncées officiellement.