MENU
Accueil
Quels records reste-t-il au rap français ?
Écouter le direct
Jul - session photo Asics (DR)
Jul - session photo Asics (DR)

Quels records reste-t-il au rap français ?

Ninho, Jul ou Orelsan font tomber chaque semaine des records de la musique française. Reste-t-il des exploits inatteignables pour le rap ?

Jul tout proche de Johnny Hallyday en nombre de disques de platine, Bande Organisé bat le record du single de diamant le plus rapide de l’histoire de la musique française, Ninho devient le premier artiste français à dépasser les 200 singles certifiés, Orelsan réalise la meilleure première semaine depuis JohnnySemaine après semaine, le rap français aligne les records. Devenu le genre musical le plus populaire, il est largement majoritaire chez les jeunes générations, et s’est progressivement imposé à l’oreille des plus anciens. La démocratisation du streaming a bien entendu été le point de bascule pour l’industrie du rap : ce mode d’écoute est celui privilégié par les auditeurs de moins de 35 ans, ce qui explique que les artistes rap se retrouvent en tête des classements chaque semaine.

Les accumulations de certifications témoignent cependant de changements profonds dans le système de cumul des ventes. Avant l’ère du streaming, un single ne pouvait être certifié qu’en étant publié physiquement : sous format 45 tours à l’époque des disques, ou CD 2 titres ensuite. Il était par exemple impensable de chercher à obtenir un single d’or pour chacune des pistes d’un album, alors que c’est aujourd’hui le cas pour les projets les plus vendus. Parmi les 200 singles or, platine ou diamant de Ninho, on retrouve ainsi plusieurs intros et plusieurs outros. Entre l’extrême popularité des rappeurs, et le système de comptabilisation des ventes qui joue en leur faveur, les têtes d’affiche actuelles font donc tomber des records qui appartenaient jusqu’ici majoritairement à Johnny Hallyday, mais aussi à Mylène Farmer ou Céline Dion. Quels records le rap français peut-il encore espérer accrocher ?

Le plus grand nombre de spectateurs pour un spectacle musical

Détenteur actuel : Jean-Michel Jarre

Record à battre : 3,5 millions à Moscou en 1997, ou, si on reste sur le territoire français, 2,5 millions à La Défense en 1990 (sans tricherie, puisque le compte est certifié par le Guiness Book).

Qui pour le battre ? A l’heure actuelle, difficile de croire que qui que ce soit (dans le rap ou ailleurs) puisse réaliser un tel exploit. Il faudrait non seulement un très gros vendeur, mais surtout, quelqu’un capable de créer l'événement : on peut miser sur PNL, Orelsan ou Jul. Surtout, il faudrait sortir de l’incertitude liée à la pandémie. Il serait en effet dommage de prévoir un tel concert des années à l’avance, d’engager une telle logistique, pour finalement se voir limité par une jauge de 25%, ou par une obligation de spectacle assis avec deux mètres de distance entre chaque spectateur.

Le titre resté le plus longtemps numéro 1

Détenteurs actuels : Happy (Pharell Williams) et Shallow (Lady Gaga et Bradley Cooper)

Record à battre : 22 semaines

Qui pour le battre ? La démocratisation du streaming est allée de pair avec l’évolution des modes de consommation de la musique : la durée de vie d’un album ou d’un single est beaucoup plus courte, et par conséquent, ce record sera difficile à aller chercher. 22 semaines, c’est énorme, et on imagine difficilement un seul titre rester au sommet pendant 5 longs mois ! Historiquement, le rap français a d’ailleurs très peu d’exemples auxquels se référer. Le premier vrai morceau du genre est La tribu de Dana (qui, quoi qu’on en pense, reste un morceau de rap dans la forme) avec 12 semaines consécutives, très loin, donc, de Pharell Williams ou Lady Gaga. Pour bien saisir ce que représentent 22 semaines au top : c’est exactement le double de ce qu’a réalisé Bande Organisé en 2020.

Le plus grand nombre de Victoires de la Musique

Détenteurs actuels : Alain Bashung et Mathieu Chedid

Record à battre : 13 Victoires

Qui pour le battre ? On n’aurait pas misé sur grand monde avant la dernière cérémonie, mais les 3 Victoires d’Orelsan (Chanson Originale, Création Audiovisuelle, Artiste Masculin) lui ont permis de porter son total à 9 récompenses. Il n’est plus qu’à une longueur de Johnny Hallyday et Alain Souchon, et pourrait, s’il rafle encore tout lors d’une prochaine cérémonie, aller chercher la tête du classement. Étant donné le désamour historique entre l’institution des Victoires et le rap français, il serait assez cocasse qu’un artiste rap finisse sur la plus haute marche du podium.

Le plus de disques vendus à l’étranger

Détenteur actuel : David Guetta
Record à battre : 35 millions de ventes

Qui pour le battre ? Le rap français s’exporte de mieux en mieux, et même si la diffusion du genre reste limitée par la barrière de la langue, certains font de véritables cartons. Les chiffres de Gims sont éloquents : son single Dis-moi que tu m’aimes et cinq fois platine en Italie ; Loin est platine en Allemagne, Hola Senorita platine en Espagne ; en 2018, un demi-million d’exemplaires de l’album Mon Coeur avait raison ont été écoulés à l’étranger. Une belle réussite, qui reste cependant insuffisante pour espérer aller chercher les scores faramineux de David Guetta -qui lui, n’a pas la barrière de la langue.

L’album le plus vendu en France

Détenteur actuel : D’eux, de Céline Dion (1995)

Record à battre : 4,5 millions (et ce score se limite aux ventes effectuées sur le territoire français, afin de ne pas décourager nos rappeurs)

Qui pour le battre ? Le plus gros score de l’histoire du rap français est au crédit d’IAM, avec un million et demi d’exemplaires de L’école du Micro d’Argent. Un véritable exploit, d’autant que cet album ne lorgne pas du côté du mainstream, et développe sans aucun calcul des thématiques chères au groupe marseillais. Parmi les têtes d’affiche actuelle, on dépasse difficilement le million : seul Gims est allé chercher un double-disque de diamant en 2021 pour Ceinture Noire, 3 ans après sa sortie. PNL est également très proche du million avec Dans la Légende, et devrait finir par l’atteindre avec Deux Frères.

Atteindre ce score symbolique est déjà un exploit historique. Le multiplier par 5 pour aller chercher le record de Céline Dion paraît impensable à l’heure actuelle, à moins d’une réforme dans la comptabilisation des streams qui gonflerait artificiellement le nombre d’équivalents-ventes. Les artistes actuels ont cependant un avantage sur les générations précédentes : tant qu’un album est écouté sur les plateformes, il continue à accumuler des ventes. On peut donc imaginer qu’un gros scoreur avec une fan-base fidèle sur de très nombreuses années, voire sur des décennies (Orelsan, PNL) puisse s’en approcher progressivement.