MENU
Accueil
Que peut-on espérer du retour de Shay ?
Écouter le direct
Shay - (Photo : Florent Vindimian)
Shay - (Photo : Florent Vindimian)

Que peut-on espérer du retour de Shay ?

Malgré un teaser annonçant son retour, Shay n’a encore livré aucun détail sur la suite des événements. Que peut-on en espérer ?

Il y a quelques jours, on apprenait par le biais du compte instagram du Motif que Shay (qui est sa sœur), ne comptait pas revenir dans la musique. Une bien triste nouvelle pour ceux qui attendaient un nouvel album de la rappeuse belge, mais le deuil n’aura duré que quelques jours. Après avoir supprimé tous ses posts instagram et changé de photo de profil, elle a publié un teaser énigmatique suggérant l’arrivée d’un nouveau projet. Aucun détail n’a été dévoilé pour le moment au sujet du format ou de la date de sortie, mais avec ces quelques secondes de vidéo et ce code-barre renvoyant vers un site internet, le retour au premier plan de Shay devient concret.

Après dix années d’une carrière en dents de scie, Shay affiche jusqu’ici un bilan contrasté. Ses deux albums ont tous deux décroché un disque d’or, et certains de ses singles ont trouvé leur public, mais elle n’a pas pu dépasser un certain plafond de verre. Avec ce nouveau projet, elle pourrait remettre sa carrière sur les bons rails et trouver enfin une continuité qui lui a parfois fait défaut. Le premier teaser laisse espérer de bonnes choses, voici donc ce que l’on attend de son retour.

Un album réussi

C’est évidemment la principale attente : après deux albums correctement accueillis, sans pour autant devenir des projets indispensables, on attend de Shay qu’elle franchisse une marche supplémentaire. Ses qualités de rappeuse ne font aucun doute, et c’est surtout sur le plan de la direction artistique que la question se pose. Balançant depuis ses débuts entre des titres durs (Cruella), des bangers efficaces (PMW), des morceaux plus doux (Cœur Wanted), elle a dû composer avec un public versatile, sans toujours savoir où se positionner.

Si l’on accepte aujourd’hui qu’un rappeur passe sans transition d’un morceau kické à une pure zumba, le public reste malheureusement plus intransigeant avec les rappeuses, et continue à vouloir les mettre dans des cases. Le Juiice doit rester une pure trappeuse, Lala &ce doit rester chill et nonchalante …Pour Shay, le principal défi sera donc de réussir à dépasser ces limitations tout en livrant un projet cohérent.

Une belle bataille pour le trône

A sa première apparition aux côtés de Booba en 2011, Shay a immédiatement été propulsée par les médias rap et par les ratpi comme la prochaine reine du rap en France. Dans un contexte toujours compliqué pour les artistes féminines, plusieurs rappeuses ont réussi à se faire une place ces dernières années : Lala &ce, Le Juiice, Chilla, récemment Davinhor, bientôt Laeti … Chercher à les comparer entre elles n’a aucun sens, puisque leurs univers musicaux respectifs sont très différents, mais elles doivent toutes affronter les mêmes difficultés, face à des auditeurs parfois réticents, et plus critiques envers les rappeuses qu’envers les rappeurs.

Dans ce contexte, Shay pourrait réaffirmer sa position et profiter de la dynamique insufflée par ses consoeurs pour s’imposer auprès du public. Rappeuse la plus médiatique et la plus attendue, elle devra affronter une certaine pression avec ce nouveau projet, mais si elle parvient à livrer un projet suffisamment solide, elle est une candidate sérieuse à la place de numéro une.

De l’arrogance

Présentée au public dans la peau d’une Cruella d’enfer bruxelloise, Shay a toujours bien négocié ses phases d’égotrip. Si elle sait faire preuve de sensibilité sur certains titres, elle est particulièrement intéressante quand elle se pose en véritable patronne avec la bonne dose d’arrogance, posant tranquillement “attitude de Cléopâtre, où est mon scarabée ?”. Pour son retour au premier plan, on espère que la belge ressortira l’artillerie lourde pour réaffirmer son statut.

Un bilan de ses 10 premières années de carrière

Kaaris a convaincu il y a deux ans avec le morceau Réussite, extrait de 2.7.0, sur lequel il revenait en détails sur le déroulé de sa carrière. L’occasion de remettre les points sur les i et de tirer un bilan de sa carrière, sur un modèle déjà expérimenté par d’autres artistes avant lui, mais toujours efficace. On aimerait beaucoup entendre Shay sur ce type de format, pour mieux comprendre son point de vue sur le déroulé de sa carrière : ce qui s’est passé comme prévu, les difficultés qu’elle a connu, les galères en coulisses, sa réaction aux critiques ou aux mauvaises blagues, les raisons de son départ du 92i, etc. Ce serait aussi l’occasion pour Shay de faire un peu plus d’introspection et de parler un peu d’elle, ce qui permettrait de créer un lien plus fort avec son public.

Des featurings pertinents, ou pas de featurings du tout.

Shay s’est très peu connectée au reste du rap-game jusqu’à aujourd’hui, en dehors des membres du 92i de la période 2015-2017 (Benash, Damso). Son premier album ne contenait aucune collaboration, le deuxième s’appuyait uniquement sur un featuring avec Niska. En dehors de ses propres projets, on l’a très peu entendu : une apparition sur un album de Jul, une autre sur un album de Fally Ipupa, et un single avec Dany Synthé et Davido … et c’est tout. On apprécie que la rappeuse belge choisisse avec soin ses featurings et évite de se mélanger avec tout le monde.

Même s’il est toujours bon, quand on pense aux chiffres, d’aller chercher des têtes d’affiche pour élargir son public, Shay a le mérite d’être restée très cohérente dans ses choix et d’avoir misé uniquement sur elle jusqu’ici. Si ce projet s’appuie sur des featurings, on espère donc qu’ils resteront dans la lignée de ce qu’elle a réalisé jusqu’ici, et qu’on évitera les connexions purement stratégiques.