MENU
Accueil
Booba : le réalisateur du docu BFM TV pense qu'il est "devenu l’incarnation du hip-hop management"
Écouter le direct
Booba - Capture d'écran Instagram @boobaofficial
Booba - Capture d'écran Instagram @boobaofficial

Booba : le réalisateur du docu BFM TV pense qu'il est "devenu l’incarnation du hip-hop management"

Le journaliste Yves Couant a diffusé son documentaire "Booba : enquête sur un Bad Boy" sur BFM TV ce 5 juillet 2021.

Vous vous souvenez des récentes estimations de la fortune du Duczer dont il s'était moqué sur Twitter ?! Et bien ça y est : BFMTV a diffusé ce 5 juillet 2021 le documentaire co-réalisé par Yves Couant et sobrement intitulé : Booba, enquête sur un Bad Boy. On y apprend que Booba est un redoutable homme d'affaire doublé d'un troll de classe mondiale ainsi qu'un artiste travailleur et ambitieux. En gros, "Booba est devenu l’incarnation du "hip-hop management"... rien que ça ! 

"C'est le estimeeeyyy"

En interview pour Télé Loisir, le co-réal de cette enquête explique comment il est parvenu à estimer la fortune du Duc : "Cette évaluation est celle d’Eric Tréguier, journaliste spécialisé du magazine Challenges, et qui, régulièrement, dresse le tableau des 500 fortunes de France." confie t-il à Télé Loisir. "Avec cette difficulté que Booba vivant pour partie aux Etats-Unis et pour partie en France, il est compliqué d’avoir des chiffres précis." Ah ! 

12 millions d'euros pour Booba vs Kaaris 

Autre estimation intéressante de ce docu : le clash entre Booba et Kaaris aurait pu les rendre encore plus riches qu'ils ne le sont déjà ! La somme de 12 millions d'euros est avancée. Mais comme vous le savez, ce combat n'a jamais eu lieu : "Comment interprétez-vous son refus ?" demande Télé Loisir au journaliste : "Je n’ai pas eu d’explication particulière. On sait qu’il est beaucoup dans le contrôle de son image." répond le réal ... Encore faut-il être sûr que c'est bien Booba et non Kaaris qui a refusé l'opposition. En plus, bien d'autres facteurs que la simple volonté des deux concernés ont pu rendre ce combat impossible.

B2O pas content

Comme on vous l'avait rapporté, Booba n'a pas du tout validé la démarche des reporters de BFMTV. "Booba a signifié assez vite qu’il n’était pas pour ce reportage, et cela a dissuadé certains de nous parler__. Un type de contraintes assez classiques, lorsqu’on dresse le portrait d’une personnalité" explique le journaliste à Télé Loisir.