MENU
Accueil
Orelsan : retour sur les moments fous du premier concert à Bercy de sa tournée
Écouter le direct
Orelsan - photo Bercy 13 mars (Instagram/jeunepocahontas)
Orelsan - photo Bercy 13 mars (Instagram/jeunepocahontas)

Orelsan : retour sur les moments fous du premier concert à Bercy de sa tournée

On était à la première date parisienne de la tournée "Civilisation" d'Orelsan et franchement c'était une dinguerie.

Artiste français le plus populaire du moment, Orelsan avait choisi Caen (évidemment) pour démarrer sa tournée Civilisation le 22 février dernier. Fort du succès monstrueux de son dernier album qui se rapproche à une vitesse folle du disque de diamant (450 000 ventes à l'heure où on vous parle), Orel a posé 5 Bercy de suite dans le plus grand des calmes. Il avait d'ailleurs prévenu ses fans parisiens dans son titre Shonen : "Paris, merci, merci, j'pose un Bercy sur toute la s'maine".  Une prouesse dont il est l'un des seuls rappeurs avec Nekfeu, Damso, PNL... à pouvoir la réaliser.

Paris, merci, merci, j'pose un Bercy sur toute la s'maine".

Pour sa première date à Paris en 2022 ce mardi 15 mars dans l'enceinte de l'AccorHotels Arena, le rappeur caennais a confirmé son statut : de showman incroyable, bien accompagné par son groupe : Skread, Phazz, Ablaye et ses musiciens.

Spoilers alert (on vous aura prévenu)

Retour sur les moments forts de ce concert qui puent l'odeur de l'essence. Attention, on vous prévient il y a plein de SPOILERS (pour ceux qui vont le voir dans les prochains jours) et on a mis quelques vidéos, mais pas trop, pour ne pas gâcher toute la surprise.

Une intro surprise

Après la première partie de 3 pour 100, un groupe de Caen, qui a bien mis l'ambiance, Orelsan est arrivé vers 21 heures sur scène sans introduction, ni scénographie : jogging, hoodie et casquette accompagné de son groupe... avec les lumières allumées. Les fans un peu surpris, se posent beaucoup de question, surtout qu'on voit son frère filmer... Un besoin pour la suite de son documentaire ? Le prodige normand chante Jour Meilleur a cappela puis enchaine sur La Quête et comme si sil rappait en fin de soirée dans une salle des fêtes. Son micro se met à bugger sur Défaite de Famille, les lumière s'éteignent et on aperçoit sur l'écran : erreur fatale. Ca y est, le show peut commencer avec Civilisation après cette intro qui a fait vraiment son petit effet !

Manifeste/L'odeur de l'essence

Civilisation est un projet plutôt engagé qui aborde des sujets sociétaux comme l'écologie, les violences policières... avec la vision d'un rappeur quadragénaire. Orel s'est d'ailleurs aventuré à rapper son titre Manifeste, qui raconte le déroulement d'une manifestation des gilets jaunes à Paris, pendant 7 minutes. Ce n'est pas le moment où le public s'est le plus ambiancé, mais tout le monde a été bluffé par sa prestation et la scénographie sur l'écran qui nous plonge au milieu cette manif. Forcément, il a enchainé sur L'Odeur de l'essence, single du projet, qui est une critique de la société : politiques, milliardaires... tout le monde en prend pour son grade. De la fumée et des flammes plongent les fans parisiens dans un moment d'intensité dingue.

Medley "à l'ancienne"

Voulant revenir à l'époque de ses débuts, qu'on a pu découvrir dans le documentaire de son frère : Ne le montre à personne, Aurélien interprète des titres à l'ancienne : Sous Influence, Changement, Jimmy Punchline Courez Courez... mais aussi des plus récents comme Christophe, Rêves Bizarres... Un medley parfaitement ajusté, qui a ravi les fans de la première heure mais pas que.

Une scénographie dingue

Ce qui rend ce show si spécial et spectaculaire, en plus de la performance d'Orel et son band, c'est la scénographie que beaucoup de rappeurs et même américains doivent jalouser. Les visuels projetés sur l'écran s'enchainent et on prend des claques à chaque minute et morceau. Mention spéciale à Manifeste, l'Odeur de l'essence, mais surtout sur Notes pour Trop Tard à la fin du concert, où on peut voir l'artiste caennais dans sa chambre avec ses posters d'ado : notamment celui d'Eminem Show (les Stan ont apprécié), avec la pièce qui se surélève.

0 guest

Aucun invité n'a débarqué sur la scène de l'AccorHotels Arena... et certains étaient déçus. Mais honnêtement, la cohérence du concert et la performance d'Orel ont permis de tenir les 2 heures sans aucun guest. Surtout que sur le dernier album il n'y a que deux feats : Gringe, son acolyte de toujours, et Pharrell.  Et surtout il envoie aussi un message : mes super guests, c'est mon groupe. Après, rien nous dit, qu'il n'y aura pas d'invités les prochains soirs.

En bonus, on termine sur de l'amour avec le titre Ensemble :

Et un petit pas de danse...

La quête continue pour Orel

4 ans après sa tournée magistrale pour La Fête est finie, qui nous avait déjà mis une énorme claque, Orel et son équipe ont placé la barre encore plus haut avec cette tournée et confirme encore qu'il est un des meilleurs rappeurs et l'un des artiste les plus accomplis de sa génération et que le live, c'est clairement son truc. Cette semaine, presque 100 000 personnes vont assister à la masterclass d'une bande de potes, réunis grâce à la passion du rap. Vraiment, c'est du propre !

En bonus, on termine sur de l'amour avec le titre Ensemble :