MENU
Accueil
Orelsan : le public de Caen détourne "La Terre est ronde" pour se moquer du club
Écouter le direct
Stade Stade Michel d'Ornano / Orelsan ©AC / Sport à Caen
Stade Stade Michel d'Ornano / Orelsan ©AC / Sport à Caen

Orelsan : le public de Caen détourne "La Terre est ronde" pour se moquer du club

Les spectateurs du match Caen - Paris FC ont détourné le titre "La Terre est ronde" d'Orelsan pour se moquer des performances du club.

Orelsan n'a pas manqué d'ingéniosité pour promouvoir son album. Entre l'annonce d'une tournée comprenant 5 AccorHotels Arena à Paris, le documentaire Montre jamais ça à personne sur Amazon Prime, la sortie de 15 éditions spéciales de son album et tout dernièrement, l'annonce des 5 tickets d'or cachés dans les précommandes, l'auteur de L'odeur de l'essence n'aura pas chômé.

Au moins le public a de l'autodérision 

Pour conclure cette super promotion Orelsan a décidé de revenir dans sa ville natale et plus précisément dans le stade de foot du club de Caen, le stade Michel-d'Ornano, afin de donner le coup d'envoi de la rencontre entre Caen et le Paris FC. Alors qu'il a commenté le match sur Amazon et a délivré quelques interviews, le rappeur normand a également eu l'opportunité de voir le public caennais reprendre l'un de ses mythiques morceaux, La terre est ronde.

En effet, tandis que le Stade Malherbes de Caen se dirigeait vers une nouvelle défaite les spectateur ont repris le fameux hit d'Orelsan en remixant les paroles :  Au fond, j’aime le Stade Malherbe, je ne sais pour quelle raison. Non seulement on ne fait que de perdre, mais en plus on perd a la maison.

Une parodie qui a été suivie du déploiement d'une banderole reprenant les paroles du titre Seul avec du monde autour : “J’rejoins mon père au stade, on prend deux buts, on prend deux bières. J’retourne chez moi j’allume Fifa, j’reprends Malherbe, j’continue d’perdre, ouais”.

Alors que le club de Caen est actuellement 15ème du championnat de Ligue 2, son public aura au moins le mérite de faire preuve d'autodérision, pour le moment…