MENU
Accueil
Écouter le direct
Niska et Koba LaD - Capture Clip "RR91" (Hustler Game Premium)
Niska et Koba LaD - Capture Clip "RR91" (Hustler Game Premium)

Niska en 10 feats

De retour au premier plan avec le teasing autour de son prochain album, Niska s’est toujours révélé impeccable en featuring. On revient sur ses collaborations les plus marquantes.

Les têtes d’affiche du rap français sont plutôt frileuses depuis la rentrée : parmi les artistes les plus exposés, seul Soprano a osé publier un album début septembre, contentant plus le grand public que les auditeurs très exigeants. Pour le reste, il s’agit soit d’artistes aspirant à changer de statut (Oboy, Leto, Joysad), soit de profils moins exposés, profitant de l’absence de monstres médiatiques pour se faire remarquer (au hasard : Loto, Zesau). Quelques gros noms commencent à s’éveiller, on pense par exemple au retour de Lacrim ou aux rumeurs au sujet d’un nouvel album d’Orelsan ou d’un Bande Organisée 2, mais pour une tête d’affiche visant à prendre tout l’espace disponible, la voie est libre. Dans ce contexte, Niska pourrait s’imposer comme l’un des grands gagnants de l’automne, le teasing autour de la sortie d’un nouveau projet se mettant progressivement en place. 

Son retour au premier plan s’est fait par le biais d’un featuring énergique avec Guy2Bezbar, l’un des artistes ayant le plus progressé ces derniers temps. S’il est toujours très efficace en solo, comme le prouvent certains de ses plus gros tubes (Réseaux, Salé, WLG), Niska s’est régulièrement distingué par sa capacité à apporter une véritable plus-value aux artistes avec lesquels il collabore. Certains, comme Koba LaD (RR 9.1) et même Gims (Sapés comme jamais) ont signé leur plus gros tube en invitant l’évryen. On revient donc sur les featurings les plus marquants ou improbables de la discographie de Niska, des bas-fonds du 91 jusqu’aux jets privés. 

Brise-Glace feat Unité de Feu 

Depuis les débuts de Niska, de l’eau et des certifications ont coulé sous les ponts. Revenir en arrière permet de faire des comparaisons assez spectaculaires entre ses premières expériences artistiques à sa production actuelle. En 2010, au sein du groupe Mineurs Enragés qu’il compose avec Skaodi, Niska est invité à participer à un titre de l’Unité de Feu sur la compilation Rap Département Sale. Le jeune rappeur a déjà ce timbre de voix reconnaissable et certaines intonations caractéristiques de son style actuel. Niska retrouvera Alkpote quelques années plus tard sur l’épisode 7 de la saison 2 des Marches de l’Empereur, avec un statut bien différent. 

Freestyle PSG feat Rako, Brigi, Trafiquinté, Madrane

En 2015, Niska explose avec des titres comme Maître Simonard ou Carjack Chirac, son style très généreux et sa maîtrise des gimmicks et adlibs s’adaptent parfaitement à l’énergie véhiculée par la trap, alors en pleine déferlante. C’est surtout le Freestyle PSG (Matuidi Charo) qui fait passer Niska dans une autre dimension, devenant l’un des premiers gros tubes viraux du rap français (100 millions de vues à l’heure actuelle), et touchant les plus jeunes générations biberonnées à Youtube. On a tendance à oublier que Matuidi Charo n’est pas qu’un titre de Niska, mais bien d’une quintette complète. 

Sapés comme jamais feat Gims

2015 est l’année du changement de statut pour Niska, qui en plus de signer un pur hit trap avec Matuidi Charo, s’offre une place sur l’un des plus gros succès populaires du rap français de la décennie, Sapés comme jamais. Single de diamant, Victoire de la Musique de la chanson originale, tube à la portée extrêmement large, public intergénérationnel : pour la première fois, le nom de Niska atteint des auditeurs qui n’écoutent pas ou peu de rap en temps normal. Avec son demi-milliard de vues, le clip reste le plus visionné du répertoire de Niska, mais aussi de celui de Gims.

Freestyle Couvre-Feu feat Kalash, Damso, Booba

Il ne s’agit pas d’un featuring à proprement parler, mais bien d’un live à quatre têtes, entré dans le panthéon des freestyles de rap français de la dernière décennie. C’est aussi l’une des très rares fois où Booba a freestylé en live ces dernières années, et quand on voit la portée qu’ont eu ces 24 minutes de live, on se dit que c’est bien dommage. Difficile de départager les quatre rappeurs : Booba fait valoir son expérience, Damso donne l’impression d’avoir trois poumons, Kalash d’avoir cinq voix différentes ; quant à Niska, il insuffle une énergie assez folle à l’ensemble, appuyant notamment les couplets de ses collègues par des backs parfaitement improbables.  

Réseaux remix feat Quavo et Steflon Don

Derrière Sapés comme jamais, le succès le plus emblématique de la discographie de Niska reste Réseaux, un titre particulièrement entêtant qui a failli ne jamais voir le jour. Comme c’est parfois le cas avec les gros tubes français, un remix convoquant des têtes d’affiche internationales s’est mis en place, l’américain Quavo et l’anglaise Steflon Don venant poser un couplet chacun. Comme c’est souvent le cas avec ce type de collaboration, l’engouement du public est limité : le côté prestigieux de ce type de featuring ne suffit pas à attirer les fans français ; et la perspective d’écouter un mec trapper en français n’excite pas particulièrement les auditeurs américains et anglais. 

Zoum feat Soprano

Trois ans après Sapés comme jamais, Niska prouve à nouveau sa capacité à sortir de sa zone de confort de trappiste et à parler à un public potentiellement très éloigné de sa fan-base. Pour autant, il ne renie pas ses acquis, 50% de sa performance étant dû à la qualité de ses adlibs (Méchant, méchant” ; “bouh, bouh, bouh, bouh, bouh, bouh, bouh, bouh), et son couplet évoquant le narcotrafic, les armes à feu, Toto Riina et Zé Pequeño. Au sein d’un album de Soprano (Phoenix) à l’esprit plutôt familial, la présence de Niska dénote, mais fait du bien. 

Boom Bye Bye feat Diplo (2019)

Grosse surprise pour le public au moment où elle est dévoilée, la collaboration entre Niska et Diplo constitue une nouvelle consécration de la popularité du rappeur d’Evry. Particulièrement en vue sur le plan international, le producteur américain Diplo (Major Lazer) n’a pas pour habitude de travailler avec des artistes français. Invité sur son projet Europa, Niska est donc choisi pour représenter le rap hexagonal sur le titre Boom Bye Bye.  Si la collaboration s’est très bien passée, elle n’a pas empêché Niska de prendre position au sujet des collaborations entre artistes français et américains, estimant que les rappeurs US n’avaient aucun respect pour leurs homologues. 

Vréalité feat Kekra

Niska peut se vanter d’être le seul rappeur français à avoir collaboré avec Kekra -à l’exception du duo Mustang et Turner sur le remix de Putain de Salaire, mais le morceau a disparu de la tracklist de Freebase 4 peu de temps après sa publication. La visibilité de l’auteur de Commando profite évidemment au titre Vréalité, qui devient le premier clip de Kekra à dépasser les 10 millions de vues.

C’est aussi l’occasion de découvrir ce que peut proposer le rappeur masqué sur ses featurings : techniquement, le morceau est construit comme n’importe quel autre titre de sa discographie, le couplet de Niska étant simplement inséré à la place du deuxième couplet de Kekra -que l’on peut écouter sur une version alternative intitulée Vrai-alité.

R.R 91 feat Koba LaD

Avant R.R 91, plusieurs featurings ont témoigné du changement de statut de Niska, que ce soit par leur forte médiatisation (Sapés comme jamais), ou par leur prestige (Boom Bye Bye). Pourtant, c’est R.R 91, en 2019, qui symbolise le mieux la nouvelle dimension du rappeur. Premièrement, son couplet, sa performance sur le morceau, son attitude dans le clip, sa gestuelle, font de lui un rappeur totalement accompli, qui marche clairement sur le morceau de Koba LaD. Deuxièmement, le clip est un témoin du chemin parcouru depuis les premiers visuels tournés une décennie plus tôt : des halls d’Evry, Niska est passé au jet privé et à la Rolls Royce.  

De bon matin feat Guy2Bezbar

La dernière collaboration en date, un bon moyen de teaser l’arrivée d’un nouvel album. Peignoir rouge XXL, Ferrari garées dans le bloc, modèles instagram en boite de nuit : Niska a mis les petits plats dans les grands pour soigner son retour au premier plan, et prouve une fois de plus qu’il sait s’appuyer sur ses invités pour transformer un titre potentiellement basique en véritable banger.