MENU
Accueil
Nekfeu : en un mois, il a retourné le rap français
Écouter le direct
Nekfeu - shooting tournage clip "Zéro Détail" (Lucien Courtine)
Nekfeu - shooting tournage clip "Zéro Détail" (Lucien Courtine)

Nekfeu : en un mois, il a retourné le rap français

Avec pas moins de six collaborations lâchées en un mois, Nekfeu a perpétré un hold-up éclair de fin d’année sur le rap français. De quoi laisser présager de belles choses le concernant pour 2021.

Ces derniers temps, on a beaucoup cité SCH comme étant l’homme de l’année du rap français. A juste titre. Cela dit, dans l’ombre de Marseille, Paris s’organisait pour braquer à son tour les dernières semaines de 2020. Le responsable de ce hold-up éclair ? Nekfeu. Après plus d’un an de quasi-silence musical et médiatique, le rappeur parisien est redescendu sur Terre pour nous remettre les idées en place et nous rappeler qu’il était toujours là. En un mois à peine, il a livré pas moins de six collaborations : d’abord un Turn Up sauvage sur l’album de Kalash Criminel, puis Moins Un sur Stamina de Dinos, mais surtout, quatre apparitions surprise sur la Don Dada mixtape Vol. 1 de son pote Alpha Wann. Avec les récentes déclarations de Laylow et K.S.A, on savait que ce projet promettait de grandes choses, celle-là en revanche, on ne l’avait pas vu venir.

Partir pour mieux revenir

Le retour de Ken fait d’autant plus plaisir qu’il  nous avait quitté dans un mauvais mood. En effet, avec Les Etoiles Vagabondes et son Expansion, il livrait un double album introspectif dans lequel il laissait s’exprimer une certaine mélancolie et une profonde tristesse. Dans le film éponyme, on découvrait bel et bien un Nekfeu à bout de souffle, et visiblement éprouvé par la pression de la renommée. Le constat était clair : il subissait de plein fouet le revers de la médaille de son statut de plus grande star du rap français contemporain. Il avait donc besoin de prendre du recul et se retrouver lui-même. "Dès qu’on peut, on part car on étouffe", comme il le rappelle si bien dans son couplet sur Malevil.

C’est aussi pour cette raison que le rappeur s’est successivement coupé de tous ses réseaux sociaux fin 2019. Twitter d’abord, Instagram ensuite, puis silence radio sur Facebook et suppression de sa chaîne Youtube en avril 2020. Alors que beaucoup de fans s’imaginaient déjà une nouvelle stratégie marketing pour annoncer du nouveau, d’autres n’ont rien trouvé de mieux que de propager des fausses rumeurs comme quoi Nekfeu mettait un terme à sa carrière. Aucune des deux vision n’était juste. il était évident que le rappeur souhaitait s’éclipser pour retrouver un peu de calme et respirer après la tempête émotionnelle que fut pour lui "Les Etoiles Vagabondes". Partir pour mieux revenir comme on dit.

Retour enflammé

On ne sait évidemment pas ce qu’il a fait pendant toute cette période de repos, mais visiblement, le confinement lui a été d’une grande aide pour retrouver la forme et l’inspiration. Le 20 novembre 2020, Kalash Criminel sort son album Sélection Naturelle. Sur ce projet, on retrouve Nekfeu pour la première fois depuis de nombreux mois. Sur Turn Up, exit le rappeur hanté par son spleen, retour aux gros bangers. D’un flow énervé comme on n’en a pas entendu depuis longtemps, Ken débite un couplet puissant et enchaine punchlines sur punchlines à un rythme effréné. A ceux qui pensent malgré tout qu’il n’a encore retrouvé la forme, qui aurait imaginé quelques mois plus tôt qu’il lâcherait quelque chose comme "J’suis pas responsable des bouffons qui m’écoutent" ? Et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. C’est désormais évident, Nekfeu a la rage et est bel est bien de retour, prêt à en découdre.

Ceci n’était pourtant que l’apéritif. Dans « Moins Un », il débarque à la surprise générale aux côtés de Dinos, sept ans après leur première collaboration “Bouchées triples”. Là encore, le Fenek apparaît en grande forme et montre une volonté farouche d’enflammer le micro. Mais comment expliquer un tel retour en force ?

Si sa déconnexion des réseaux et de la sphère médiatique lui a sans aucun doute fait le plus grand bien, il se peut aussi qu’il ait été galvanisé par les prouesses successives de son précédent album, Les Etoiles Vagabondes : Expansion. Pour rappel, il y a deux semaines à peine, l’opus entrait dans l’histoire en s’octroyant un total ahurissant de 20 singles d’or. A cela s’ajoute le fait que ce troisième album est déjà depuis plusieurs mois disque de diamant. Car c’est aussi ça la force de Nekfeu : Même sans sortir de musique pendant plus d’un an et en étant totalement transparent médiatiquement,  il conserve une puissance commerciale exceptionnelle. Est-il nécessaire de rappeler qu’il s’est placé cinquième meilleur vendeur urbain de l’année 2020, avec au total près de 260 000 ventes et que L.E.V est le troisième album le plus écouté de l’année sur Spotify en France ?

Quoi qu’il en soit, l’époque où Nekfeu semblait se désintéresser du studio, comme il le montrait dans le film L.E.V, semble bien loin. En témoigne ses duos avec Kalash Criminel et Dinos, ainsi que ses quatre dernières collaborations sur la Don Dada Mixtape Vol. 1 d’Alpha Wann, le rappeur a visiblement retrouvé le goût du studio et la fougue au micro. Écarté d’UMLA et presque dix ans après son dernier projet commun avec Alpha, le leader du S-Crew a visiblement tout donné pour faire honneur à son frérot de longue date. Son spleen semble aujourd’hui définitivement évaporé, il est donc temps de penser à l’avenir. Car avec toutes ces dingueries lâchées successivement, on a du mal à imaginer le Feu s’éteindre en si bon chemin.

2021 : l’année de Nekfeu ?

La suite est d’ailleurs déjà amorcée puisque Nekfeu parle déjà de sortir un album commun avec Alpha Wann. Dans un murmure sur l’ultime ligne du morceau aaa extrait de la Don Dada Mixtape, le rappeur a effectivement lâché le détail qui change tout, l’annonce que les fans attendent depuis maintenant de nombreuses années : une nouvelle association musicale entre Flingue & Feu. "Projet commun sortira le jour J" dit-il. 

Quand on connaît la complicité qui les unit, il n’y a finalement rien de surprenant à ces deux artistes s’associent aussi fortement une fois de plus. Outre le fait qu’Alpha Wann soit le seul MC à être présent sur chacun des trois albums solo de Nekfeu, il se dégage de chacune de leurs nombreuses connexions, une alchimie hors-norme. Vannes, passe-passe, clin d’œils, références mutuelles... Chacune de leur collab est propice à l’exhalation de leur relation, celle de deux potes seulement animés par le kiffe de kicker ensemble, sans penser à rien d’autre. Un projet commun entre Nekfeu et Alpha Wann, outre le fait qu’il laisserait assurément une trace indélébile sur le rap français, promet surtout de rendre justice à l’un des plus emblématiques duo du rap français contemporain. La promesse de longue date faite par les deux artistes est donc sur le point de se concrétiser. Reste encore à savoir quand.

Bienvenus dans le monde merveilleux des spéculations. Et si le retour tant attendu du tandem avait lieu en 2021 ? Bien qu’aucune date n’ait encore été officialisée, il y a toutes les chances pour que ce projet débarque plus vite qu’on ne le pense. Il suffit de constater la forme olympique actuelle des deux hommes pour s’apercevoir qu’ils sont tout deux dans une bonne dynamique. Pourquoi alors mettre la machine en suspend alors qu’elle tourne actuellement à plein régime ? De plus, sortir un nouveau projet collaboratif dix ans après leur première mixtape commun En Sous-Marin ne ferait-il pas tout à fait sens ? 

Allons plus loin encore : pourquoi ne pas carrément imaginer une tournée de Nekfeu en duo avec son team mate de l’Entourage et de 1995 ? Après une année 2020 vidée de ses concerts, nul doute que de nombreux artistes auront à cœur de remonter sur scène au plus vite. Au-delà de l’envie de retrouver le public, ils auront aussi forcément la volonté de marquer les esprits et l’histoire après plus d’un an de disette. 2021 promet donc d’être l’année de la démesure concernant les têtes d’affiche en live. Cela bien entendu si et seulement si cette saloperie de Covid-19 ne décide pas à nouveau de contrecarrer les plans.

Un album solo pour marquer au fer rouge son retour au top serait également le bienvenu, mais d’ici là, profitons de ce que Nekfeu a à nous offrir et ne boudons pas notre plaisir. Un retour bien propre d’un Fenek au moral retrouvé, il fallait au moins ça pour panser les plaies de cette sale année 2020.

Jérémie Leger