MENU
Accueil
Naps, Koba LaD, Alonzo, Leto, YL… Marseille et Paris de nouveau réunis sur la compil "NouvlR"
Écouter le direct
Koba LaD dans le clip "Bonbon" avec NouvlR
Koba LaD dans le clip "Bonbon" avec NouvlR

Naps, Koba LaD, Alonzo, Leto, YL… Marseille et Paris de nouveau réunis sur la compil "NouvlR"

Le Classico Organisé ne vous a pas suffi ? Réjouissez-vous puisque la crème des rappeurs marseillais et parisiens s’est une nouvelle fois rassemblée sur la première compilation "NouvlR".

Alors que la vague du Classico Organisé de Jul continue de submerger la France jusqu’au plus haut sommet des charts francophones, tout le monde a les yeux braqués sur l’union rapologique historique entre Marseille et Paris. Quand bien même vous n’auriez pas été rassasié par les 30 titres et 157 artistes à l’affiche de ce match rap d’anthologie, vous serez heureux d’apprendre que l’association Paname / Planète Mars n’a pas dit son dernier mot. Une semaine après le Classico, voilà que sort la compilation NouvlR Vol. 1.

Sur ce nouveau projet événement, on retrouve entre autres, Naps, Koba LaD, Alonzo, Kofs, Uzi, Leto, YL, Le Rat Luciano, Guy2bezbar, le groupe Puissance Nord, Thabiti, Bolémvn ainsi qu’une flopée d’autres artistes de Marseille et Paris. Au total, ce sont près d’une quarantaine de noms issus des deux villes qui ont répondu à l’appel de Moroosa, l’instigateur du projet et fondateur de la marque textile éponyme.

Marseille et Paris de nouveau main dans la main

Parmi les 25 titres de ce premier volet, on avait déjà eu droit aux inédits clippés,  Bonbon de Koba LaD, Brassard de UZI, « Tourner » de Saf et GLK et Allo Morroossaaa de Bolémvn. Une mise en bouche idéale pour présenter cette nouvelle connexion rap entre Marseille et Paris.

Thabiti va encore plus loin et précise : « Le projet dépasse même nos deux villes puisque sur mon morceau dans la compil, « Darling », je pose avec Reevie, un rappeur hollandais ».

Excepté ce petit écart réjouissant au-delà des frontières françaises, c’est bel et bien l’union des deux premières villes de France qui est une nouvelle fois mise à l’honneur sur ce premier volet de la compilation NouvlR. Avec le Classico Organisé, ça fait donc deux projets collaboratifs entre Marseille et Paris lâchés à une semaine d’intervalle. Sans parler de foot, peut-on dire que dans le rap, la rivalité entre les deux villes n’est plus que de l’histoire ancienne ? Pour de nombreux artistes du projet, c’est un grand oui. « On est unis, on veut montrer qu’on est tous ensemble au-delà des rivalités et ça fait plaisir », se réjouit Elams. « C’est kiffant de voir Marseille et Paris s’unir en musique. L’union fait la force comme on dit et on peut remercier Dieu pour ça », poursuit YL. «On porte l’union au lieu de la guerre et des clashs, c’est beau et c’est la nouvelle tendance du rap français » poursuit DJIHA.

A son tour, Sysa salue le travail effectué par l’équipe de NouvlR et remercie ses confrères parisiens : « C’est vraiment un projet authentique et la démarche est sincère. Marseillais comme parisiens, on s’est tous retrouvés au studio pour faire les sons. Ils ont fait l’effort de venir et ça il faut le souligner ».

Au-delà des enregistrements studio, les participants à la compilation, marseillais comme parisiens, se sont également réunis chaque soir de la semaine précédent sa sortie le temps de Planète NOUVLR. Dans cette émission en quatre épisodes enregistrée au bar / restaurant Le Krystal à Aubagne, les artistes ont tous répondu présent pour parler en détail de cette nouvelle compil de marque et interpréter leurs morceaux en live. Un peu à la manière des lives Youtube promotionnels offerts par le collectif 13 Organisé en 2020, les MC rassemblés sous la bannière NouvlR ont joué le jeu jusqu’au bout.

En fédérant Paris jusqu’à chez elle, Marseille prouve une nouvelle fois qu’après une décennie de creux, elle a enfin retrouvé une place de leader dans le rap français. L’occasion pour Solda de se remémorer de tout le chemin parcouru en à peine un an : « NouvlR, c’est encore un très grand projet avec de gros artistes né à Marseille. Quand je repense à tout ce que la ville a apporté au rap français depuis « Bande Organisée », c’est incroyable de vivre ça et encore plus d’en faire partie ». Il est vrai qu’entre 13 Organisé, l’album multi-artistes V13 sorti sur le label de l’OM, le Classico Organisé et aujourd’hui la compilation NouvlR, le rap marseillais apparaît plus que jamais unis et innarrêtable.

Ok, voir autant de cohésion, c’est beau, mais si cette compilation s’inscrit bel et bien dans la dynamique de renaissance du rap marseillais, elle a surtout pour but de faire briller la marque de streetwear NouvlR.

Tous unis pour NouvlR

Si vous êtes passionné de streetwear et de rap, vous connaissez forcément NouvlR. Célèbre pour son style « urban-class», la marque créée en 2014 est aujourd’hui indissociable du paysage hip-hop contemporain. Ninho, Jul, Kaaris, Fianso, Niska, RK, Elams, Koba LaD sont autant de gros noms qui aiment s’afficher avec les sapes de la marque. « Patience, persévérance, endurance, sincérité et volonté » : c’est pour défendre ces valeurs authentiques que Moroosa, l’un des fondateurs de la marque a décidé de produire une compilation éponyme. « Ces valeurs fondamentales sont l’essence de NouvlR. On les retrouve dans nos vêtements et on a voulu les faire résonner encore plus fort grâce à la musique », explique-t-il.

Pour porter son message et sa vision jusque dans les plus hautes sphères du rap game, l’ancien rappeur devenu entrepreneur a donc enfilé sa casquette de producteur pour nous concocter un projet à la hauteur de ses ambitions : « C’est une fierté d’avoir réussi à mener à bien ce projet avec tous ces artistes ». Moroosa ajoute : Aussi pour moi, c’était logique de solliciter des gars de Marseille et Paris puisque même si la marque NouvlR a des points de vente dans toute la France, elle est beaucoup représentée par les rappeurs de ces deux villes ».

En effet, il suffit d’ouvrir les yeux pour s’en rendre compte. Lors de la release party organisée la veille de la sortie du projet, tous les MC invités, marseillais comme parisiens avaient sorti leurs plus belles sapes estampillées NouvlR. « NouvlR, c’est dans le nom, c’est le nouveau style par excellence », confie Graya. « Cette marque, c’est un vrai symbole », poursuit Elams. «Pour moi, c’est tout ça, mais plus encore. Cette marque que j’ai créée, c’est la cohésion, c’est un état d’esprit volontaire et une équipe soudée », conclut fièrement Moroosa.

Si tous ces artistes ont accepté de donner de la voix pour ce projet, c’est non seulement pour l’amour de la musique, mais surtout pour exprimer le respect qu’ils éprouvent à l’égard de celui qui a rendu tout ça possible : « Avec Moroosa, on se connaît depuis longtemps. Je l’ai vu commencer, galérer et trimer pour donner vie à sa marque. Il a accompli de grandes choses et il mérite tout ce qui lui arrive » se réjouit Saf. « Aujourd’hui, on est là pour un frérot et on était obligé de répondre à son appel pour la compil », affirme Graya, avant de laisser la conclusion à YL « Je suis content de voir un mec de mon secteur arriver aussi haut », sous le regard ému et reconnaissant de l’intéressé.

Après un tel festival d’éloges, on comprend pourquoi tous les rappeurs présents sur cette première compilation NouvlR ont bien veillé à faire un clin d’œil à la marque dans leurs couplets respectifs. Et si la hype autour du logo NR promet de prendre une nouvelle dimension avec ce projet, ce n’est que le début. En effet, en mentionnant « volume 1 » dans le titre, Moroosa confirme qu’une suite est d’ores et déjà en préparation : « On a déjà quelques sons dans la boîte, ça va arriver vite ». Grande nouvelle puisqu’à la vue de la qualité de ce premier volet, on est déjà en droit de s’attendre à du lourd.