MENU
Accueil
Mokobé explique qu'il a frôlé la mort et donne de ses nouvelles
Écouter le direct
Mokobé dans son clip "C'est dans la joie"
Mokobé dans son clip "C'est dans la joie"

Mokobé explique qu'il a frôlé la mort et donne de ses nouvelles

Depuis janvier dernier, Mokobé est absent des réseaux sociaux car il était malade. Il a donne de ses nouvelles

Absent des réseaux sociaux depuis janvier dernier, Mokobé s'est exprimé sur son compte Instgram pour nous donner de ses nouvelle et les tristes raisons de cette absence. L'ancien membre du 113 s'est confié sur un post Instagram illustré avec une photo de chambre d'hôpital légendé avec un long message intime et touchant dans lequel il dévoile et décrit ce qu'il lui est arrivé.

"J'ai frôlé la mort"

Mokobé explique qu'il a frôlé la mort : à la suite d'un voyage à Abidjan en Cote d'Ivoire, l'artiste a contracté une grave maladie : le neuropaludisme, une maladie causée par un parasite du genre Plasmodium, essentiellement transmis à l'humain par la piqûre d'un moustique, l'anophèle femelle.  Gravement atteint au corps et au cerveau, il a été soigné à l'hôpital et a été rapatrié en France. Lors de son rapatriement, il a du être intubé puis s'est retrouvé dans le coma pendant 10 jours.

"J’espère ne plus jamais revoir cette chambre, me retrouver allongé sur ce lit pendant des semaines (...) En plein vol ils ont dû m’intuber et je me suis retrouvé dans le Coma Dieu merci grâce aux prières et soutien de ma famille, mes parents, mes frères et sœurs, entourage, ami(es cousins cousines, j ai repris conscience et j’ai été magnifiquement soigné, j en profite pour remercier toute l'équipe réa et l 'équipe des soins intensifs qui ont assuré... Les amis, ne croyez pas que le palu ne touche que les touristes ou les locaux le moustique ne choisit pas qui il pique et ça peut vite tourner au drame, donc s'il vous plait prenez vos médicaments c’est important, le palu est la première cause de mortalité en Afrique. Le malarone ou l'Artemisia (plantes) sont des préventifs très efficaces, je ne partirais plus sans quoi qu'il arrive car j'ai frôlé la mort à cause de ça. Je remercie le Tout Puissant. Toujours en pleine convalescence, j'espère que vous allez bien."

Des nouvelles positives et de la prévention

Mokobé donne des nouvelles positives : il va mieux et est actuellement en convalescence de sa maladie. Dans son message, il rappelle l'importance de prendre des médicaments préventifs : "Les amis, ne croyez pas que le palu ne touche que les touristes ou les locaux le moustique ne choisit pas qui il pique et ça peut vite tourner au drame, donc s'il vous plait prenez vos médicaments c’est important, le palu est la première cause de mortalité en Afrique. Le malarone ou l'Artemisia (plantes) sont des préventifs très efficaces, je ne partirais plus sans quoi qu'il arrive car j'ai frôlé la mort à cause de ça."

Bon rétablissment et force à lui !