MENU
Accueil
Les meilleurs duos rappeur-beatmaker
Écouter le direct
Vald et Seezy - (photo : PAS2SIGNAL)
Vald et Seezy - (photo : PAS2SIGNAL)

Les meilleurs duos rappeur-beatmaker

Dans le sillage des retrouvailles entre Kaaris et Therapy, on revient sur les duos rappeur/beatmaker les plus emblématiques.

Il y a quelques jours, Kaaris a publié une photo accompagné de Mehdi Mechdal, plus connu sous le nom de Therapy 2093. Co-fondateur de Therapy Music, ce dernier a déjà collaboré avec Kaaris par le passé, sur une période particulièrement fructueuse pour le rappeur, du projet Z.E.R.O, encore considéré par certains auditeurs comme son meilleur dans l’absolu, et Okou Gnakouri, son plus gros succès commercial. Surtout, le duo Kaaris-Therapy est à l’origine de l’un des derniers grands classiques du rap français, le mythique Or Noir, un album qui a marqué l’histoire de cette musique, mais aussi du Bruit de mon Âme, dernier projet du rappeur à avoir réellement convaincu la critique. 

L’annonce d’une nouvelle collaboration a donc éveillé les espoirs des auditeurs nostalgiques de la période Or Noir, une époque où l’ogre Kaaris marchait sur le rap français comme si ses Air Force étaient des bottes de sept lieues. Lorsqu’un rappeur et un beatmaker s’avèrent particulièrement complémentaires, comme dans ce cas, les forces de l’un et de l’autre semblent décuplées, le tout se révélant plus important que la somme des parties. Certains rappeurs travaillent même avec un (ou plusieurs) beatmaker(s) attitré(s), qui fait partie du groupe : d’IAM (Khéops, Imhotep, Kefren) et Assassin (DJ Clyde, Doctor L, puis DJ Duke) à Butter Bullets (Dela) et Triplego (Momo Spazz). Hormis le duo Kaaris-Therapy, d’autres binômes se sont donc révélés particulièrement efficaces : 

Vald et Seezy

En 2015, Vald a franchi un cap avec les deux premiers volumes de NQNT, mais reste un artiste en développement qui n’a pas encore connu les succès monstrueux qui viendront ensuite. C’est à cette période qu’il collabore pour la première fois avec Seezy, très jeune beatmaker, sur le morceau Ostud. Si ce titre ne bouleverse pas la carrière du rappeur, il marque l’acte de naissance de l’une des collaborations les plus fructueuses de la deuxième moitié des années 2010. Présent sur la majorité de la tracklist d’Agartha, et sur l’intégralité de celles de Xeu puis Ce Monde est Cruel, Seezy devient le beatmaker attitré de Vald. Ensemble, ils cumulent les certifications et vont même chercher le single de diamant avec Désaccordé. Etonnant quand on sait que Seezy “s’ennuyait en écoutant Vald” il y a quelques années, et que Vald ne se sentait “pas trop dedans” à l’écoute des prods de Seezy. 

Lacrim et Kore

Vétéran du monde de la production en France, Kore a traversé les époques en prenant les bonnes tendances aux bons moments (le Rai’n’b, la trap, la nouvelle génération Zola/Diddi Trix, etc). S’il a travaillé avec un nombre incalculable d’artistes, l’une de ses collaborations les plus marquantes reste celle avec Lacrim entre 2014 et 2017. L’entente entre les deux artistes est doublement fructueuse : du côté de Kore, ce succès le fait revenir en force dans le monde du rap, lui qui avait beaucoup travaillé avec des artistes RnB ou Rai’n’B au cours des années précédentes (Amel Bent, Leslie, Amine) ; du côté de Lacrim, le travail avec Kore concrétise son ascension et lui permet de franchir un cap artistique. Avec l’album Corleone, les deux premiers volumes des mixtapes R.I.P.R.O, le rappeur touche les sommets. 

Jul et Jul

Difficile de faire duo plus complémentaire : s’il fait régulièrement appel à des beatmakers, Jul réalise tout seul bon nombre d’instrus. Le succès monstrueux de Bande Organisée, l’un des singles les plus populaires de toute l’histoire du rap français, prouve à quel point le marseillais est efficace sur le plan de la production : c’est bien Jul lui-même qui a produit ce beat. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. 

Freeze Corleone et Flem

Actif depuis quelques années au sein du 667 ou avec des rappeurs de l’entourage du collectif, Flem s’est imposé selon la majorité des observateurs comme LE beatmaker incontournable de l’année 2020. Sa connexion avec Freeze Corleone, déjà bien éprouvée par le passé, a été portée à un autre niveau en septembre avec LMF, l’album au cœur de la polémique. Avec une production plus épurée, Flem a permis au rappeur de franchir un cap sur le plan artistique, avec des projets plus concis et moins cryptiques dans les sonorités. Depuis, Flem a également collaboré avec d’autres têtes d’affiche comme Kaaris, Koba LaD ou Gazo, et sa productivité actuelle porte à croire qu’il va falloir à nouveau compter sur lui en 2021. 

PNL et Nk.F

Si la musique de PNL divise, tout le monde s’accorde sur un point : en termes de mixage et de mastering, le duo des Tarterêts marche sur la concurrence. Le travail extrêmement méticuleux sur ces plans doit beaucoup au “troisième membre du groupe”, le beatmaker et ingénieur du son Nk.F. Venu lui aussi du 91, il accompagne N.O.S et Ademo depuis la sortie de prison de ce dernier, au moment où les deux frères ont l’idée d’unir leurs forces et de creuser leur propre créneau. Difficile de dire ce que serait PNL sans son ingénieur du son, mais une chose est certaine : l'ascension du groupe s’est faite à trois. 

Booba et Therapy

Avant Kaaris, Therapy collaborait avec Booba depuis de nombreuses années. L’association, dont on trouve déjà trace sur Autopsie Vol.2 en 2007, devient de plus en plus fructueuse au fil du temps : au début de la décennie 2010, Therapy est précurseur sur les sonorités trap en France. Présent sur la quasi-totalité de la tracklist de l’album Futur, Therapy trouve avec Booba une grosse tête d’affiche qui n’a pas peur d’aller chercher des tendances américaines avant qu’elles ne deviennent la norme en France. 

Alkpote et DJ Weedim

Vétéran du rap français, véritable “survivant de l’enfer” selon ses propres mots”, Alkpote a connu une renaissance artistique à partir du projet L’Orgasmixtape Vol.1 en avril 2014. Cette mixtape marque le début d’une collaboration très fructueuse avec DJ Weedim : très productif, le duo enchaine quatre projets en deux ans (deux Orgasmixtapes, Les Marches de l’Empereur saison 2, et l’album Sadisme et Perversion). Après une mésentente, tous deux collaborent à nouveau à partir de 2019.

Sch et Katrina Squad

Malgré une parenthèse avec DJ Kore sur la deuxième moitié de la mixtape A7 puis sur Anarchie et une partie de Deo Favente, Sch a donné le meilleur de lui-même lorsqu’il a collaboré avec Katrina Squad. Née avant le succès du rappeur marseillais, l’entente est l’une des plus évidentes et naturelle du paysage rap français : l’univers de Sch a besoin d’un écrin bien particulier, et personne ne semble mieux le comprendre que Guilty et son équipe. Le succès critique énorme d’A7 et de JVLIVS prouve qu’un bon rappeur a besoin d’un producteur parfaitement en phase avec lui pour exceller et livrer un potentiel classique, comme c’était le cas pour Kaaris sur Or Noir. 

113 et DJ Mehdi 

Impossible de ne pas conclure sur l’une des associations les plus emblématiques du rap français des années 2000. Architecte de l'esthétique musicale si atypique d’un album comme Les Princes de la Ville, DJ Mehdi est pour beaucoup dans le succès du groupe. L’étonnante alchimie entre le discours très banlieusard du 113 et les influences électro du producteur aboutit à l’époque sur un son aussi terre-à-terre qu’avant-gardiste. Ni ancrées dans une tendance du rap, ni inscrites dans une époque précise, les productions de DJ Mehdi sonnent toujours aussi actuelles, plus de deux décennies après leur sortie.