MENU
Accueil
Le cas Rad Cartier : comment l’esthétique supporte la musique
Écouter le direct
Rad Cartier - capture clip "Surf"
Rad Cartier - capture clip "Surf"

Le cas Rad Cartier : comment l’esthétique supporte la musique

Retour sur l’image autour de la musique de Rad Cartier et de son dernier projet en date Vision Thermique.

Avec des clips à la réalisation fine, une direction artistique marquée et un travail graphique sur-mesure, l’esthétique autour de la musique de Rad Cartier ne semble rien laisser au hasard.

Pourtant, ce travail n’est pas récent : l’artiste, encore à l’aube de sa carrière, a dès ses premiers morceaux choisi de travailler son image comme une priorité, en complément d’une proposition musicale innovante. Alors comment cet effort visuel a-t-il permis de placer Rad Cartier comme l’un des talents à l’identité les plus marquante du rap français ? Focus sur le cercle vertueux liant esthétique, travail visuel et composition musicale.

La vision

Percussions profondes, textes sulfureux et ambiances noctambules : la musique de Rad Cartier revêt souvent des airs de nuits éternelles. Dans la musique de l’artiste parisien, les basses y sont souvent étirées, profondes, et laissent la place à ses mélodies envoûtantes qui content, avec une voix souvent distordue, des histoires de romance, d’échappées et de virées sans fin. Alors dans son dernier projet « Vision Thermique » paru fin 2021, les thématiques restent sensiblement fidèles à son identité musicale, mais la forme semble avoir évolué : les sonorités sont plus travaillées, le mixage des voix plus inventif, et les morceaux apparaissent comme organiquement liés entre eux, racontant quasiment une histoire au fil de l’EP. A l’inverse de son précédent projet « VT ZOOM » qui compilait une dizaine de morceaux aux ambiances variées, celui-ci forme une trame musicale presque linéaire et tout à fait cohérente. Et cette cohérence, elle se doit évidemment à la musique… mais pas que. Au travers de la cover, des clips, des visualiser et des animations 3D publiées sur ses réseaux, l’image prend également une large place dans la construction de l’identité de Rad cartier.

Avec leur esthétique millimétrée, le studio de design parisien wwwesh, connu pour leur réalisations destinées à Louis Vuitton, Lacoste, Mugler mais aussi pour des travaux sur les projets d’Alpha Wann, Koba LaD et Sneazzy n’a plus grand chose à prouver. En naviguant sur leur compte instagram, leur talent graphique est frappant : les textures, couleurs et formes s’entremêlent pour donner naissance à des oeuvres graphiques à l’esthétisme unique.

C’est donc presque logiquement que Rad Cartier a fait appel à leur savoir faire pour designer la pochette de « Vision Thermique ». Comme en lévitation au beau milieu d’un nuage de fumée rose et bleu, l’artiste apparaît modélisé en 3D, vêtu de vêtements désignés par la créatrice de mode française Marine Serre dans un environnement abrupte. Le décor est planté : avec ses couleurs froides et sa texture vaporeuse, la cover dévoile des éléments visuels communs à ceux présents dans la musique de Rad Cartier, parfois froide, souvent chaleureuse, et toujours colorée par des lumières vives qui déchirent l’obscurité. Et c’est bien cela à quoi sert le travail visuel autour de ce projet : pousser l’auditeur, par d’autres voies sensorielles que l’ouïe, à s’ouvrir entièrement à l’univers d’un artiste musical.

Bâtir une identité

Ce travail de construction d’un imaginaire, d’une identité visuelle propre à un artiste, c’est le coeur même de la direction artistique. Elle englobe photos de presse, logos, typographies mais aussi le format le plus efficace dans le processus de distribution musicale  : le clip. Dans ces capsules vidéo, les codes se font rares : animation, effets visuels par centaine, distorsion de l’image : lorsque il s’agit d’illustrer une oeuvre musicale, tout les moyens sont permis. Alors pour le cas de Rad Cartier, le clip est une manière encore plus directe de consolider son identité. Avec « Nébuleuse », il nous offre un visuel doté d’une réalisation de haut vol, des effets spéciaux travaillés et une trame scénaristique prenante dans un décor futuriste anxiogène.  Mais ce n’est pas le seul morceau a voir été illustré en vidéo : sur les 8 titres de l’ep, 4 ont été clippés. Un ratio très important qui témoigne d’autant plus de l’implication de Rad Cartier et son équipe, La Ligne Bleue Records, dans le soin apporté à l’image de l’artiste qui renforce considérablement l’imaginaire brumeux, tamisé et coloré de Vision Thermique.

Dans ces capsules vidéo, les codes se font rares : animation, effets visuels par centaine, distorsion de l’image : lorsque il s’agit d’illustrer une oeuvre musicale, tout les moyens sont permis. Alors pour le cas de Rad Cartier, le clip est une manière encore plus directe de consolider son identité. Avec « Nébuleuse », il nous offre un visuel doté d’une réalisation de haut vol, des effets spéciaux travaillés et une trame scénaristique prenante dans un décor futuriste anxiogène.  Mais ce n’est pas le seul morceau a voir été illustré en vidéo : sur les 8 titres de l’ep, 4 ont été clippés. Un ratio très important qui témoigne d’autant plus de l’implication de Rad Cartier et son équipe, La Ligne Bleue Records, dans le soin apporté à l’image de l’artiste qui renforce considérablement l’imaginaire brumeux, tamisé et coloré de Vision Thermique.

Et cette stratégie est plutôt efficace : avec une fanbase de plus en plus grandissante, des titres qui dépassent les 400 000 streams et des collaborations avec des talents de la scène francophone comme Lala &ce, Joanna ou encore Jäde, Rad Cartier s’est inscrit au fil des derniers mois comme l’un des artistes à la proposition musicale unique dans le rap français, tout en s’imposant comme un roi de l’image. Egérie de Marine Serre et modèle pour Nike à l’occasion de la sortie de la sneakers Dunk Low White/University Red : l’artiste renforce son identité forte, et marque les esprits à chaque fois qu’apparaît sa barbe teinte d’un rouge pétant et son regard caché derrière des verres fumés.

Alors à l’heure ou le streaming et les réseaux sociaux occupent une place primordiale dans l’industrie musicale, travailler son image est l’un des moyens les plus efficaces pour toucher, fidéliser et élargir son audience. La stratégie mise en place par Rad Cartier et son label ne peut que jouer en sa faveur : son image est de plus en plus travaillé à chaque nouveau projet, et sa musique, elle aussi en constante évolution et expérimentation, ne peut que profiter de cette exposition visuelle. Reste à savoir quelles seront les prochaines ambiances que Rad Cartier explorera au fil de ses prochains projets, et ça, pour le savoir, il suffit de garder un oeil sur ce talent grandissant du rap français.

https://youtu.be/Rdp2he0IU5s