MENU
Accueil
Lala &ce vient changer les mentalités
Écouter le direct
Lala &ce (Pierre-Ange Carlotti)
Lala &ce (Pierre-Ange Carlotti)

Lala &ce vient changer les mentalités

Après des années de travail dans l’ombre, Lala &ce s’impose comme une artiste incontournable. Elle publie cette semaine son premier album, Everything Tasteful.

Rien ne presse Lala &ce  

Lala &ce aime prendre son temps. Dans la vie comme dans sa musique, rien ne la presse jamais, aucune contrainte ne vient forcer le rythme du sablier qui s’écoule un grain après l’autre. Le calme et la patience ne sont pas incompatibles avec l’ambition, et encore moins avec la croissance. Là où de nombreux artistes se brûlent les ailes à vouloir voler trop haut, trop vite, Lala &ce a choisi un chemin plus long mais plus paisible. 

Cette lenteur s’exprime en premier lieu dans l’expression musicale : la nonchalance de son interprétation, sa manière de prendre son temps entre chaque mesure, sa prononciation très étirée. Que la prod soit aérienne ou plus nerveuse, la rappeuse impose naturellement une forme de quiétude et de douceur. Attention tout de même à l’eau qui dort : Lala &ce dégage constamment une énergie silencieuse qui rappelle qu’elle n’est pas apathique, mais simplement détendue. 

Enfant, elle était réveillée par sa mère sur fond de musique classique, un genre musical qui n’affiche aucun lien direct avec sa production actuelle, mais qui partage en revanche la même ambivalence entre douceur et puissance. Un titre comme Gargamel, publié l’été dernier, s’avère par exemple aussi flegmatique que dynamique, et permet d’illustrer au mieux cette coexistence. 

Hors du temps et des tendances  

Plus qu’une caractéristique de sa musique, la lenteur chez Lala &ce est une véritable philosophie de vie. Elle l’expliquait il y a quelques jours au micro de Marie Richeux dans l’émission Par les temps qui courent sur France Culture : “C’est pour moi un style de vie de prendre mon temps, de ne pas être pressée que ce soit dans la vie ou dans ma carrière musicale. Je vois le rap et ma carrière comme des étapes, et comme une course de fond, c’est pour ça que je pense qu’il ne faut pas se presser dès le départ et garder du souffle et de l’énergie pour la suite. 

En solo ou au sein du 667, dont elle ne fait plus partie, Lala &ce a longtemps expérimenté et défriché des horizons trop peu explorés en France. Ses influences y sont pour beaucoup, elle qui évoque autant Lil Wayne ou Usher que la musique du village d’origine de sa mère, en Côte d’Ivoire. Surtout, elle cite régulièrement DJ Screw, figure inévitable du Chopped and Screwed, un genre qui met à l’honneur l’extrême lenteur. En creusant son propre créneau, elle s’extirpe de l’emprise de l’instant : là où l’artiste lambda répond à une demande immédiate et s’inscrit de facto dans une tendance, la musique de Lala &ce ne ressemble à aucune autre, s'exclut de la masse et tend vers l’intemporalité. 

Écouter et voir le monde au ralenti, c’est aussi anticiper au mieux l’avenir. En se développant à son rythme, la rappeuse se laisse une marge suffisante pour penser chacune des étapes de sa carrière dans l’ordre. Chaque élément se pose en temps voulu sur l’édifice de sa carrière. Dans la musique, où il n’est jamais bon d’être en retard, arriver trop tôt n’est pas non plus synonyme de succès garanti. Nombre de rappeurs trop avant-gardistes, trop en avance sur leur propre époque, ont été incompris par le public. Lala &ce est suffisamment patiente pour s’imposer au bon moment. 

Faire évoluer les mentalités  

Certains arbres ont besoin de croître suffisamment avant leur floraison. Il y a dix-huit mois, Lala &ce publiait son premier véritable projet, Le Son d’Après. Salué par la critique, il représentait, à l’image de sa cover, les premiers pétales d’une discographie qui se voudra forcément atypique. Les fleurs ont eu le temps d’éclore depuis, la maturité artistique sans cesse plus affirmée de Lala va de paire avec une visibilité médiatique croissante. Everything Tasteful, ou E.T, constitue le témoignage d’une jeune femme du XXIème siècle qui regarde le monde avec des yeux pleins d’amour, et la sensation de ne pas être née sur la bonne planète. 

Au sein du milieu rap, où la musique évolue plus vite qu’ailleurs, mais où les mentalités peuvent parfois rester figées, l’éclosion de Lala &ce ajoute de nouvelles couleurs au paysage. Dans la société française actuelle, son homosexualité ne devrait même pas représenter un sujet, ni apparaître comme une différence. Elle représente cependant quelque chose d’inédit pour une potentielle tête d’affiche française. Si Lala &ce ne s’érige pas en porte-étendard de la cause LGBT, elle est tout de même bien consciente de ce qu’elle représente. A travers elle, c’est tout le rap français qui doit se remettre en question, évoluer, et tendre à plus de diversité, y compris sur le plan de l’orientation sexuelle. Lala &ce n’est pas un cas isolé : si elle rappe son amour pour les individus du même sexe, d’autres devraient pouvoir en faire autant et s’assumer pleinement tels qu’ils sont.