MENU
Accueil
La playlist spéciale fin du monde
Écouter le direct
Orelsan dans le clip "Raelsan" - (Réal: David Tomaszewski)
Orelsan dans le clip "Raelsan" - (Réal: David Tomaszewski)

La playlist spéciale fin du monde

Pour accompagner ce confinement de la meilleure des façons, rien de tel qu’une petite sélection de titres spécialement conçus pour l'ambiance "apocalypse".

En littérature comme au cinéma, le genre post-apocalyptique nous a déjà préparé à bon nombre de scénarios de fin du monde assez terribles. C’est souvent très spectaculaire, avec un écroulement complet de la civilisation humaine sur un laps de temps très court, et des héros qui ne doivent leur survie qu’à un courage démesuré face à l’adversité. La petite apocalypse que le monde est en train de traverser est beaucoup moins spectaculaire, puisque ce ne sont pas les plus forts qui survivent, mais ceux qui restent le mieux confinés chez eux et qui appliquent le mieux les gestes barrière. Une certaine ambiance de fin du monde pèse cependant dès lors que l’on met le nez dehors : on ne croise pas âme qui vive, la nature reprend très doucement ses droits, et on galère à trouver de la farine dans les rayons des supermarchés. Du coup, on vous a concocté une playlist pour ce mood.

IAM - La fin de leur monde

Un bon gros classique pour commencer, avec ce constat fait par Akhenaton et Shurik’n il y a une quinzaine d’années : le monde est déjà foutu. Longue charge contre les dérives de la société et de l’être humain, des inégalités sociales à Hiroshima en passant par le pillage de l’Afrique et l’inaction du peuple, La fin de leur monde sert surtout à se rappeler que si la race humaine venait à s’éteindre, ce ne serait une perte que pour elle (conscient qu’ici, on est que locataires / Tu parles d’une location, regarde un peu ce qu’on en a fait / Quand le vieux fera l’état des lieux, on fera une croix sur la caution / On aurait dû le rendre comme on nous l’a donné / Clean, sans tâche, et innocent comme un nouveau né). 

La punchline de fin du monde : “La violence au quotidien de tant de gosses pauvres, et moi j'attends l'apocalypse après cette apostrophe” (Akhenaton)

Orelsan - Les adieux avant l’Apocalypse

Toute bonne fin du monde a son gourou annonciateur de malheurs. Le rap français a eu droit à un personnage assez improbable, à mi-chemin entre Raël et un super-héros DC, incarné par Orelsan entre 2011 et 2012. Annoncé comme l’un des quatre Cavaliers de l’Apocalypse (Ablaye, Gringe et Skread étant les trois autres), il fait ses adieux à la planète Terre et au genre humain au cours d’une vidéo qui se conclue sur une belle performance, puisque le rappeur normand pose un freestyle sur une série d’instrus funk, classique, rock, électro, et même sur du France Gall. 

La punchline de fin du monde : “A quelques minutes de la fin des temps, le virus se répend”

Suikon Blaz AD & Vald - Offshore

Titre extrêmement sombre (guette comment le monde est beau, petit, guette comment le monde est glauque), Offshore insiste sur la façon dont l’être humain s’est gentiment laissé pervertir par le diable (la voix du diable à téco) et fonce droit vers le précipice. Suikon Blaz se démarque tout de même en intégrant à sa vision de la fin du monde l’idée d’égalité absolue entre les hommes, rappelant que personne n’en réchappera, quelle que soit sa couleur de peau ou son origine. 

La punchline de fin du monde : “Apocalypse en vue, tout l'monde va y passer : les Noirs, les Blancs, les Arabes”

N.A.P - La fin du monde

On revient 22 ans en arrière avec un classique trop souvent oublié : l’album La fin du monde du groupe strasbourgeois N.A.P. Le titre éponyme est l’un des récits de fin des temps les plus concrets que le rap français ait produit, puisqu’il raconte de façon très précise l’apocalypse telle qu’elle est décrite dans l’Islam (Les derniers gens du Bien seront autour du prophète Issa, qui auparavant aura déjà démasqué l'imposteur / Tous ces événements nous avertiront, ce sera l'heure / Alors coulera, tombera une pluie diluvienne n'épargnant rien). 

La punchline de fin du monde : “Oh ! Humains ! C'est la conscience de l'humanité qui vous parle. Avez-vous oublié que ce n'est pas le temps qui passe, mais plutôt vous qui le traversez ?”

Sexion d’Assaut - La fin des temps

On revient aux débuts de la Sexion d’Assaut avec La fin des temps, un titre extrait de La Terre du Milieu en 2006. Comme d’autres titres abordant cette thématique, l’idée ici est surtout de pointer les dérives de la société moderne (la Terre tourne et je ne sais plus dans quel sens, il paraît qu’elle ne tourne plus que pour l’essence) et de les lier à l’hypothèse d’une fin des temps provoquée par la bêtise humaine. Rien n’indique que le retour de la Sexion d’Assaut soit un signe de la fin des temps, mais sait-on jamais. 

La punchline de fin du monde : “La fin des temps va réveiller tout le monde en sursaut”

Don Choa - Apocalypse

Contrairement à la plupart des titres de cette playlist, qui traitent la question de la fin des temps avec un ton assez solennel, Don Choa se lâche complètement sur Apocalypse et livre, en particulier sur le troisième couplet, une véritable vision d’auteur de science-fiction : “60 degrés, orage de feu, pluie de météorites, “C'était horrible" répètent les deux seuls survivants / Tout en se nourrissant du cadavre radioactif d'un chien errant, buvant de l'eau orange sous un ciel rouge. Vraiment dommage que le titre n’ait pas été clippé. 

La punchline de fin du monde : “L'erreur est humaine c'est pour ça que la nature se venge”