MENU
Accueil
La canicule dans le rap français
Écouter le direct
Booba - capture clip "Friday" (
Booba - capture clip "Friday" (

La canicule dans le rap français

Genono délivre sa playlist de rap français axée sur la canicule avec du Passi, Booba, 113...

L’été bat son plein, et enregistre comme chaque année du siècle en cours des maximales de température bien trop élevées, après un premier semestre 2020 à 1,8 degrés au dessus de la normale en France et le triste record d’année la plus chaude jamais enregistrée. 

Evidemment nous ne sommes pas les seuls touchés, puisque le monde entier subit de plein fouet le réchauffement climatique : récemment, la Sibérie a enregistré une pointe à 38 degrés, soit 17 degrés de plus que la normale saisonnière en ces latitudes, au delà du Cercle Polaire. En attendant de tous mourir des conséquences directes et indirectes de ce réchauffement, il convient donc de faire ce que tout bon survivaliste entraîné à survivre à l’apocalypse écologique aurait fait : se constituer une playlist de rap français axée sur la canicule. 

Passi - Il fait chaud (37°2)

Les Papas pleins au rhum, roupillent, font la sieste sous soleil

En 1997, le grand public n’a pas encore saisi entièrement les enjeux du réchauffement climatique, mais déjà, les étés brûlants pèsent sur les corps transpirants, assommés par le mercure en juillet-août. A l’époque, Passi, qui se lance en solo après l’aventure Ministère Amer, a déjà bien compris les préoccupations de ses concitoyens : “il faut chaud, il fait du plus en plus chaud”. Extrait de l’album Les Tentations, sorti en mai, Il Fait Chaud est un single qui tourne tout l’été et résume bien la sensation de chaleur étouffante ressentie par la majorité des français cette année là. Si le morceau a quelque peu vieilli sur le plan des sonorités, il reste parfaitement d’actualité, même si le “37°2” du titre pourrait prendre 1,5 degrés pour mieux coller à notre époque. 

Booba - BB

Le réchauffement climatique, c’est dû à la chatte à ta mère

Les scientifiques passent leur temps à publier des études sur les bouleversements climatiques, accusant les gaz à effet de serre, l’utilisation déraisonnée d'énergies fossiles, la déforestation, l’élevage bovin et ovin, ou encore l’industrie du transport. Booba, lui, a trouvé une explication beaucoup plus simple dans le titre BB, sorti peu après la bataille d’Orly : “le réchauffement climatique, c’est dû à la chatte à ta mère. Difficile de préciser sur quelles études scientifiques se base cette affirmation, mais une chose est sûre : entre Booba et l’écologie, c’est compliqué. En 2008, il rappait déjà “je roule en 4X4, rien à foutre de la pollution”, tandis que l’an dernier, il se faisait gentiment tacler par l’association 30 Millions d’Amis. 

Assassin - L’écologie : sauvons la planète ! 

L'ozone nous protège du soleil, et sans un radical changement dans les comportements, ni la prévention ni les conseils ne stopperont cette catastrophe naturelle

Précurseur sur beaucoup de thématiques sociales, politiques, et même écologiques, Assassin a dès 1992 mis en garde le monde contre les problématiques environnementales posées par l’activité humaine. Une énième preuve que malheureusement, une chanson ne peut pas sauver le monde ni réveiller l’être humain face à des intérêts économiques trop puissants. Comme à son habitude, Assassin livre un texte très terre-à-terre, qui expose les faits dans l’ordre de manière quasi-encyclopédique, et reste parfaitement d’actualité en 2020 -même si le constat est encore plus alarmant vingt-huit ans plus tard. 

113 - Canicule

C'est la canicule qui nous frappe, si t'es chaud, viens je t'arrose

Avec Canicule, le 113 signe en 2010 ce qui pourrait s’apparenter à une suite indirecte d’Un Été à la Cité du Ministère Amer : Rim’K, AP et Mokobé décrivent chacun leur tour les effets de la météo caniculaire sur les états d’esprit au quartier pendant la période estivale. Principales conséquences de la chaleur écrasante : l’ambiance devient électrique (la canicule chauffe les esprits), la routine est dure à supporter (t’as jamais vu la mer, le quartier t’a vu moisir),  et les comportements deviennent irrationnels (j’ai vu des baisés nager dans la Seine). Face à cette vision assez négative des vacances d’été, quelques bons conseils viennent cependant équilibrer la balance : “évite le quartier et la routine”, “passe cool devant la tess” et surtout “fais pas l'singe tape pas dans la zippou. 

Butter Bullets et Radmo - Les Larmes du Soleil

Dehors c'est l'été, canicule au réveil, y'a du soleil, lunettes noires Polo Ralph Lauren

Publié en 2010, Les Larmes du Soleil, l’une des nombreuses collaborations entre le duo Butter Bullets et le rappeur Radmo, a marqué les amateurs de rap indépendant, si bien que ce titre a eu droit à deux suites, en 2011 puis en 2019. A mi-chemin entre la festivité d’un titre estival et la noirceur caractéristique de l’univers de Butter Bullets, il constitue la bande-son idéale d’un dernier été caniculaire avant la fin du monde où l’hédonisme prend le pas sur le reste : l’alcool coule à flot, la drogue se consomme sans limites, et les relations amoureuses sont aussi courtes qu’intenses. 

Don Choa - Apocalypse 

Été torride, 60 degrés, orage de feu” de Don Choa. 

L’air peut déjà sembler irrespirable au delà de trente degrés, mais Don Choa nous livre ici une vision encore plus infernale de ce qu’il appelle un “été torride” : soixante degrés celsius, une température suffisante selon lui pour déclencher des “orages de feu” sous un “ciel rouge” inquiétant. Véritable bande-son fictive d’un roman de science-fiction post-apocalyptique, ce titre issu de l’album Vapeurs Toxiques en 2002 pourrait se révéler prophétique si la courbe des températures ne ralentissait pas à l’avenir.