MENU
Accueil
Kofs : "La finalité de ma carrière ce sera le cinéma"
Écouter le direct
Kofs x Mizuno
Kofs x Mizuno

Kofs : "La finalité de ma carrière ce sera le cinéma"

Le rappeur marseillais est sur tous les fronts, entre le rap, le cinéma et maintenant ambassadeur d'une marque de sport. A l'occasion de sa nouvelle collaboration avec Mizuno, Mouv' l'a questionné sur ses projets et son avenir.

Pour sa collab avec Mizuno, le rappeur Kofs était à Citadium (Paris) pour représenter la marque. Dans ce cadre sportwear, Mouv' s'est penché sur sa carrière et ses projets futurs. 

Mouv' : On est à Citadium, au temple des baskets, pourquoi avoir choisi Mizuno ? 

La collab avec Mizuno s’est faite il y a déjà 5/6 ans, quand je n’étais pas encore à fond dans le cinéma ou la musique. Je faisais mon rap dans mon coin dans ma cité. Un jour, j’ai rencontré une personne qui travaille chez Mizuno qui m’a offert deux paires de chaussures. Quand j’ai commencé à me faire un nom, cette même personne m’a recontacté pour me dire que la marque était intéressée pour faire une collab avec moi. Le cœur a fait que j’ai accepté, mais le produit aussi car j’aime beaucoup cette marque et je la porte. 

Mouv' : Parlons musique si tu veux bien, par rapport au Classico organisé, comment tu es arrivé dans ce projet, comment il s’est déroulé pour toi ? 

J’étais dans le premier "Bande organisée", dans l’album "13 organisé" aussi. Quand Jul m’a contacté pour le "Classico organisé" on ne peut pas refuser… j’étais obligé d’accepter ! Comme "Loi de la Calle", j’ai dû travailler, tout donner, écrire un couplet qui va plaire et voilà ! Le J m’a appelé et m’a dit "on va faire un classico organisé avec les parisiens, histoire de montrer la solidarité qu’on peut avoir entre Paris et Marseille, qu’il n’y a pas que la haine." C’est bien des fois de le rappeler même pour les plus jeunes. Il y a le foot, OM-Paris, le rap, mais il y a une solidarité à avoir et on a aussi un exemple à donner aux jeunes. Je pense que c’est le bon exemple à donner. 

Mouv' : Tu as des attentes par rapport à ce projet ? 

Non je n’ai pas d’attentes personnelles. On en a parlé avec Jul et on fait la musique qu’on aime faire pas qu’on doit faire et on kiffe. Les prods sont old school et pas new school, on le fait beaucoup par amour en fait. 

Mouv' : Au cinéma, tu as été dans Chouf, plus récemment dans Bac Nord et aussi Validé, quel est ton rapport avec le 7ème art ? 

Il faut savoir que je suis un amoureux du cinéma, dans le sens où j’adore jouer. Je ne suis pas un mec cinéphile qui va te dire "je connais tel acteur ou scénariste" mais, par contre, j’adore jouer. Une caméra, des acteurs et je suis parti. Pour moi le cinéma, c’est une éventualité. Je vais faire plus de cinéma que de musique dans ma vie. Je dis souvent la musique ça ne dure qu'un temps, et le cinéma plus longtemps. Je me battrai tous les jours pour la passion que j’aime. 

Mouv' : Tu produis et tourne tes propres clips, est-ce que tu as un projet dans le domaine de la réalisation, de scénariste ? 

Oui, de toutes façons pour moi, la finalité de ma carrière ce sera le cinéma. Devant ou derrière la caméra d’ailleurs. J’ai commencé à réaliser mes clips et j’espère de tout cœur finir avec un long-métrage ou une série.  

Mouv' : Concernant Bac Nord il y a eu une polémique, beaucoup de gens en ont parlé sur les réseaux, mais toi qu’est ce qui t’as plu dans le scénario ? 

Je n'avais pas lu tout le scénario, mais je me suis renseigné au maximum. Et ensuite j'ai joué le rôle que le réalisateur m'a donné. Bien sûr que j’ai vu des commentaires qui sont négatifs ou même positifs. Avec le nombre d’entrées que Bac Nord a faites (ndlr : plus de 2 millions fin octobre), je pense qu’il y a plus de contents que de mécontents. Mais je suis pas le genre de mec qui va te dire « est-ce que c’est pro-police » ou « est-ce que c’est pas pro-police. » Je laisse les gens juger, moi je fais mon rôle.