MENU
Accueil
Keny Arkana veut quitter la France
Écouter le direct
Keny Arkana confirme son grand retour avec le titre "Abracadabra" [audio]
Keny Arkana confirme son grand retour avec le titre "Abracadabra" [audio] ©Radio France

Keny Arkana veut quitter la France

Keny Arkana souhaite s'exiler, loin de la France.

Après avoir fait son grand retour il y a quelques semaines après de longues années d'absence, Keny Arkana vient de s'exprimer sur ses réseaux avec un long message qui pourrait expliquer les raisons de son départ de la France...

Un changement de vie radical

Keny Arkana, c'est l'un des talents féminins du rap qui a révolutionné le milieu avec son style et sa plume engagée et elle n'a visiblement pas changé. Dans une interview accordée à Ouest France, pour la sortie de son dernier EP, Avant l'Exode, la rappeuse fait une énorme révélation. Si l'on pouvait se réjouir de son come back sur le devant de la scène, la rappeuse marseillaise pourrait bien disparaitre à nouveau : "En septembre, je pars m’exiler en Amérique latine" déclare t'elle avant d'ajouter "Mais je pars pour des raisons politiques, liées à la dictature sanitaire. Pour moi, c’est insupportable, toute cette atmosphère en France". Une décision motivée par ses intérêts politiques et parce qu'elle reste fidèle à elle même et ses opinions. De plus, l'Amérique latine a peu de secrets pour elle : "Depuis 2005, je vais souvent au Mexique" celle qui aime s'engager a trouvé là bas, un peuple d'adoption "C’est un peuple indigène qui habite au Chiapas, dans le sud du pays, je me reconnais et suis très touchée par leurs luttes."

Un appel à la révolte ?

En attendant le grand départ, celle qui est toujours portée par des valeurs fortes, vient de s'exprimer à nouveau sur ses opinions. Dans ce qui ressemble à une longue réflexion, celle qui vient de sortir Avant l'Exode, fait état d'un constat personnel sur la situation en France : point par point, elle reprend de manière chronologique les différents mouvements politiques et populaires qui se sont créés et mobilisés pour défendre des causes; puis elle vient à s'interroger sur le besoin de faire bouger les choses, d'aller encore plus loin. "N'est-ce pas le moment de refaire des Nuits Debout ? Des assemblées populaires ?" peut-on lire en second paragraphe. Pour elle, il faut "une fois de plus, libérer la parole"__, celle du peuple, pour qui elle a toujours rappé. Elle déplore également un monde ancien "qui n'a plus sa place" et souhaite "mettre en place des stratégies de résistance et de construction pour ce nouveau monde". En bref, elle appelle à la manifestation du peuple, mais pour "que les conflits d'hier ne nous divisent plus", Keny rêve toujours d'unité et d'ailleurs elle fixe même un rdv pour ce samedi dans chaque ville "pour manifester notre élan de vie et surtout parce que nous avons pleins de belles choses à construire". 

Pour finir, celle qui est sur le point de quitter la France comme elle le rappelle en légende du post, précise qu'elle restera en France seulement "s'il y avait une résistance" et qu'elle s'y "impliquerait à fond".