MENU
Accueil
Karlito et Pone : découvre leur projet commun feat Ali en exclu sur Mouv'
Écouter le direct
Karlito x Pone - cover album "Vision"
Karlito x Pone - cover album "Vision"

Karlito et Pone : découvre leur projet commun feat Ali en exclu sur Mouv'

Partageant tout deux un amour inconditionnel pour le rap et le hip-hop, Pone, ancien beatmaker de la Fonky Family et Karlito, ancien de la Mafia K’1 Fry ont décidé de cristalliser leurs atomes crochus sur un projet commun intitulé Vision. Découvrez l’album en exclu sur Mouv'.

Qui l’aurait cru ? Nous sommes en 2020 et Pone et Karlito, deux figures légendaires du rap en France ont décidé de s’associer le temps d’un projet commun, dans la pure tradition du hip-hop. A gauche, Pone, ancien producteur de la Fonky Family, survivant et remis récemment à la musique après être passé tout près de la mort la faute à la Maladie de Charcot. A droite, Karlito, ancien MC de la Mafia K’1 Fry, rappeur de l’ombre dont la discrétion n’a d’égal que le talent. Leur EP commun s’appelle Vision et est en écoute exclusive sur Mouv', avant de débarquer ce vendredi 5 juin sur toutes les plateformes.

Karlito et Pone : "cet album, c’est notre vision commune du hip-hop et de la vie"

"Cet album, c’est l’illustration de notre vision commune du rap, mais aussi de la vie", confie Karlito. "Lui et moi avons beaucoup de trucs en commun" ajoute Pone. Cette collaboration, parlons-en.

Pone & Karlito, une histoire de potes et de hip-hop

À une époque où, dans le rap, beaucoup de collaborations sont pensées dans une logique marketing et régies par leur potentiel commercial, Pone et Karlito sont loin de tout ça. Pour comprendre ce qui les unit, il est nécessaire de revenir près de deux décennies en arrière. Si les artistes se connaissent depuis plus de 20 ans, c’est en 2001 que la magie opère, lorsqu’ils sont amenés à se croiser avec la FF lors de l’élaboration du deuxième album du 113, 113 fout la merde, aux côtés du grand DJ Mehdi. "Je me souviens, nous étions vers Figueras, dans un golf, dans un studio de rêve. C’était une super ambiance. Studieuse et détendue", raconte Pone.

Le courant passe si bien entre Karlito et le groupe marseillais que le rappeur est convié à faire la première partie de la tournée Art de Rue "C’était fou !", se souvient le rappeur "J’en garde  un super souvenir. Je kiffais et respectais la Fonky, alors  forcément, se retrouver sur scène avec eux, c’est exceptionnel".

Étonnamment après ça, s’ils se revoient à quelques rares occasions les années suivantes, les deux hommes finissent par se perdre de vue. Mais par un habile coup du destin, Pone et Karlito se remettent à la musique en même temps. L’auteur de Contenu sous pression raconte :

"Il y a 5-6 ans, j’ai appris pour son souci de santé. Étant donné l’estime que j’avais pour Pone, je lui envoyais des messages et de la force de temps en temps. J’avais mis de côté la musique, mais l’année dernière, un pote qui a un studio m’a proposé d’enregistrer avec lui. J’ai pris des phases B sur Youtube et j’ai posé des sons que j’ai gardés. Au même moment, j’apprends que Pone, refait du son et travail sur un nouveau projet (Kate & Me ndlr). J’ai proposé mes accapela et il m’a fait une instru. Un ou deux mois après, il me renvoie le morceau. J’ai kiffé".

Au début, seul un clip était prévu, puis de fil en aiguille, c’est Pone qui a lancé l’idée d’un projet à part entière. "J’ai dit Ok direct ! Humainement, c’est quelqu’un que j’apprécie et merde quoi, c’est Pone de la FF !" Vision, ce n’est pas une succession de morceaux, c’est le résultat des parcours de vie de deux potes qui ne se sont pas vus depuis longtemps, mais qui se retrouvent à vibrer sur la même fréquence. "On a pas mal de trucs en commun avec Karlito. Notamment une certaine forme de simplicité. On voulait juste prendre du plaisir et essayer de faire les choses bien, un truc frais avec des racines" ajoute Pone.

S’amuser avant tout

"Peace, Love, Unity & Having Fun". Telle est la devise historique du hip-hop. C’est pourquoi Pone et Karlito ont décidé de nous offrir une piqûre de rappel. "L__e hip-hop, c’est du kiffe. Le rap, c’est de la grosse rigolade à la base. Dès que ça a généré un peu d’oseille, les gens ont commencé à se prendre un peu trop au sérieux, c’est dommage", rappelle Karlito. Ainsi, tels Eric B & Rakim et tant d’autres duos rappeur / producteur de la grande époque, le MC d’Orly et le beatmaker toulousain se sont associés pour nous livrer du hip-hop dans sa forme la plus pure. En sept titres, c’est une véritable démonstration de MCing et de beatmaking qui s’offre à nous.

Karlito est donc la voix de ce projet. Dans le texte, il parle beaucoup de son vécu. Ne voyez pas en cette expression introspective, une volonté du rappeur de s’exorciser de quoi que ce soit, mais plutôt comme une démarche spontanée, pour la culture, pour l’art, et pour la beauté du geste. "C’est ce qui est sorti automatiquement quand j’ai entendu les instrus de Pone", explique Karlito. Loin de la profondeur textuelle de Contenu sous pression, le MC assume. Pour ce projet, il a décidé de mettre sa technique au premier plan.

"Je n’avais pas envie de livrer des messages. C’est juste un kiffe, pas d’activisme. J’ai 43 piges aujourd’hui et je me suis fait un kiffe. Je suis plus âgé alors autant s’amuser et tout donner sur la forme". J’ai fait un album avec Pone de la FF, c’est terrible. La boucle est bouclée après la tournée Art de Rue".

Même constat au niveau des productions : le fondateur de La SLA Pour les Nuls s’amuse. S’éloignant toujours plus de ses compositions pêchues de l’époque avec la FF, le producteur continue de creuser dans le registre aérien, évasif de ses récents travaux. Pone aussi a changé. Après tout ce qu’il a traversé, il n’est plus question d’adrénaline, mais plutôt de véhiculer des émotions. Composées avec ses yeux, ses instrus sont plus lentes qu’à l’époque, et affirment une volonté de l’artiste de nous faire voyager et prendre de la hauteur. Avec toujours cet amour intact pour la création et le sampling évidemment. Comme DJ Mehdi en son temps, la patte de Pone est clairement reconnaissable ici. Dans la rythmique et la structure des prods notamment, on retrouve tout de même les couleurs de Marseille à l’époque de la FF.

Le défi était alors de taille pour Karlito, lui qui était plutôt habitué à rapper avec agressivité dans la lignée de l’école east coast du Wu-Tang. En dépit des difficultés, le rappeur fait preuve de formidables capacités d’adaptation, autant dans son flow que dans son interprétation. À plusieurs reprises même, il nous surprend à pousser la chansonnette. "Il fallait que j’essaye des trucs, ça n’a pas été difficile, c’est resté très naturel", confie-t-il.

Résultat, les deux s’entendent à merveille et donnent à l’ensemble une cohérence brillante. Au sujet du producteur, Karlito tire son chapeau : "Pone est un génie__. C’est incroyable d’imaginer qu’il a composé tout ça avec ses yeux." l’Architecte du son non plus ne manque pas d’éloges à l’égard de son team mate : "Karlito est clairement l’un des MC les plus sous-estimés. Il a une écriture naturelle, pure. J'aime beaucoup ce genre d'artistes".

Ali, la cerise sur le gâteau

Mais Karlito et Pone ne sont pas seuls sur ce projet. Bien qu’il s’agisse avant tout d’une aventure en duo, nous avons la belle surprise de constater la présence d’Ali sur le morceau Au-delà de l’horizon. Le MC de 45 Scientific n’a évidemment pas hésité une seconde lorsque la proposition lui a été faite.  

J’ai accepté tout de suite l’invitation, car Pone et Karlito sont deux artistes que je respecte énormément. Pone m’a envoyé l’instru et donné trois mots clefs : "défaillance", "tomber" et "se relever". Ça m’a parlé à la première écoute, j’ai écrit et je suis entré directement en studio".

La moitié de Lunatic a ensuite donné sa vision de la musique

"Je me fais plutôt rare, car concernant l’art, je fonctionne par coup de cœur. Je conçois chaque titre comme une œuvre à part entière pour laquelle il faut donner du temps et retranscrire des émotions. Ces émotions, je les retrouve dans les musiques de Pone et dans les textes et les interprétations de Karlito.  Le bien qu’une œuvre peut véhiculer, c’est ce qui compte le plus pour moi".

Outre la présence d’Ali, l’aura du grand DJ Mehdi plane aussi sur ce projet. Le regretté producteur qui a permis la rencontre entre les deux artistes, c’est à lui qu’est dédié ce disque. Karlito signe d’ailleurs un outro en son honneur en reprenant un texte d’Olivier Rosset, fondateur du label Chronowax. À propos de Mehdi, l’ancien de la Mafia K’1 Fry se souvient : "C’est un passionné de musique, je retiens de lui son efficacité et son professionnalisme dans la musique. DJ Mehdi est une inspiration permanente pour moi. C’est toujours une source de motivation de penser à lui."

On comprend alors aisément pourquoi Pone et Karlito ont pris un réel plaisir à s’associer sur ce projet. Cette aventure humaine et musicale a été riche en enseignements pour les deux artistes. "Travailler avec Pone m’a confirmé quelque chose que je savais déjà, à savoir qu’il faut foncer dans la vie, tenter le coup et ne jamais se laisser décourager". Pour Pone, ce projet est une nouvelle preuve que malgré la maladie, une autre vie est possible : "Je me sens bien, je pars dans des directions que je kiffe et je suis heureux si ça plait."

Cette collaboration leur a apporté tellement de choses, que Pone et Karlito prévoient déjà de donner une suite à leur Vision commune du hip-hop. Mais chaque chose en son temps. Avant ça, savourez cette première livraison, en exclusivité sur Mouv', en attendant la sortie officielle du projet le 5 juin. Fermez les yeux, mettez le casque et laissez la magie opérer.

Jérémie Léger