MENU
Accueil
Kaaris disculpé dans l'affaire de la fusillade lors du tournage d'un clip de Booba
Écouter le direct
Booba - Au festival de Cannes 2014 (Loic Venance) / Kaaris (Dominique Faget)
Booba - Au festival de Cannes 2014 (Loic Venance) / Kaaris (Dominique Faget) ©AFP

Kaaris disculpé dans l'affaire de la fusillade lors du tournage d'un clip de Booba

En l’absence de preuve, le parquet a décidé de classer l'affaire.

Les faits remontent à 2019. Alors que Booba venait de quitter le lieu du tournage du clip de Glaive, en Seine Saint-Denis, une fusillade avait éclatée. Le DUC soupçonnait fortement Kaaris d'être à l'origine de cette agression d'une rare violence, mais le parquet a décidé de classer l'affaire.

Maitre Kaminski, l'avocat de Kaaris, a déclaré que "les rumeurs ne touchent que ceux qui les colportent" juste après que le tribunal ait décidé de disculper son client ce mardi 5 janvier. Très peu de temps après que ces violences soient survenues, Booba avait pointé du doigt son rival de toujours : Kaaris.

Des faits d'une rare violence

Il faut rappeler que la fusillade à laquelle Booba n'a pas assisté a tout de même fait 3 blessés. Peu de temps après la fin du tournage, 5 voitures sont arrivées sur les lieux. Des hommes armés en sont sortis avant d'ouvrir le feu sur l'équipe de tournage.

Ibou, un proche du Duczer avait reçu 4 impacts de 9mm dans les jambes, le blessant grièvement. Un technicien et un réalisateur avaient également été atteints par des balles. A la suite de la fusillade, un enquête pour tentative d'homicide en bande organisée avait été ouverte. 

"La fusillade n'a pas été reliée à un quelconque différend opposant les rappeurs" a indiqué le parquet de Bobigny après avoir classé cette affaire sans suite.