MENU
Accueil
Damso : "QALF", genèse et défis d'un album décisif
Écouter le direct
Damso - capture clip "J'Respect R" (Guillaume Durand)
Damso - capture clip "J'Respect R" (Guillaume Durand)

Damso : "QALF", genèse et défis d'un album décisif

Disponible ce vendredi 18 septembre, QALF était attendu depuis cinq ans. Retour sur une sortie difficile, et sur les défis auxquels fait face Damso avec ce projet.

Avril 2015

Damso, actif sur la scène bruxelloise depuis des années, mais encore inconnu du grand public, publie sur ses réseaux sociaux une annonce prémonitoire (“ton futur artiste préféré”) tout en teasant l’arrivée d’une mixtape, QALF.  

Avril 2020

Cinq ans se sont écoulés. Damso cumule dix singles de diamants, soit un rythme d’un tous les six mois, mieux qui quiconque dans le rap francophone sur la même période. Comme annoncé, il est devenu l’artiste préféré de milliers d’auditeurs, et a largement dépassé ses propres attentes, cochant toutes les cases possibles de la réussite pour un artiste : victoire de la Musique du meilleur album, certifications en pagaille, écriture ou composition de chansons pour Kendji Girac ou Louane, etc. 

En revanche, toujours aucune trace de QALF. Il faudra attendre le 16 septembre pour que la date de sortie officielle soit enfin dévoilée, avec une exclusivité pêchée par Fif et révélée au micro de Mouv Rap Club. Ce qui était originellement prévu comme une mixtape sera donc un album, le quatrième de la carrière de Damso. Le chemin jusqu’à l’arrivée de ce projet, long et tortueux, n’a fait qu’accroitre les attentes des fans et la pression sur le rappeur. 

C’est tout la difficulté de ce type de sortie annoncée longtemps à l’avance : plus le temps passe, plus l’imagination des auditeurs a le temps de se développer. Quand un projet est attendu si longtemps, il se doit forcément d’être irréprochable, les risques de décevoir étant décuplés. Surtout, Damso a passé les deux dernières années à jouer avec la patience de son public, laissant entendre à plusieurs reprises que la sortie de QALF était proche. 

Avril 2017 : La sortie teasée en outro du titre "Une âme pour deux"

Deux ans après la première annonce de QALF publiée sur Facebook et passée inaperçue, Damso relance le sujet en outro du titre polémique “Une âme pour deux, quatorzième et dernière piste de l’album Ipséité. Un personnage de médecin vient conclure le morceau en expliquant le concept de transfert d’âme, et termine son monologue par ceci : 

Je vous garde encore une petite semaine afin d'effectuer quelques analyses en plus. Je vous ai prescrit en attendant la mixtape QALF de Damso et Jackpot du groupe OPG.

QALF n’est pas sorti, certes mais Jackpot non plus, même si personne ne semble s’en émouvoir. Quoi qu’il en soit, à l’époque de la publication d’Ipséité, les fans de Damso imaginent que la mixtape citée est sur le point de paraître. L’album Lithopédion n’a logiquement pas encore été annoncé, et il semble donc évident que la prochaine ligne de la discographie du rappeur s’appelle QALF. 

Juillet 2018 : La sortie de nouveau teasée en intro de Lithopédion

Un peu plus d’un an plus tard, Damso réitère avec un troisième album. Pas de QALF, donc, mais une nouvelle confirmation de son existence, puisque le monologue du médecin est repris tel quel dès les premières secondes de l’album. Divers extraits de titres inédits publiés par Damso sur instagram en 2016 et 2018 restent absents présents de la tracklist de Lithopédion, on imagine donc à l’époque qu’ils feront partie de la mixtape QALF. 

Premier semestre 2019 : Damso titille ses fans mais ne lâche rien

C’est une technique de promo qui n’a rien d’inédit, mais qui fait son petit effet à chaque fois : en janvier 2019, Damso supprime tous ses posts des réseaux sociaux, sans donner trop d’explications. Suffisant pour déclencher une série de rumeurs et de théories au sujet de la sortie de QALF. Rebelote en avril 2019, mais toujours aucune mixtape ou album en vue. Finalement, il profite d’une réponse aux piques de Booba pour lâcher l’info : “sachant que vous éprouvez de l’attachement, de l’amour et de l’affection pour les clashs, ce post aura une large visibilité donc je vais l’utiliser pour ma promo : QALF sort cette année (en indépendant). 

Plus aucune nouvelle pendant six mois, et donc forcément, beaucoup de rumeurs de sortie en fin d’année : certains imaginent une sortie dans les tous derniers jours du mois de décembre. Sur un featuring avec Hamza publié le 19 décembre, Damso finit donc par se démentir lui-même avec le désormais célèbre l’album le plus attendu de l’année ne sortira pas cette année. 

Janvier 2020 : un inédit et une nouvelle structure

Plus ou moins créé en direct lors d’un évènement organisé avec Konbini, Œveillé n’est pas prévu dans la tracklist de QALF. Il relance cependant une fois de plus l’intérêt autour de ce projet qui devient une arlésienne, tandis que le rappeur et son équipe s'attèlent à la mise en place de structures nécessaires à la publication d’un nouveau disque : Trente Quatre Centimes et The Vie Music. 

Eté 2020 : enfin un peu de promo

Après des mois d’attente, l’album ne pointe toujours pas le bout de son nez, et Damso ne livre plus aucun indice. En juillet, on se demande clairement pourquoi QALF n’est pas sorti, tout en tablant sur une sortie à la rentrée. Fin août, le belge finit par nous donner raison en ouvrant les précommandes pour le CD, sans pour autant annoncer de date. 

Dans le même temps, la promo de QALF démarre enfin. Plutôt que de se lancer dans une campagne classique avec clip/interviews/spot de pub, Damso mise sur des affiches dévoilées en premier lieu à Kinshasa, sa ville de naissance. Un joli coup puisque les affiches sont rapidement relayées sur les réseaux sociaux et dans les médias musicaux. Après que la campagne d’affichage ait débarqué en France et en Belgique, c’est donc Mouv qui annonce la date de sortie de l’album, avec cette info dénichée par Fif. 

Un album décisif  

Après trois albums couronnés de succès, Damso est face à un véritable défi avec la sortie de QALF. Si Lithopédion a réalisé des scores énormes (plus de 300.000 exemplaires vendus), il a été l’objet d’une critique moins enthousiaste que Batterie Faible et Ipséité. A titre d’exemple, là où les titres Amnésie puis Une Âme pour Deux avaient fait polémique tout en étant compris dans leur intention, le morceau Julien n’a pas touché sa cible, ou du moins, pas comme Damso l’aurait souhaité. 

Autre difficulté majeure pour Damso : il est attendu au tournant à la fois par ses fans, et par ses détracteurs. On est déjà revenu en long et en large sur l’impatience de ses auditeurs les plus fidèles, et sur les difficultés de contenter un public qui sera forcément très exigeant étant données les années de travail sur ce projet. Cette fois-ci, Damso devra également faire face aux attaques de Booba, qui n’attend qu’un échec du belge pour lui en mettre plein les dents. Jusqu’ici, Damso a toujours très bien géré l’animosité de Booba, se contentant la majorité du temps d’ignorer les piques et d’avancer de son côté. 

Enfin, l’auteur de QALF doit prouver qu’il avait bien les épaules pour se lancer en indépendant, même si les succès d’énormément d’artistes qui se sont construits sans l’appui des maisons de disques ces dernières années pousse à l’optimisme. Disponible depuis ce vendredi 18 septembre, QALF a d’ores et déjà provoqué le débat chez les fans : certains sont conquis et s’amusent déjà à analyser toutes les références, métaphores et double-sens ; d’autres regrettent que l’album soit plus chanté que rappé. 

Comme à chaque sortie d’album de Damso, les théories vont déjà bon train, entre les hypothèses sur la sortie d’un deuxième CD dans les prochaines semaines, et les histoires de transfert d’âme qui se poursuivent, sans parler des lettres grecques manquantes, et autres mystères à mi-chemin entre Damon Lindelof et Sylvain Augier.