MENU
Accueil
Ce que l'on attend du rap en 2021
Écouter le direct
SCH et Jul - capture clip M*ther F**k (William Thomas)
SCH et Jul - capture clip M*ther F**k (William Thomas)

Ce que l'on attend du rap en 2021

Voici nos vœux pour 2021 pour le rap français.

Après une année 2020 forcément très particulière, le rap français s’apprête à entâmer 2021 avec un certain nombre de cartes remises en jeu. Inversion des notions d’underground et de mainstream, retour des anciens, formats plus courts, renouvellement des têtes d’affiche, nouvelles tendances, stratégies promotionnelles inédites : plus que jamais, le rap français donne l’impression d’entrer dans une année zéro. 2021 s’ouvre donc avec un certain nombre d’incertitudes, mais aussi de sérieux espoirs du côté des auditeurs. Du nouvel album de Booba au retour des concerts, on attend beaucoup de cette nouvelle année. 

Le maintien de l’underground au sommet des charts

Alpha Wann, Dinos, Freeze Corleone, Laylow … En 2020, des artistes aux créneaux artistiques précis et hors-tendance ont complètement explosé, réalisant des scores longtemps impensables pour des artistes aussi déterminés à ne pas céder aux sirènes du mainstream. “Qualité en guise de promo” selon Alpha Wann, et surtout, une nouvelle certitude, symbole d’espoir pour les rappeurs des bas-fonds : persévérer pendant des années dans l’ombre paye. La réussite est même encore plus belle lorsqu’elle se fait avec la conviction d’être resté fidèle à soi-même et d’avoir refusé les concessions. 

Le retour des concerts

Il serait évidemment inconscient de vouloir assister à de nouveaux concerts dans les conditions sanitaires actuelles, mais l’espoir est toujours le dernier à mourir, en particulier depuis l’arrivée des différents vaccins. La fin des concerts et des showcases a redistribué les cartes du rap français en 2020, beaucoup d’artistes misant beaucoup beaucoup sur le live pour augmenter leurs sources de revenus. Avec de gros évènements déjà annoncés, comme le retour de la Sexion d’Assaut sur scène à partir de juillet, ou le Bercy de PNL en février, l’année pourrait être belle si les spectateurs étaient de retour dans les salles. On ose même espérer un Hip-Hop Symphonique avec du public. 

Que Jul continue à sortir de sa zone de confort

Avec une vingtaine d’albums en six ans, et des chiffres de vente toujours aussi spectaculaires à chaque nouvelle sortie, Jul a su se maintenir au top sans forcément bouleverser sa recette. Sortir de sa zone de confort n’était donc pas forcément une priorité, et c’est pourtant ce qu’il a fait avec l’album 13 Organisé, prouvant sa capacité à fédérer autour de lui, réunissant les jeunes pousses et les anciens, les têtes d’affiche et les rappeurs plus confidentiels. Après avoir réalisé l’un des plus beaux coups de sa carrière avec le single Bande Organisée, on aimerait donc que Jul continue à prendre des risques et à se lancer dans des projets ambitieux. Du featuring avec Michel Polnareff à un hypothétique album commun avec Sch, les possibilités sont nombreuses, et l’auteur de My World a toutes les cartes en main pour renforcer encore son statut de numéro 1. 

Que Booba rappe comme il sait le faire

Depuis Trône en 2017, Booba a plus marqué l’actualité des médias rap par des clashs, des faits divers ou des interviews, que par sa musique. Ses collaborations (Niska, Maes, Bramsito …) ont tout de même cartonné, signe que sa capacité à faire des tubes est intact, et quelques titres plus orientés rap (5G) ont rappelé que l’auteur de Nero Nemesis en avait encore sous la semelle. L’album Ultra devrait selon toute vraisemblance voir le jour en cours d’année 2021, et comme toujours avec Booba, les attentes sont fortes. 

Par extension, on aimerait aussi que Booba fasse plus parler de lui pour la qualité de ses couplets que pour ses beefs. Lancer des crottes de nez à ses adversaires reste sport et fait partie du personnage, mais l’escalade de certaines attaques n’est flatteuse pour personne, qu’il s’agisse des tacles à Kalash Criminel sur l’angle de son albinisme, ou du concours de qui de lui ou de Rohff affichera le passif le plus honteux avec les femmes. 

D’autres albums communs dans la veine du Vald x Heuss L’Enfoiré

L’union des forces de Vald et Heuss L’Enfoiré sur Horizon Vertical a été l’une des bonnes surprises de la fin d’année 2020, d’autant que les deux rappeurs ont préféré s’orienter vers un véritable album de rap plutôt que de tenter d'enchaîner les tubes -ce qui n’aurait pas été si difficile étant donné la propension de l’un et de l’autre à trôner en haut des charts. On aimerait donc voir un peu plus d’initiatives de ce type en 2021. Certaines connexions paraissent évidentes, on peut imaginer par exemple des albums communs entre Sch et Jul, ou entre Freeze Corleone et Alpha Wann. D’autres collaborations seraient tout aussi belles à entendre, qu’elles soient attendues ou non : Kofs et Kaaris, Rohff et La Hyène, ou encore Niro et Nino B. 

Un album de Doria

Découverte par la majorité des auditeurs sur son featuring avec Jul en juin, Doria s’est doucement mais sûrement imposée comme l’un des profils les plus prometteurs du rap français en 2020. Intégrée à l’écurie AWA, sa montée en puissance devrait aboutir sur la sortie d’un premier album cette année. Entre introspection, égotrip, et thématiques plus légères, Doria a déjà montré un panel suffisamment large, d’autant qu’elle a également pris le temps de varier son interprétation, entre pur kickage et chant. 

Des comebacks durables 

Aketo, Zekwe, Casey, Lalcko, Zesau, Jack Many, Hill G, Nessbeal… Que ce soit dû au confinement de mars, ou que le retour ait été prévu de longue date, beaucoup d’artistes dont on n’avait pas forcément de nouvelles ont livré cette année des titres voire des projets inédits. Certains se sont malheureusement contentés d’un one-shot sans donner suite, ce qui est fort dommage étant donné la qualité des prestations (Nessbeal sur l’album de Jul, Zekwe en freestyle …). On espère donc de nouveaux comebacks en 2021, avec cette fois-ci un peu plus de productivité de la part de certains. 

Un retour de Siboy

Personnalité franchement à part au sein d’un rap français qui a toujours un peu de mal à se décomplexer, Siboy a livré en 2017 un album resté dans les mémoires des auditeurs, Spécial, avant de se faire plus discret, et de ne convaincre que partiellement avec Twapplife en 2019. Quasiment absent du paysage rap français en 2020, le rappeur cagoulé est particulièrement attendu par ses fans, d’autant qu’il a déjà démontré sa capacité à sortir du lot et à s’affirmer comme une personnalité artistique hors-normes. Que ce soit un album, une mixtape, EP, un freestyle, ou même un post instagram : on espère avoir des nouvelles de Siboy en 2021.