MENU
Accueil
Booba se fait recadrer par une députée après une blague
Écouter le direct
Booba - Festival We Love Green - Juin 2019 (photo : David Wolff)
Booba - Festival We Love Green - Juin 2019 (photo : David Wolff) ©Getty

Booba se fait recadrer par une députée après une blague

Booba avait bien commencé ce confinement avec son initiative "Corona Time." Malheureusement, il aura fallu un dérapage pour qu'il se fasse épingler sur les réseaux par les politiques et les médias.

On le sait, Booba est très souvent attendu au tournant par politiques et médias. L'affaire Kaaris avait fait couler beaucoup d'encre. Aujourd'hui, c'est Alexandra Louis, députée La République en marche à Marseille, qui pointe du doigt le rappeur pour un meme qu'il a partagé sur les réseaux sociaux, qu'elle qualifie de sexiste.

Booba : "le beauf de service" selon la députée

La députée n'y va pas avec le dos de la cuillère et enchaîne Booba dans son tweet. Elle dit qu'il fait "le beauf de service" et le qualifie de "promoteur du sexisme." Alexandra Louis vient même à parler de la fille de l'autoproclamé Duc de Boulogne. Sur le meme en question, on y voit une policière en train de contrôler un homme au volant d'une camionnette, qui a la tête de Booba sur le montage. Le rappeur demande alors à quel prix s'élève l'amende et quand la policière répond "135€", il lui dit de monter dans le véhicule comme s'il s'agissait d'une prostituée.  

Booba est souvent pointé du doigt à cause des paroles de certains de ses titres par exemple. Certains le qualifient de sexistes, d'autres y voient finalement une sorte de féminisme. Le Kopp lui ne se qualifie pas vraiment de l'un ou de l'autre et d'ailleurs ne s'exprime pas souvent sur ce genre de sujet, sur les explications de ses textes. 

En tous cas, peut-être partagera-t-il un troisième épisode de "Corona Time", série de vidéos dans lesquelles il sensibilise sa communauté aux gestes barrières et à l'importance du confinement. Cela pourrait permettre de faire mieux respecter les règles et qui sait, d'augmenter sa côte de popularité auprès des politiques français, même si de Miami, Booba a l'air de plutôt s'en moquer.