MENU
Accueil
Booba cité en exemple par une magistrate en plein tribunal
Écouter le direct
Booba - (photo : Nicolas Rivals / DR)
Booba - (photo : Nicolas Rivals / DR)

Booba cité en exemple par une magistrate en plein tribunal

Une procureure a utilisé l'exemple de Booba pour convaincre son prévenu pendant une audience correctionnelle.

Booba, on le sait, inspire de nombreux fans. Mais c’est plus surprenant de le voir cité en plein tribunal. C’est pourtant ce qu’a fait Valentine Géraud, substitute du procureur, à l’occasion du jugement d’un jeune homme pour trafic de cannabis.

Le prévenu rêve de faire carrière dans le rap

Le jeune homme, qui rêve de faire carrière dans le rap, sous le nom de Dizz, ne l’avait pas vu venir : alors que ce dernier se présentait à la barre, niant une partie des faits qui lui étaient reprochés, la magistrate a décidé de prendre l'exemple de réussite du DUC dans le rap. Comme le rapporte le Parisien, celle-ci a donc expliqué à son prévenu :

"Le rap, cela se travaille. Quand on croit à son art, on s’y met corps et âme. Cela se mérite d’être un rappeur connu. Ce n’est pas une épicerie clandestine ou des stupéfiants qui vous aideront dans vos projets" en citant notamment des punchlines de Booba.

Un pari gagné pour la magistrate puisque c’est l'exemple de Booba qui aurait touché le jeune prévenu. Celui-ci a reconnu des faits qu’il avait jusqu’alors niés, admettant qu’il avait "joué le gangster". "Il y a 60 % de personnage et 40 % de vérité. Ces 48 heures en garde à vue et ces deux jours en prison ont été un électrochoc", aurait-il ajouté. La sincérité du jeune homme a touché Valentine Géraud qui l’a condamné à 18 mois de prison, dont un an ferme, à effectuer sous bracelet électronique. Celui-ci a même pu rentrer directement chez lui en attendant la mise en place du bracelet.

Une histoire qui se finit bien, et en grande partie grâce au Duc.