MENU
Accueil
Georgio, Bekar, Primero, Nelick... 25 rappeurs et 17 beatmakers pour aider les soignants
Écouter le direct
Pochette de l'album Deuxième Souffle ( Crédits: Maxime Masgrau)
Pochette de l'album Deuxième Souffle ( Crédits: Maxime Masgrau)

Georgio, Bekar, Primero, Nelick... 25 rappeurs et 17 beatmakers pour aider les soignants

Le média de rap Backpackerz a réuni près de 40 artistes dans un album unique et collaboratif pour récolter des fonds pour les hôpitaux de France.

Certainement un des tout derniers projets né du confinement, l’album Deuxième souffle, 21 titres de rap contre le Covid, est une production collective à l’initiative du site web BACKPACKERZ: "Au départ on imaginait péniblement conclure un 5 titres et finalement le bouche à oreilles entre beatmakers et rappeurs a permis d’arriver à 21 titres au bout de 2 mois. Il y a eu un engouement de la part des artistes, tout le monde s’est senti impliqué du début à la fin"  raconte julien le journaliste et photographe du site à l’initiative de l’album caritatif. Proposé aux contributeurs de la campagne ulule, Deuxième souffle est un mouvement spontané dont les fonds sont reversés à la fondation des hôpitaux de France. 

Deuxième Souffle Traclisting
Deuxième Souffle Traclisting

Tous bénévoles, les artistes ont fait don de leurs morceaux pour la plupart créés pour l’occasion pendant le confinement. Le titre Paris Nouméa réunit les rappeurs Georgio et Sanka qui l’accompagne sur toutes ses scènes, sur une prod de Diabi : "C’est vraiment un morceau qui s’est fait à distance, moi j’étais à Paris, j’ai un studio chez moi mais Sanka a passé son confinement dans sa famille à Angers. Et il n’avait pas de quoi enregistrer sa partie. On a posté un message sur Instagram et on a trouvé un gars sur Angers qui a un studio du coup il est allé chez lui, puis le tout est reparti chez Diabi en région parisienne".. 

Une mobilisation collective qui prouve encore une fois l’engagement des rappeurs, Georgio n’hésite pas à répondre présent auprès de la fondation Abbé Pierre ou encore dernièrement à la manifestation en soutien à Assa Traoré et son combat pour la vérité sur la mort de son frère Adama  :"C’est quand même une musique qui est hyper connectée à la réalité__. Quand on rappe quand on est artiste c’est qu’on a une certaine forme de sensibilité donc y a forcément des causes qui nous touchent pour lesquels on a envie de s’investir ou d’être présent. Si je peux grâce à ma musique donner un peu de force aux hôpitaux, aux personnes malades à travers un morceau faut le faire directement ". 

Georgio ( Photo: JuPi)
Georgio ( Photo: JuPi)

Ce projet collector Deuxième Souffle est uniquement téléchargeable pour les donateurs de la campagne Ulule.  Il reste encore quelques jours pour participer et recevoir un très bon album de rap. Ça se passe ici.