MENU
Accueil
Avant le Classico Organisé, retour sur les meilleures connexions Paris x Marseille
Écouter le direct
Instagram @napsofficiel — Naps / Ninho
Instagram @napsofficiel — Naps / Ninho

Avant le Classico Organisé, retour sur les meilleures connexions Paris x Marseille

Histoire de bien se préparer avant la sortie du Classico Organisé de Jul, remettons de la lumière sur les plus belles connexions entre rappeurs parisiens et marseillais.

Après avoir submergé 2020 avec le raz-de-marée bleu et blanc de 13 Organisé, Jul aurait pu s’arrêter là, mais non. Sans cesse à la recherche de nouveaux défis, il vient de lever le voile sur son prochain projet d’envergure. Plus qu’une simple réédition de son album 100 % rap marseillais, le J cherche une fois de plus à repousser les frontières du rap français. Son idée ? Unir le temps d’un disque les rappeurs de la cité phocéenne avec ceux de Paris et sa banlieue. Et puisque ces deux villes sont historiquement rivales, notamment dans le milieu du foot, on comprend aisément son choix d’appeler ce projet, Classico Organisé. Les scènes rap marseillaises et parisiennes ensemble sous la même bannière... Vous rendez-vous compte que le rap français est sur le point de connaître un nouveau moment historique ?

D’après le compte à rebours diffusé par l’OVNI, la sortie est prévue pour le 27 octobre prochain, soit trois jours après le premier Classico de l’année entre l’OM et le PSG à l’Orange Vélodrome. Le symbole est beau, mais peu importe le résultat du match, on sait déjà que sur la planète rap, les deux villes auront déjà gagné.

L’annonce désormais lâchée a été repartagée par de nombreux artistes des deux villes comme Oxmo Puccino, Kaaris, Fianso, PLK,SCH, Niro, Alonzo, Kofs, Hornet La Frappe ou encore RK. En voyant ces noms, forcément que la hype est totale. On se prend déjà tous à rêver de toutes les collaborations XXL potentielles qui pourraient garnir la tracklist.

Quand bien même rêver, c’est beau, il faudra attendre que le J nous précise ses plans avant de nous emballer. D’ici là, et histoire de se mettre dans le bain, prenons une bonne dose de nostalgie en revenant ensemble sur 13 des collaborations les plus marquantes entre rappeurs marseillais et parisiens.

« 24h à Vivre » - Oxmo Pucinno Feat.  Akhenaton, Le Rat Luciano, Freeman, Pit Baccardi (1998)

Quoi de mieux pour commencer cette liste qu’un classique parmi les classiques ? Extrait du premier album mythique d’Oxmo Puccino, le morceau 24h à vivre réunit la crème de trois formations rap majeures de l’époque : Time Bomb pour Paris avec les anciens membres Ox’ et Pit Baccardi, AKH et Feeman pour IAM et Le Rat Luciano venu représenter la Fonky Family. Forcément, un tel mélange, ça tape fort.

En 2018, pour la réédition des 20 ans d’Opéra Puccino, Oxmo a signé une nouvelle version de ce morceau avec cette fois les rappeurs Rémy, Jazzy Bazz et Demi Portion. Pour ce dernier, il ne vient pas de Marseille, mais de Sète. Ceci dit, c’est quand même le sud, donc on peut presque dire que ça compte quand même.

« Maintenant ou jamais » – Fonky Family Feat. X-Men (1998)

Sat l’Artificier, Le Rat Luciano, Don Choa, Menzo de la Fonky Family, ensemble avec les X-Men Cassidy et Ill sur le même morceau. Six MC d’or pour un classique intemporel. Nul doute qu’en s’associant pour parler de la rue et de l’état décadent du monde dans lequel ils vivent, ces deux groupes phares du milieu des années 90 ont révolutionné le rap français. Un titre sorti sur le premier album de la FF, Si Dieu Veut… D’ailleurs, la prod sombre co-signée est par DJ Djel et Pone, les deux beatmakers emblématiques du groupe marseillais et contient un sample du titre « The Godfather Final de Nino Rota ».

Ärsenik Feat. Akhenaton & Pit Baccardi - « L'art de la guerre » (1999)

Ärsenik, Akhenaton et Pit Baccardi : voilà une affiche qu’on ne cesse de mettre en avant dans cette sélection. Non pas par manque d’inspiration, mais pour la simple et bonne raison que ces gars ont signé bon nombre des associations musicales de Paris à Marseille les plus marquantes. Cette fois, c’est sur la compil Première Classe 1 – Les Sessions de Pit sortie en 1999 que ça se passe.

Sur ce titre, nos quatre MC enchaînent les passe-passes techniques sur une prod catchy de Djimi Finger. En plus d’illustrer L’art de la guerre en musique, ils se payent aussi le luxe de nous montrer ce qu’est l’art du Mcing de la grande époque. Une leçon de rap gratuite, une ! A noter que puisqu’il figure assurément parmi les meilleurs sons du groupe, on le retrouve également sur le Best Of Le meilleur de l’Ärsenik dévoilé en 2007.

« On roule on rode » 113 Feat Don Choa & Le Rat Luciano (2002)

Quand on parle du 113, on pense tous spontanément à leur premier album, Les Princes de la ville. Si c’est incontestablement ce disque qui leur a permis de se faire une place dans le paysage rap français (notamment grâce au travail de production remarquable du regretté DJ Mehdi), il ne faut pas non plus oublier leur deuxième opus, 113 fous la merde. Porté par le titre éponyme en collaboration avec Thomas Bangalter des Daft Punk, ce disque sorti en 2002 comprend également On roule, on rôde, une collaboration dantesque entre le 113 de Rim’K et AP et la FF, représentée par Don Choa et Le Rat Luciano.

Véritable lettre d’amour à la rue, ses joies, sa routine, mais aussi ses tracas, ce titre détonne par sa vibe entre hip-hop et rock. Les flows impeccables des artistes couplés à la prod de forcément brillante de Mehdi faite de guitares grondantes donnent à l’ensemble une saveur toute particulière. Un titre intemporel sans aucun doute.

« Le Jugement » - Diam’s Feat. Faf Larage, Kazkami, Kery James, Lino, Tandem & Tunisiano (2003)

Et encore un classique, c’est cadeau ! Sorti en 2005, Le Jugement est le troisième morceau de la trilogie musicale de Tandem sur l’album C’est toujours pour ceux qui savent. Pièce finale du triptyque formée avec les titres Un Jour Comme Un Autre et Frères Ennemis,Le Jugement est un chef-d’oeuvre de storytelling.

Raconté par Tandem et plusieurs autres rappeurs de Paris et Marseille (Mac Tyer, Kery James, Faf Larage, Tunisiano, Lino, Kazkami: et Diam’s, ce procès remarquablement mis en scène dans le clip éponyme illustre un jugement fictif où Mac Tyer joue les accusés tandis que Mac Kregor, l’autre moité de Tandem est la victime. Dans les différents rôles, on a la juge incarnée par Diam’s, le procureur dans la peau de Faf Larage, l’avocat Kery James, la victime Mac Kregor, l’accusé Mac Tyer, ainsi que les trois témoins dans cette affaire, Kazkami, Lino et Tunisiano. Encore aujourd’hui quelle affiche !

AKH (version Hostile) – Akhenaton Feat. Pit Baccardi, Rohff & Lino (2003)

Akhenaton fait partie de ces MC aux multiples surnoms : Chill, Phil, Sentenza, mais surtout dans le langage courant, AKH. Histoire donc de marquer les trois lettres de son blase dans le marbre, le membre du Groupe IAM a signé une série de trois morceaux AKH, un pour chaque lettre. Or, pour la version H dite la version Hostile, il a convié une belle assemblée puisque celle-ci est composée avec Pit Baccardi, Rohff & Lino. Difficile de dire lequel d’entre eux se distingue le plus tant le niveau lyrical du quatuor est bon.

Et histoire de rendre cette collab encore plus authentique, les 4 MC se sont même réunis pour tourner un clip et ainsi rendre un digne hommage à ce cross-over trop bon pour être aussi peu connu du public.

Soprano Feat. Blacko - « Ferme les yeux et Imagine-toi » (2007)

Cela fait déjà presque quinze ans qu’est sorti Puisqu’il faut vivre, le premier album studio de Soprano. Sur ce projet teinté de mélancolie figure l’un de ses morceaux les plus historiquement mémorable : le somptueux Ferme les yeux et imagine-toi, en collaboration avec Blacko, ex-membre du groupe Sniper.

Dans ce titre, les deux artistes nous invitent à relativiser sur nos problèmes personnels souvent futiles et nous suggèrent de regarder plus loin et nous concentrer sur les véritables problèmes du monde. Une masterclass emplie d’émotions qui illustre magnifiquement les talents d’écriture et d’interprétation de Sopra ainsi que la puissance vocale inimitable de Blacko.

«Ça fait mal (Remix) » - La Fouine Feat. Soprano & Sefyu (2009)

Véritable carton sur les ondes radio et dans les charts à la fin des années 2000 Ça fait mal est un crossover explosif regroupant La Fouine, patron du 7-8 à l’époque, Soprano alors au sommet de sa carrière rap et Sefyu, déjà tapis dans l’ombre, mais à son apogée époque Suis-je gardien de mon frère ?.

Issu de l’album Mes Repères de Fouiny, ce titre est le remix d’un des gros bangers de l’opus. Les couplets des deux rappeurs de Marseille et d’Aulnay-sous-Bois viennent rajouter du sel au solo de La Fouine déjà bien énervé. Comme dit ce dernier dans son refrain, ce remix, à l’époque et encore aujourd’hui fait mal, tellement « il est lourd et il met des claques ».

Psy 4 De La Rime Feat. Gims, JR O Crom & Black M - « Afrikan Money (Remix) » (2013)

Encore un remix ! Après avoir ouvert la 4eme Dimension avec leur ultime album sorti le 1er avril 2013, les Psy 4 de la Rime sont revenus quelques mois plus tard avec une réédition intitulée Reloaded. Parmi les huit titres inédits venus s’ajouter à l’ensemble, on trouve le remix officiel du titre _Afrikan money. L’occasion idéale pour rassembler d_eux des formations rap phares des années 2000, les Psy 4 pour Marseille et la Sexion d’Assaut pour Paris.

A tour de rôle, Jr O Crom, Vincenzo, Gims, Alonzo, Black M et Soprano se passent le micro sur un prod afro tonitruante signée Dany Synthé & Spike Miller. De Paname à Marseille City, ce titre en a fait couler des billets africains dans les clubs !

Jul Feat. Mister You - «Marseille-Paris » (2014)

Sans doute l’une des collaborations de Paris à Marseille les plus emblématiques que le rap français nous a offert cette dernière décennie, tant le titre du morceau se suffit à lui-même. Sur ce Marseille - Paris sorti en 2014, les deux MC sont là pour rapper les inspirations et les souvenirs tirés de leurs villes respectives.

Un morceau à la fois personnel et universel que les deux artistes avaient d’ailleurs pris plaisir à interpréter lors du Planète Rap de Jul à l’époque de la sortie de son deuxième album, Je ne trouve pas le sommeil. Depuis, sept ans se sont écoulées et le J a ajouté plus de 25 nouveaux projets à sa discographie. Ça vous donne le tournis, mais c’est sans compter le Classico Organisé, qui on le rappelle devrait arriver le 27 octobre prochain.

Naps Feat. Ninho – « 6.3 » (2020)

Naps et Ninho ont beau figurer parmi les rappeurs les plus bankables de ces dernières années, ils ont rarement partagé l’affiche et le micro ensemble. La première fois, c’était en 2020 sur le morceau 6-3. Véritable illustration de la domination dans les charts de ces deux monstres du rap game, le morceau a été certifié single de diamant à peine cinq mois après sa sortie.

C’est d’ailleurs la puissance commerciale des deux artistes qui a inspiré le titre du morceau. Lors d’une interview avec Brut, Naps a confié en effet : "En fait, on a fait le son et on ne savait pas comment l’appeler. Je crois que c’est Babalahziz qui m’a dit :  Ninho a 63 singles d’or donc on a appelé le son comme ça. Mais lui ne le savait même pas, c’est ça le pire. Il me dit : “Ah ouais 63 singles d’or et alors ?”". Le reste fait partie de l’histoire.

En plus d’avoir interprété ce morceau en live pendant le Planète Rap de Naps consacré à son album Carré VIP en février 2020, les deux artistes ont remis le couvert cette année avec MHD sur une nouvelle collab intitulée Moula. Quelque chose me dit qu’on n’a pas fini de les revoir faire du sale ensemble ces deux-.

« GJS » - Jul Feat. Gims & SCH (2021)

Prenez le J, prenez le S, associez-les avec un autre mastodonte du rap game, Gims et ça donne GJS. Une affiche de rêve, mais surtout l’une des plus belles démonstrations de kickage que le rap a pu nous offrir ces derniers mois.

Particulièrement grâce au succès de Bande Organisée, mais aussi grâce à leurs carrières solo respectives, Jul et SCH sont depuis l’an dernier tous les deux au sommet du rap français. Ainsi donc, proposer une telle connexion en single pour amorcer la réédition de son album Le Fléau, a été un véritable coup de maître pour Gims. Vous l’aurez compris, pas de zumba ici, que du rap sombre, ultra-technique, pur et dur.

Un morceau en accord avec la volonté du membre de la Sexion d’Assaut de proposer avec son dernier album, un projet 100 % rap. Profitez-en, car Gims l’a déjà annoncé : le rap est désormais derrière lui. Il compte désormais se concentrer sur sa voix, avec comme principal objectif de faire encore plus de hits.

Rockin’ Squat AKH - « Le Revers de la Médaille » (2021)

On termine cette sélection avec l’une des collaborations Paris X Marseille les plus récentes à ce jour : Le revers de la médaille, signé Rockin’ Squat & Akhenaton. Récemment, les deux MC historiques d’IAM et d’Assassin ont fait parler d’eux en se positionnant publiquement contre le pass sanitaire et plus généralement contre la politique globale défendue par le Gouvernement. Rien d’étonnant alors à ce qu’ils unissent leurs forces pour taper du poing et affirmer leurs positions en musique.

Dévoilé le 11 septembre dernier sur l’album Prison Planet de RCKNSQT, ce titre dont le clip est en préparation, est à l’image des deux artistes, engagé. Sur une prod sombre et agressive, le duo dénonce de façon virulente le côté obscur des structures dirigeantes. Lucides et droits dans leurs propos, ils les avertissent cordialement que le revers de la médaille finira par faire mal. Et à ce moment-là seulement, ils pourront crier victoire.

Notre voyage rapologique retro entre Paris et Marseille est désormais terminé. Bien entendu, cette sélection n’était pas exhaustive et il existe bien d’autres morceaux mêlant les rappeurs des deux plus grandes villes de France. Ceci étant, il est temps pour vous de trancher : quelles collaborations vous ont le plus marqué et quelles connexions aimeriez-vous voir apparaître sur Classico Organisé ?