MENU
Accueil
Ateyaba lâche des extraits inédits dans un mix
Écouter le direct

Ateyaba lâche des extraits inédits dans un mix

Dimanche 22 mars, à 19 heures, Ateyaba a sorti une nouvelle compilation de titres, principalement de rap US, sur Spirit of Ecstasy. Il en a profité pour y dissimuler les extraits inédits de certains de ses titres ou freestyles.

Celui qu'on appelait avant Joke se fait désirer depuis 5 ans. Ça fait longtemps maintenant qu'on connait le nom de son prochain projet : Ultraviolet. Mais on n'en a encore jamais vu la couleur. Son dernier projet en date, c'est l'EP Delorean Music en 2015 qui comptait 5 titres, sinon c'est Ateyaba et ses 19 titres sorti en 2014. 

Depuis, il a lâché quelques titres ponctuellement, mais toujours pas de trace de Ultraviolet, au grand désespoir de ses fans qui ont appris à prendre leur mal en patience. Il reste très énigmatique, et tweet des choses comme "Apprenez à lire les signes et suivez les. Bonne journée." Hier, c'est une nouvelle compilation SOE Radio qu'il a sorti, en balançant quelques extraits inédits au passage, comme pour nous maintenir en haleine.

Des nouveaux extraits cachés dans un mix

À défaut de sortir un album, Ateyaba s'amuse à publier sur la chaîne YouTube Spirit of Ecstasy des compilations "SOE Radio." On peut y retrouver majoritairement du rap US avec, par exemple, Lil Baby, Future, Juice WRLD, Lil Yachty, Migos, Pop Smoke ou encore 50 Cent. 

Mais le rappeur a su dissimuler des petits cadeaux un peu partout dans le mix. En effet, on retrouve quatre extraits  inédits différents de ses propres sons. Si vous ne voulez pas vous écouter ces presque 50 minutes de mix, on vous donne les endroits où découvrir ces extraits : 8 minutes 34, 17 minutes 30, 30 minutes 08, et 40 minutes 07. Le mix reste sympa à écouter, donc si vous avez le temps, prenez celui de le parcourir. 

On a donc ces petits extraits pour patienter avant Ultraviolet. En tous cas, on l'a compris, il ne faut pas presser Ateyaba, qui avait expliqué dans une interview il y a quelques mois ne pas être une "machine à créer."