MENU
Accueil
Après les Comores, quel autre hymne rap français ?
Écouter le direct
Sofiane - concert à Alger
Sofiane - concert à Alger

Après les Comores, quel autre hymne rap français ?

Après l'hymne des Comores, d'autres rappeurs français originaires d'Algérie, Maroc, Cameroun, Pologne... pourraient se réunir le temps d'un morceau. Voici notre liste.

Le lancement de la Coupe d’Afrique des Nations a été l’occasion pour certains représentants de la diaspora comorienne, très présente dans le milieu du rap français, de se réunir pour livrer un gros morceau pensé comme un véritable hymne. Avec un casting XXL composé de Rohff, Soprano, Alonzo, Cheikh MC, Elams et d’autres (et on n’a pas compté les absents comme So la Lune, Djado Mado ou le 3ème Oeil), ce titre intitulé La Patrie est une véritable déclaration d’amour à l’archipel comorien.

Les Comores constituent l’une des origines les plus présentes parmi les rappeurs français, mais d’autres diasporas sont tout aussi fournies. On pourrait donc imaginer d’autres hymnes nationaux non-officiels, avec des castings tout aussi monstrueux. Évidemment la liste des pays cités n’est pas exhaustive.

L’Algérie

Casting : Rim’K, Fianso, Médine, La Hyène, Big Flo et Oli, Lacrim, LIM, Hooss, PNL, Sinik, Abis, L’Algerino, Freeman, Demon One, Soolking, L’Algerino, Soso Maness, Rocé, Hamé …

Très nombreux, les rappeurs français issus de la diaspora algérienne sont sans aucun doute ceux qui citent le plus souvent leurs origines. Particulièrement fiers de leur origine, les DZ ont déjà écrit un nombre incalculable de titres lui rendant hommage : DZ Mafia (Fianso), Tonton du Bled (Rim’K), DZ (LIM), Bienvenue chez les Bylka (Sinik), Tahia (PNL) … Le casting d’une potentielle réunion de rappeurs d’origine algérienne serait même beaucoup trop large pour faire participer tout le monde. Plusieurs solutions s’offrent donc à nous : n’oublier personne, et donc enregistrer le morceau le plus long de l’histoire du rap français ; faire des choix et laisser 95% des participants sur le côté ; ou bien se lancer dans un album complet.

Cette dernière solution serait la plus intéressante pour tout le monde. On imagine Fianso aux manettes, sur le même principe que 93 Empire. Le casting est suffisamment large pour proposer une tracklist variée, avec des titres engagés (Médine, Rocé, Hamé), des gros bangers (Lacrim, Rim’K, Soso Maness), des singles radiophoniques (L’Algerino, Soolking), des morceaux très street (La Hyène, LIM, Demon One) …

L’Italie

Casting : Akhenaton, Seth Gueko, Freeze Corleone, Lucio Bukowski, Ash Kidd, Furax Barbarossa, Jeff le Nerf,

Une diaspora moins présente dans le rap que l’Algérie ou les Comores, mais tout de même importante. Le nom le plus évident est celui d’Akhenaton, qui a beaucoup insisté sur ses origines dans ses différents albums solo. Un titre comme Paese (Sol Invictus) est par exemple une véritable plongée dans le paysage italien. D’autres artistes comme Seth Gueko ou Freeze Corleone pourraient être appelés au casting, bien que le côté italien ne représente qu’une partie de leurs origines métissées (la Russie pour le premier, le Sénégal pour le second).

Étant donné le profil des autres rappeurs de la liste (Lucio Bukowski, Furax Barbarossa, Jeff le Nerf), on imagine plutôt un morceau très axé sur l’écriture, avec des couplets très denses. En forçant un peu et pour gratter des streams, on peut tout de même aller chercher Lomepal, qui déclarait aux Inrocks en 2018 : “j’ai un nom de famille italien, mais ça vient de très loin, de mon arrière-grand-père”. L’Italie exerçant un certain attrait sur le monde du rap, on peut également imaginer un remix avec des artistes amoureux de ce pays sans en être originaires, comme Sch ou Lacrim.

Le Sénégal

Casting : Booba, MHD, Freeze Corleone, Alpha 5.20, Joe Lucazz, Disiz, Aelpéacha, MC Solaar, Guizmo, Sam’s, Zuukou Mayzie, Captaine Roshi, Sefyu …

Un casting extrêmement varié, et probablement impossible à mettre en place, étant données les inimitiés entre Booba et d’autres membres de la liste.Cet hypothétique hymne sénégalais non-officiel serait pourtant intrigant, puisqu’il réunirait des profils extrêmement variés. On aurait donc droit à un morceau intergénérationnel (on fait participer MC Solaar puisqu’il est né à Dakar, même si ses parents sont tchadiens), croisant des influences artistiques très différentes (il y a un monde entre Aelpéacha et Guizmo).

Le lien qu’entretiennent les rappeurs de cette liste avec leur pays d’origine est assez unique, puisque certains ont produit des albums sortis uniquement au Sénégal (Disiz), et que d’autres ont fait le choix de retourner vivre, temporairement ou non, à Dakar (Freeze Corleone, Alpha 5.20). La scène rap sénégalaise étant également bien développée, on pourrait même pencher pour une grosse réunion avec les rappeurs locaux comme Dip Doundou Guiss, Nix ou PPS.

Le Maroc

Casting : Nessbeal, Sanguee, Hamza, Mister You, La Fouine, Canardo, Lartiste, La Caution, Niro, Ali, Imen ES …

Un peu moins fourni que son voisin algérien, l’effectif marocain n’en est pas moins l’un des plus intrigants de la liste : un morceau qui ferait collaborer des artistes aux univers aussi éloignés que La Caution, Lartiste et Ali, ne pourrait que nous surprendre. On constate par ailleurs que parmi les rappeurs français originaires du Maroc, nombreux sont capables d’une proposition artistique avant-gardiste. C’est évidemment le cas de La Caution, mais aussi de Sanguee (au sein de son groupe Triplego), de Niro (jamais le dernier à innover) ou même de Canardo, un artiste précurseur et incompris. Avec des esprits aussi créatifs et aventureux réunis en studio, cet hymne national non-officiel pourrait donc être l’un des morceaux les plus innovants de la décennie.

Une bonne partie des rappeurs de ce casting ont déjà featé entre eux : La Fouine, Mister You, Nessbeal … La bonne entente artistique entre ces différents artistes pourrait suffire à poser de bonnes bases pour un hymne national non-officiel, d’autant qu’il s’agirait d’un single à fort potentiel si des artistes plus axés sur le chant participent : Lartiste, Hamza, ou même Imen ES.

La Pologne

Casting : PLK, Shay, Wojtek, 7Jaws, Jazzy Bazz

Un effectif beaucoup plus court que celui de l’Algérie ou des Comores, mais un titre potentiellement très intéressant. PLK est devenue une valeur sûre, aussi bien capable de livrer des hits radiophonique (Petroucka, Un peu de haine, Pilote, etc) que d’écrire des albums consistants. Shay, de son côté, reste très attendue à chacune de ses sorties. Wojtek reste une légende des Rap Contenders, même s’il n’a pas connu la même réussite avec ses projets solo …

Si le casting est réduit, c’est finalement l’un des plus cohérents de la liste. On imagine très bien un banger efficace, où chacun aurait la place de poser un couplet en phase avec son univers, et un gros refrain porté par les deux locomotives Shay et PLK.

La Tunisie

Casting : Alkpote, Tunisiano, Sadek, Selim du 9.4, ISK, Dinaz, Mokless, Aero …

Un cas un peu particulier, puisque le fameux hymne national non-officiel existe déjà. En juillet dernier, Tunisiano a invité Alkpote, Sadek, ISK et Brulux pour gros feat 100% Tounsi. Contrairement à la version comorienne, ce titre intitulé 00216 (l’indicatif téléphonique local) ne vise pas à rendre hommage aux sonorités de la musique tunisienne. On est bel et bien sur un gros morceau de rap pur et dur : la prod de BeDar est sombre et oppressante, les couplets sont denses et techniques. En revanche, les textes des différents rappeurs sont bien orientés sur l’hommage au pays (“laisse les comparer, mon bled est unique”), avec des passages entiers rappés en version originale.

Cameroun

Casting : Ill, Mac Tyer, Lalcko, Driver, Mister V, Gambi, Nakk, Dosseh, Dinos, Zefor, MC Jean Gab1, K.Point, Pit Baccardi, Katana, Ishon, Benash …

La diaspora camerounaise infuse elle aussi le rap français depuis trois longues décennies. Entre les légendes (Ill, Mac Tyer, Lalcko), la génération Youtube (Mister V, Gambi), les valeurs sûres (Dinos, Dosseh) et les profils atypiques (Ishon, MC Jean Gab1), une potentielle réunion Kmer serait spectaculaire, et nécessiterait bien plus qu’un simple single.

Contrairement à d’autres pays cités plus haut, on ne recense pas énormément de collaborations entre les rappeurs originaires du Cameroun : hormis celle plutôt évidente entre Dinos et Dosseh, et quelques featurings éparses (Nakk-Mac Tyer, Driver et Black Pimp Thomas, etc). On peut donc là aussi imaginer des connexions rêvées, comme un trio Lalcko-Katana-Nakk sur ce qui serait sans aucun doute une leçon d’écriture, ou MC Jean Gab1 feat Pit Baccardi pour la réconciliation.

Le Congo (Brazzaville + Kinshasa, on ne veut que la paix dans le monde)

Casting : Ärsenik, Kalash Criminel, Ninho, Niska, Gims, Shay, Dry, Koba LaD, Naza, Passi, Siboy, Despo Rutti, Escobar Macson, Guy2Bezbar, Leto, Isha, Damso, Bosh …

Peut-être le plus gros casting possible, avec d’énormes têtes d’affiches (Ninho, Damso, Gims, Niska), des cagoulés (Kalash Criminel, Siboy), des légendes du rap (Ärsenik, Despo Rutti, Dry), des jeunes sur le haut de la vague (Koba LaD, Guy2Bezbar, Bosh) … Comme dans le cas de l’Algérie, il serait franchement difficile de se contenter d’un seul morceau réunissant tout le monde. Un album complet (voire un double-album) serait le seul moyen d’exploiter au mieux les qualités de chacun, d’autant qu’il permettrait des connexions très intrigantes.

On rêve par exemple d’un Isha-Despo, mais on pourrait aussi faire plaisir aux anciens en connectant Ärsenik et Dry, sans parler de la connexion de cagoulés Siboy-Crimi. Un potentiel featuring entre Escobar Macson et Bosh serait forcément un grand moment de brutalité, tandis que Gims, Ninho et Damso pourraient s’associer pour produire une véritable machine à streams. A noter que ce fameux album 100% Congo existe déjà, puisque c’est l’essence même de la discographie du Bisso na Bisso.

La Corse

Casting : PNL, Jul, Sat

Plutôt un hymne régional donc, même si nos amis Corses ont tendance à revendiquer haut et fort leur désir d’indépendance. Ce que l’on pourrait appeler “la diaspora Corse” du rap français n’a pas un effectif énorme, mais écrase potentiellement n’importe quelle autre équipe nationale citée plus haut, en réunissant deux des incontestables leaders de la dernière décennie, PNL et Jul -en plus du légendaire Sat (Fonky Family). Un titre qui ne verra a priori jamais le jour, PNL se refusant à toute collaboration hors de son équipe proche. On pourrait tout de même inviter IAM, pour un remake du clip d'Indipendenza.

Auraient pu être cités : La Côte d’Ivoire (Kaaris, Lala &ce, Vegedream, Jok’Air, Cheu-B, Le Juiice, Bolémvn) ; l’Espagne (Tortoz, Le Rat Luciano, Caballero, A2H) ; le Mali (Oxmo, Mokobé, Salif, Mala) la Guinée (Alpha Wann, Luv Resval, Gazo, Guizmo) ; la Russie (Seth Gueko, Sadek, Ruskov, Davodka), Haïti (Kery James, Alibi Montana, Mac Kregor) …