MENU
Accueil
Après 93 Empire et "13 Organisé", quel département doit se lancer ?
Écouter le direct
"Bande Organisée" - capture clip (William Thomas)
"Bande Organisée" - capture clip (William Thomas)

Après 93 Empire et "13 Organisé", quel département doit se lancer ?

Le 93 et le 13 ont lancé leur compil, qui pourrait être le prochain ?

L432, Hostile, Têtes Brûlées, Street Lourd Hall Stars: pendant de longues années, les compilations ont marqué le rap français par leur casting ou leur concept. Au cours de la dernière décennie, la tendance s’est progressivement épuisée. Malgré bon nombre de tentatives intéressantes (All Stars Industries, Jukebox, Sauvage), le public n’a que très peu accroché, préférant se tourner vers des systèmes de playlists plus pratiques et plus facilement personnalisables. Quelques exceptions (Game Over notamment) sont venues confirmer la règle : intéresser les auditeurs sur une tracklist entière avec un nombre conséquent d’artistes est devenu difficile à l’heure du streaming et l’hyperconsommation de musique. 

Seule initiative capable de susciter la curiosité et de capter l’intérêt du public et des médias (y compris généralistes), 93 Empire a forgé sa réussite sur son concept ambitieux et sur l’improbabilité théorique de son existence. L’entreprise de réunir sur un même projet autant de rappeurs d’un même département, et dépasser les nombreuses mésententes personnelles n’avait en effet aucune chance d’aboutir. La détermination et le sens politique de Fianso ont permis de réaliser l’impossible, et donc, de nous offrir un album réunissant une majorité d’artistes du 93. 

Avec un casting aussi démesuré que celui de 93 Empire, et Jul en lieu et place de Fianso, le projet 13 Organisé est lui aussi parfaitement lancé. Les records spectaculaires réalisés par le premier single, Bande Organisée, ont mis l’album sur les bons rails, sa sortie prévue le 9 octobre peut donc être envisagée avec beaucoup de sérénité du côté de Marseille. 

Les albums consacrés à la scène d’un seul et même département ont le vent en poupe en ce moment, puisque le 91 suivra prochainement. L’info, d’abord lâchée innocemment par Wejdene, a trouvé confirmation au fil des mois, avec bon nombre de rumeurs au sujet du casting réel de ce projet. En attendant d’en savoir un peu plus et de pouvoir comparer les performances du 91 avec celles du 93 et du 13, on peut espérer que la bonne mise en oeuvre de ces différents projets puisse inspirer d’autres départements à se lancer également. 

Les Hauts-de-Seine (92)  

Si l’on couvre toute l’histoire de la scène rap du 92, on a potentiellement l’un des castings les plus spectaculaires de la liste : Booba, Ali, LIM, les Sages Po’, Mala, Less du Neuf, Guizmo, Kekra, PLK, Benash, sans parler des retraités (Salif). 

Qui pour orchestrer le projet ? En termes d’ambition et de moyens, Booba est le nom le plus logique, mais le relationnel risque de poser beaucoup de problèmes. Zoxea pourrait jouer ce rôle : un ancien respecté par à peu près tout le monde, avec suffisamment d’énergie pour contacter tout le monde et jouer le médiateur. Reste à savoir si LIM jouera le jeu. 

Le vétéran que l’on aimerait revoir : Salif, évidemment, et tant qu’à faire, son binôme de toujours, Exs. On n’y croit pas une seconde, évidemment

L’invité qui pourrait s’incruster : Kool Shen, qui s’est installé à Courbevoie depuis une quinzaine d’années. 

Heuss L’Enfoiré a-t-il sa place ? Evidemment, puisque malgré sa participation à 93 Empire (il vient de Saint-Ouen), il est né à Gennevilliers. 

Le Nord (59)  

Un département longtemps resté dans l’ombre, qui possède aujourd’hui l’une des scènes les plus intéressantes. Gradur est évidemment la grosse tête d’affiche du département, avec pas mal de profils prometteurs qui poussent derrière : ZKR, Michel, Ben PLG, Bekar, Krilino, Veerus, etc. Point intéressant : Sofiane Pamart, le fameux “pianiste préféré du rap” vient d’Hellemmes (Lille) et pourrait offrir au projet une jolie touche (une collab de Sofiane Pamart avec Michel ou Krilino n’aurait aucun sens et serait donc géniale). 

Qui pour orchestrer le projet ? Krilino pourrait poursuivre la comparaison “Jul du Nord” en adoptant le même type de rôle que le marseillais sur 13 Empire. 

L’invité qui pourrait s’incruster : Kamini, qui est devenu le rappeur le plus connu de Marly-Gomont, mais qui a fait ses études de médecine et sa carrière d’infirmier entre Lille et Calais. 

Le vétéran que l’on aimerait revoir : Axiom, qui serait aussi le profil parfait pour orchestrer le tout puisqu’il entreprend énormément et vise toujours à fédérer au sein du mouvement rap. 

Heuss L’Enfoiré a-t-il sa place ? Et oui, il cite Valenciennes dans Midi Midi.  Et puis, c’est une bonne occasion d’associer le Nord à l’inventeur de l’expression “c’est carré comme la Corée du Nord”. 

Le Val-de-Marne (94)  

Le 94 compte depuis toujours l’un des effectifs de rappeurs les mieux fournis de France. Certains ont été des pionniers (Lionel D, Kery James), certains ont fait sa gloire (Rohff, le 113), d’autres ont construit sa légende sans forcément récolter les fruits (Nessbeal, La Hyène), une nouvelle génération tente de reprendre le flambeau (Carson, ALP). Pour ne rien gâcher, tous types d’orientations artistiques se croisent dans le 94, de Karlito à Gambi en passant par DTF. Comme dans le cas de 93, l’une des grosses difficultés sera de pousser chacun à mettre son égo de côté et à tirer un trait (au moins temporairement) sur certaines tensions. 

Qui pour orchestrer le projet ? Rim’K aurait pu être le bon profil puisqu’il est respecté par tout le monde et qu’il est surtout le meilleur candidat pour faire le lien entre ancienne et nouvelle génération. Les tensions passées avec Rohff semblent apaisées, au moins publiquement, ce qui pourrait suffire à voir tout ce beau monde cohabiter sur une même tracklist. Reste à savoir si Rim’K a la patience et l’envie de se muer en leader fédérateur. Kery James pourrait également correspondre au profil, d’autant qu’il a toujours eu cette volonté de réunir. 

Le vétéran que l’on aimerait revoir : MC Solaar, qui n’a jamais pris officiellement sa retraite et qui a fait un retour réussi en 2017 avec Géopoétique -et qui vient donc du 94 à la base, précisément de Villeneuve-Saint-Georges. 

L’invité qui pourrait s’incruster : PNL, un groupe emblématique du 91 mais qui reste attaché au 94 et en particulier à la cité Gagarine à Ivry-sur-Seine -d’autant que DTF aurait forcément sa place sur un projet 100% 94. 

Heuss L’Enfoiré a-t-il sa place ? En théorie non, mais en forçant un peu la porte n’est pas fermée. 

Bruxelles  

La scène belge a quelque peu envahi le rap français ces dernières années, avec de vraies grosses têtes d’affiche (Damso), des profils intermédiaires (Caballero et Jeanjass, Hamza), des grands espoirs (Frenetik), des vétérans (Scylla, Isha). Etonnamment, personne n’a encore amorcé un album 100% BX, alors que la bonne entente entre les artistes locaux pourrait faciliter les choses. 

Qui pour orchestrer le projet ? Isha si on cherche un mec respecté par absolument tout le monde, ou alors Caballero et Jeanjeass pour le côté fédérateur, la mixtape High et Fines Herbes étant quasiment une grosse compilation. 

Le vétéran qu’on aimerait revoir : Le groupe Starflam, mais surtout Benny B, qui reste l’un des pionniers du rap francophone. 

L’invité qui pourrait s’incruster : Lomepal, qu’on a tendance à confondre avec un rappeur belge tant il collabore avec les artistes locaux. Ou alors Stromae, qui est bien belge, mais qui n’est pas rappeur. 

Heuss L’Enfoiré a-t-il sa place ? Bien entendu, puisqu’il a vécu à Schaerbeek et qu’il a percé avec sa série de freestyles BX Land. 

Les Alpes-Maritimes (06)  

Pendant longtemps, les rappeurs de la Côte d’Azur étaient plus ou moins integrés dans l’esprit collectif à la scène marseillaise, à l’image des Chiens de Paille, venus de Cannes mais assimilés au 1-3. Veust, Millionaire, Infinit, Gak, Jason Voriz, Fanny Polly, … le casting serait à la fois varié et spectaculaire. Par respect pour tout le monde, on évitera d’inviter Kaotik 747. 

Qui pour orchestrer le projet ? DJ Weedim, qui a vécu un quart de siècle à Nice. Il est certes devenu très parisien, mais il a surtout l’expérience des projets avec de nombreux rappeurs, et pourrait être le liant idéal entre les différents profils. 

Le vétéran que l’on aimerait voir : Veust évidemment, qui est certes un vétéran, mais qui est toujours actif et en a toujours beaucoup sous la semelle. Et surtout Sako, bien plus rare en tant que pur rappeur, et qui a mis sa plume au service des autres (ghostwritting, scénarii, etc) 

L’invité qui pourrait s’incruster : Nekfeu, né à Nice, ou DJ Weedim. 

Heuss L’Enfoiré a-t-il sa place ? Pour une fois, on ne voit pas vraiment comment l’intégrer.