MENU
Accueil
Akhenaton dénonce les dérives de la société dans un rap engagé de 19 minutes
Écouter le direct

Akhenaton dénonce les dérives de la société dans un rap engagé de 19 minutes

15 ans après le classique "La fin de leur Monde", Tonton AKH remet les pendules à l'heure dans le clip "La faim de leur Monde".

En 2006, le grand Akhenaton sortait l'album Soldat De Fortune sur lequel on retrouvait le morceau mythique La fin de leur Monde en featuring avec Shurik'n. 15 ans plus tard, le clip de 10 minutes constitué d'images choc et au texte engagé est devenu un véritable classique. En dressant un constat froid et cru de la société du début des années 2000, les rappeurs d'IAM concluaient leur texte par "ça ne peut qu'aller mieux... Sauf que "Quinze ans après, et surtout après l’année qui vient de s’écouler, nous ne pouvons pas dire que l’état du monde se soit amélioré__, malheureusement" constate AKH. Le vétéran du rap a donc ressorti sa plus belle plume pour nous écrire La faim de leur Monde, le version 2021 de son classique.

Un constat d'urgence

Dès les premiers lignes de ce poème, Akhenaton s'adresse à sa mère qui l'écoute depuis les cieux. Il livre avec douceur son texte écrit au vitriol sans jamais éviter les sujets qui fâchent. Le parrain marseillais nous parle d'écologie, de vivre ensemble et même de spiritualité. "Ma mère a voué sa vie aux autres et les autres ont voué leurs vies à eux même" regrette t-il avant de se lancer dans un long rap revendicateur et hyper engagé comme il l'a toujours fait. 

Pendant 19 minutes, l'ancien dépeint les mensonges, les hypocrisies et les injustices de la politique internationale ainsi que les séquelles de l’Afrique post-coloniale. Sans oublier les guerres, la haine qui se répand sur les réseaux sociaux et la gestion de la crise sanitaire, AKH nous ouvre les yeux sur le monde actuel qui est loin d'être rose...

Du rap engagé

Pour créer ce morceau produit et édité par La Cosca (on ne change pas une équipe qui gagne), AKH est retourné aux sources du rap : des lignes et des lignes de textes, et un refrain qui part aux oubliettes. Après une montée en puissance à couper le souffle durant lesquelles les images et les phrases choc défilent sous nos yeux, le vétéran de la planète Mars conclut sur le même constat qu'il y a 15 ans : "J'attend stoujours la fin de leur Monde ...". Et c'est toujours aussi poignant.

En livrant ce poème, le Tonton du rap marseillais nous rappelle à quel point le rap peut être un formidable moyen d'expression et d'échange. Sans jamais tomber dans le complotisme ou la critique facile, il incite son public à la réflexion mesurée et nous encourage à rechercher la justice. 

Je suis un enfant de la violence et donc un adulte de la paix.