MENU
Accueil
4Keus et Alonzo : le clip puissant de "C'est la vie" est dispo
Écouter le direct

4Keus et Alonzo : le clip puissant de "C'est la vie" est dispo

4Keus s'accompagne d'Alonzo dans le son "C'est la vie" et nous offre un clip puissant !

La réédition de l'album Vie d'artiste de 4Keus est sortie ce 30 octobre et présente pas moins de 10 titres supplémentaires ! A cette occasion, les membres du groupe se sont alliés à Alonzo pour réaliser le clip de leur featuring présent sur la réédition : C'est la vie.

Le clip aux allures de court-métrage se découpe en trois chapitres qui reprennent les étapes cruciales du développement d'un individu que l'on rencontre jeune enfant. Le story-telling est entrecoupé de scènes où l'on voit les 5 rappeurs performer dans des lieux clos où la végétation prend progressivement de l'importance. 

Chapitre 1 : "Ça joue les caillera ça joue les bandits" 

La vidéo s'ouvre sur le petit garçon qu'on comprend témoin d'une dispute violente entre ses deux parents. "J'suis ton exemple, j'suis ta référence". La maman vient lui couvrir les oreilles, mais on sent bien que le mal est fait. Juste après, un plan magnifique est fait sur le petit garçon, dont le regard est déterminé et fort, qui fait face à une bande d'enfants qui lui font la misère. Il se retrouve face à son miroir, une marque profonde à la joue. Malgré sa jeunesse, le petit a un regard résigné d'adulte, et la rose coupée dans l'évier peut faire penser à une innocence arrachée. 

Chapitre 2 : "Les p'tits microbes ont grandi, veulent reprendre le terrain"

Alors qu'Alonzo reprend le mic, c'est désormais le même garçon mais adolescent que l'on retrouve dans une ruelle, seul. Il se roule maladroitement un joint qu'il fume en toussant. "5 heures du matin sa mère s'en va bosser et lui il met ses gants". Il rentre chez lui pour retrouver sa mère inquiète en pleurs. L'ado emplit de frustration se retrouve une nouvelle fois devant le miroir dans une salle de bain qui commence à se faire sérieusement remplir par la végétation. Cette dernière commence carrément à pousser autour de la jambe du garçon, à le contraindre. 

Chapitre 3 : "En bas du bloc c'est la survie".

Pour le dernier chapitre, le personnage est désormais un adulte. Dans un sous-sol, on comprend qu'il a bel et bien repris le terrain de son quartier. Sur son visage on retrouve la même gravité que celle présente dans son regard d'enfant. Une ultime scène le montre dans la salle de bain de son enfance : la végétation recouvre désormais son corps, elle le maîtrise presque. Sa vie, il ne semble pas l'avoir choisi. 

En bref, dans une période où la vie des banlieues est sur toutes les bouches et dans toutes les oreilles, 4Keus et Alonzo ont tenté d'apporter leur pierre à l'édifice pour raconter des jeunesses volées. Le mélange des voix judicieusement autotunnées et du clip sombre rend le tout très efficace.