MENU
Accueil
"Allez, bonne journée" Aya Nakamura gagne contre le styliste qui l'avait assignée en justice
Écouter le direct
Aya Nakamura
Aya Nakamura ©Radio France

"Allez, bonne journée" Aya Nakamura gagne contre le styliste qui l'avait assignée en justice

Un tacle à l'encontre du styliste l'accusant d'avoir copié son travail, qui n'est pas passé inaperçu.

La justice a rendu son verdict dans l'affaire opposant Aya Nakamura et Kyo Jino, un styliste basé à Paris avec qui elle avait entamé une collaboration professionnelle. 

L'affaire remonte à plus d'un an, à la sortie du clip de Pookie, pour lequel le styliste accusait la chanteuse de s'être inspirée, pour des tenues qu'elle porte dans le clip, de son travail sans son consentement. Une histoire qui avait été largement suivie sur les réseaux sociaux, puis amenée devant la justice. 

Y a pas moyen Djadja

Malheureusement pour lui, la décision est sans appel. Comme le rapporte Le Parisien, le tribunal de Paris n'a pas donné raison à Kyo Jino. Le 15 janvier dernier, le tribunal a rendu son jugement et rejeté les demandes du styliste, estimant que "les tenues et postures, bien qu'inspirées d'un univers commun, présentent de nettes différences". "Le seul fait pour [la chanteuse] d'adopter des tenues du même style que celles suggérées par [le styliste] ne suffit pas à établir une reprise constitutive d'une faute", résume ainsi la décision.

Rancunière, Aya ?

A la suite de cette décision, l'interprète de Doudou s'est exprimée avec un message équivoque, ce mardi, sur son compte Snapchat. "Tu voulais combien déjà ? 50k (50 000 €) hein, allez bonne journée", a-t-elle réagi dans un message ponctué d'emojis moqueurs. 

En prime, Kyo Jino est condamné à verser à Aya la somme de 5 000 € pour l'atteinte à son image et sa réputation, ainsi que 3 000 € de frais de justice. Aya Nakamura demandait en tout 100 000 € pour différents préjudices. On ne sait pas si l'histoire s'arrêtera là pour l'instant.