MENU
Accueil
Charles Aznavour : la légende de la chanson est morte
Écouter le direct
Charles Aznavour est décédé à l'âge de 94 ans
Charles Aznavour est décédé à l'âge de 94 ans ©Radio France

Charles Aznavour : la légende de la chanson est morte

Triste nouvelle pour le monde et pas seulement de la musique.

Charles Aznavour, l'une des plus grandes légendes la musique française vient de nous quitter dans la nuit de dimanche, à l'âge de 94 ans. Il est mort à son domicile dans les Alpilles. Il revenait d'une tournée au Japon, après avoir été contraint d'annuler des concerts cet été en raison d'une fracture du bras après une chute.

Grand fan des nouvelles générations rap et slam, Charles a influencé énormément de rappeurs partout dans le monde. Aux USA c'est notamment Dr. Dre qui a samplé Parce que tu crois (1966) pour donner l'incroyable What's The Difference et aussi sur le morceau The Firm - Firm Fiasco (Nas, AZ & Foxy Brown) , que tu peux retrouver sur le seul et unique album de The Firm, sorti en octobre 1997.

En France, la Fonky Family avait à ses débuts samplé Aznavour sur le titre aux Absents, sur son mythique premier album Si Dieu Veut.

Passi s'était également inspiré du virtuose français, en samplant Désormais pour donner le classique Emeutes .

Kery James qui voue une grande admiration pour le chanteur français, a mis deux fois du Aznavour dans sa discographie. D'abord avec Idéal J qui sample Les deux Pigeons sur Evitez. Et ensuite en 2008, pour sa carrière solo , il décide carrément de l'inviter sur le morceau A l'ombre du show business .

Mais l'influence du monsieur dépasse les frontières de la musique et des générations : par exemple, Lebron James aka le meilleur joueur de basket au monde (actuel) est un grand fan de sa musique et n'a pas hésité à partagrer sur Insta une vidéo de lui écoutant des titres du chanteur français.

Voilà, un grand artiste et un grand monsieur s'est en allé laissant une trace indélébile dans le paysage musical mondial avec plus de 1400 chansons, qui resteront à jamais gravées dans les mémoires.

Crédit photo : Didier Baverel / Getty Images