MENU
Accueil
Violences conjugales : une hausse de 16% en 2019
Écouter le direct
Des collages contre les violences faites aux femmes - Francois LOCHON / Contributeur
Des collages contre les violences faites aux femmes - Francois LOCHON / Contributeur ©Getty

Violences conjugales : une hausse de 16% en 2019

L'enquête Cadre de vie et Sécurité a pour objectif d’évaluer et de décrire les infractions dont sont victimes les ménages et les individus. En 2019, 142 000 victimes ont été recensées, il s'agit très majoritairement de femmes, à 88%.

L’enquête Cadre de vie et sécurité est conduite chaque année, depuis 2007 sur le territoire français. Pour 2019, 142 000 victimes sont recensées par les forces de sécurité, elles déclarent avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint. Un chiffre en hausse, qui peut être la conséquence bénéfique du Grenelle des violences conjugales ( du 3 septembre au 25 novembre 2019), ses assisses ont pu inciter les victimes à davantage déposer plainte.

En effet, le tabou et la honte qui entourent les faits de violences conjugales, ont pour conséquence la non-dénonciation des faits auprès des autorités. Mais grâce aux campagnes d'information menées par les associations et les autorités, les victimes sont mieux sensibilisées, et se sentent moins isolées. Un autre levier décisif est celui du recrutement et de la formation des personnels recevant les plaintes des victimes de violences conjugales. Les formations des personnels se sont développées en matière de prise en charge et d’accueil des victimes sur la thématique des violences faites aux femmes, allant jusqu’à des organisations locales spécifiques (référents accueil, correspondants territoriaux prévention délinquance). 

Parmi ces victimes de violences conjugales, 4 400, essentiellement des femmes (4 320), ont porté plainte pour viol ou agression sexuelle par leur conjoint (3 % des victimes)

173 morts violentes au sein du couple en 2019 dont 146 femmes

Sur ces 146 femmes tuées en 2019, 41 % avaient déjà été victimes de violences de la part de leur partenaire et 43 % d’entre elles avaient déposé une plainte.

Plus d’une victime sur quatre (42 %) a entre 30 et 49 ans. Dans la majorité des cas, la victime est de nationalité française et en inactivité (retraitée ou sans profession). De même, dans la majorité des cas, l’homicide est commis au domicile du couple, de la victime ou de l’auteur présumé.

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, l’enquête Cadre de vie et sécurité n’a pas pu être menée en 2020.

Si vous êtes victime ou témoin de violences conjugales, appelez le 3919 

Les numéros d'urgence si vous êtes victime ou témoins de violences conjugales
Les numéros d'urgence si vous êtes victime ou témoins de violences conjugales