MENU
Accueil
Léna Situations : victime de bodyshaming, elle contre-attaque
Écouter le direct
Léna Situations - festival des séries de Cannes en 2019 (Valery Hache)
Léna Situations - festival des séries de Cannes en 2019 (Valery Hache) ©AFP

Léna Situations : victime de bodyshaming, elle contre-attaque

Critiquée pour le simple fait de ne pas porter de soutien-gorge, Léna Situation a décidé de réagir et de faire taire les haters.

La Youtubeuse Léna Situations est de nouveau victime de bodyshaming par certains internautes. Un harcèlement qu'elle subit pour la simple raison qu'elle ne porte pas de soutien-gorge. Pour rappel, le bodyshaming est une pratique popularisée sur les réseaux sociaux qui consiste à se moquer, critiquer, humilier, insulter voire harceler une personne pour les choix qu'elle fait pour son propre corps. Une pratique absurde et complètement immature dont beaucoup de personnes et de jeunes sont victimes sur les réseaux où certains s'en donnent à cœur joie cachés derrière leur claviers. 

Mon corps, mes choix

Les cibles les plus faciles de cette pratique sont bien souvent les personnalité publiques. Célébrités, artistes, influenceurs, tous n'y échappent pas ( à des degrés divers) pour la simple raison qu'ils sont sous l'oeil du public et que leur communauté se croit parfois tout permis en oubliant que derrière ces personnalités publiques se cachent des êtres humains doté de sensibilité. C'est le cas de Léna Mahouf, plus connue sous son nom d'influenceuse Léna Situations. La jeune Youtubeuse a récemment posté une story sur Instagram, dans laquelle elle apparaissait sans soutien-gorge sous son t-shirt, une simple photo qui n'a pas manqué d'attiser les commentaires déplacés et malveillants. Par exemple, un internaute lui aurait envoyé un message privé disant "Le soutien-gorge, c’est pas une option", lui exprimant ainsi son avis sans qu'on le lui ai demandé. Un message que la jeune femme a reposté accompagné de la photo "polémique" légendant, sous le ton de l'humour "l'arme du crime". 

Si la jeune femme fait preuve d'humour sur la situation, elle ne se cache pas pour remettre certains internautes mal intentionnés à leur place en leur rappelant que "chacun est libre de porter ce que bon lui semble" et que "personne ne doit se permettre de dire à une femme ce qu'elle a le droit de porter ou non." Avant de rajouter en story : 

Fermer sa gueule quand il s'agit de dire à une femme ce qu'elle doit porter ou non, c'est pas une option

Un très bon rappel qu'il faut malheureusement encore aujourd'hui faire pour éduquer. Ainsi, comme Léna, nous vous rappelons que chacun est libre, que l'on soit femme ou homme, non binaire...de porter ce que bon vous semble, tant que vous vous y sentez bien et que par la même occasion personne à part vous même n'a d'autorité sur vos choix concernant votre propre corps car celui vous appartient. 

Le harcèlement, qu'il soit sur internet ou dans le monde extérieur est passible d'amende, et ne reflète en aucun cas des valeurs humaines dignes, alors éduquez vous et ceux autour de vous.