MENU
Accueil
Une ambulancière noire tuée "par erreur" par des policiers aux Etats Unis
Écouter le direct
Un policer armé à Portland, aux États-Unis - 2017 (Photo : Ariane Kunze)
Un policer armé à Portland, aux États-Unis - 2017 (Photo : Ariane Kunze) ©AFP

Une ambulancière noire tuée "par erreur" par des policiers aux Etats Unis

Alors qu'elle dormait à son domicile, Breonna Taylor a été abattue d'au moins huit balles dans le corps le 13 mars dernier.

Ce drame a eu lieu il y a deux mois, à Louisville aux États-Unis, mais ressurgit depuis hier et provoque l'indignation et l'incompréhension des autorités et des internautes qui ne parviennent pas à comprendre comment une telle erreur a pu être commise. 

Breonna Taylor lors de la remise de son diplôme à Louisville. (Photo : famille de Breonna Taylor)
Breonna Taylor lors de la remise de son diplôme à Louisville. (Photo : famille de Breonna Taylor) ©AFP

Tuée dans la nuit d'au moins huit balles

L'AFP rapporte que Breonna Taylor, ambulancière de 26 ans, dormait avec son conjoint dans son appartement de Louisville dans le Kentucky, lorsque la police a fait irruption au domicile en forçant la porte. Les officiers de police auraient ainsi fait feu sur la jeune femme, touchée par au moins huit balles. Une vingtaine de coups de feu auraient été tirés en tout. Le conjoint de la défunte, Kenneth Walker, en possession d'un permis de détention d'armes, a ainsi ouvert le feu sur les policiers pour se défendre, pensant à un cambriolage. Il a été arrêté pour agression et tentative de meurtre sur un agent de police, d'après le site d'informations NBC News.

Le mouvement Black Lives Matter a réagi sur les réseaux sociaux en tweetant "#BreaonnaTaylor était une de nos professionnelles de santé nous aidant à travers cette pandémie. Mais alors qu'elle aidait à sauver des vies, la police a pris la sienne violemment."

Une perquisition erronée

D'après la police de Louisville, les agents auraient signalé leur présence à plusieurs reprises, notamment en frappant à la porte, avant de pénétrer dans l'appartement pour une perquisition. Kenneth Walker aurait alors directement tiré sur les policiers dès leur entrée, d'après le lieutenant Ted Eidem.

La perquisition elle-même serait une erreur. En effet, la police recherchait un homme qui n'habitait pas à cet endroit et qui était déjà en garde à vue.

La police de Louisville appelée à prendre ses responsabilités

La famille de la victime a engagé à la défense Ben Crump, un avocat qui défend régulièrement des "victimes noires de bavures policières" selon l'AFP. Il a mené notamment à la médiatisation de l'affaire. Il a directement demandé des réponses à la police de Louisville. Sur Twitter hier, l'avocat a appelé la police à "prendre ses responsabilité pour la mort complètement inexcusable de Breonna Taylor." Il ajoute que "Si c'était un autre foyer issu d'une communauté plus aisée, ça aurait été une histoire très différente. Vraiment inacceptable." Le hashtag #JusticeForBreonnaTaylor est alors très largement utilisé sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Le maire de Louisville a demandé d'ouvrir une enquête pour en savoir plus sur les conditions de ce drame.