MENU
Accueil
Un stagiaire de la NASA découvre une nouvelle planète
Écouter le direct
Un stagiaire de 17 ans découvre une nouvelle planète.
Un stagiaire de 17 ans découvre une nouvelle planète. ©Getty

Un stagiaire de la NASA découvre une nouvelle planète

Wolf Cukier, stagiaire de 17 ans découvre une exoplanète après l'analyse de données du nouveau satellite TESS.

L'été dernier, Wolf Cukier a eu la bonne nouvelle de se voir attribuer un stage au sein de la NASA dans le Maryland. Et trois jours après son arrivée, l'adolescent a découvert l'existence d'une nouvelle planète. 

Le 6 janvier dernier, l’agence a annoncé la découverte d’une nouvelle planète de la taille de la Terre située à une distance ni trop proche ni trop éloignée de son étoile pour que de l’eau sous forme liquide y soit potentiellement présente afin de rendre cette nouvelle planète habitable.

Renommé TOI1338b, elle a été détectée par le logiciel chasseur de planète TESS dirigé par les stagiaires de la NASA. C’est au cours d’une des analyses de données du logiciel que le jeune stagiaire a mis le doigt sur quelque chose de "suspect." 

Alerté, Veselin Kostov, son tuteur, se penche sur les découvertes de l’adolescent et confirme l’éventuelle découverte.  "Wolf et moi avons passé des heures à vérifier la fiabilité de notre découverte. Une fois que nous étions sûrs de nous, nous avons contacté nos collègues" explique Veselin Kostov au journal The Independent.

La nouvelle planète TOI1338b est "7 fois plus grande que la Terre. Elle tourne autour de deux étoiles. L’une 10% plus massive que notre Soleil, l’autre trois fois moins grande et moins lumineuse" rapporte le Washington Post.

Le jeune scientifique a consigné son travail dans un article scientifique, co-écrit avec des astronomes et qui sera publié après révision scientifique.

La découverte du jeune stagiaire a été saluée par la Société américaine d’Astronomie réunie à Hawaii.

Wolf Cukier démarre donc l’année sur les chapeaux de roue. Même si son parcours semble bien tracé, le jeune stagiaire compte étudier la physique ou l’astrophysique dans des universités américaines comme Stanford, MIT ou Princeton.