MENU
Accueil
Un chauffeur Uber agressé par des passagères qui ne voulaient pas porter de masque
Écouter le direct
Uber - un chauffeur agressé par des passagères qui ne voulaient pas porter le masque (capture Instagram)
Uber - un chauffeur agressé par des passagères qui ne voulaient pas porter le masque (capture Instagram)

Un chauffeur Uber agressé par des passagères qui ne voulaient pas porter de masque

Une scène surréaliste vécue par un chauffeur Uber en plein service.

Les faits se sont produits à San Francisco, dans la journée du 7 mars dernier : un chauffeur de la compagnie Uber a été victime d'une agression perturbante par trois passagères. 

Dans une vidéo partagée par le média d'information Loopsider, issue de la caméra de surveillance du véhicule du chauffeur Subhakar Khadka, on y voit les trois passagères dont une particulièrement agitée se livrer à un comportement violent et irrespectueux. 

Agressé pour un masque

Dans la vidéo de quelques minutes, Subhakar Khadka revient sur le déroulement des faits en expliquant avoir reçu un appel pour une course l'amenant à récupérer les trois jeunes femmes en question. Une fois installées dans le véhicule, le chauffeur leur fait remarquer qu'elles n'ont pas de masques et leur rappelle qu'elles doivent le porter pour respecter les restrictions sanitaires imposées durant la pandémie en cours de coronavirus, ce qu'elles refusent catégoriquement en dépit du danger.

De là, s'en suit un échange mouvementé et des menaces sont proférées par les jeunes femmes, ainsi que des coups par celle qui semble être la "meneuse" du groupe, sans oublier le lot d'insultes. Dans un témoignage à visage découvert, Subhakar Khadka confie que les jeunes femmes après avoir une première fois refusé de descendre du véhicule se sont finalement décidées à sortir mais seulement après l'avoir gazé de spray au poivre. Une agression qui a indigné la toile et pour cause il s'agit là d'une agression violente et gratuite. En réponse, la société Uber a décidé de bannir les jeunes femmes à vie, pour le moment aucune action judiciaire n'a été mis en place.