MENU
Accueil
Un an après l'incendie, Notre-Dame de Paris rend hommage aux soignants
Écouter le direct
Notre-Dame de Paris, mercredi 15 avril 2020 (photo : Valentina Camu)
Notre-Dame de Paris, mercredi 15 avril 2020 (photo : Valentina Camu) ©AFP

Un an après l'incendie, Notre-Dame de Paris rend hommage aux soignants

Le bourdon de Notre-Dame de Paris a retenti hier soir à 20 heures. Ce son de cloche symbolisait l'anniversaire de l'incendie, mais aussi le soutien aux soignants dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

Il y a un an, le 15 avril 2019, les flammes engloutissaient peu à peu la cathédrale historique de Notre-Dame de Paris. Les images ont marqué la France entière, mais aussi une grande partie du monde. Un des symboles de la France partait en fumée. Un an après, le pays ne lutte plus contre des flammes mais contre un virus, tout en essayant de reconstruire la cathédrale dans un délais de 5 ans promis par Emmanuel Macron.

Le bourdon se joint aux applaudissements

Depuis plusieurs semaines, les Français se donnent rendez-vous tous les soirs à 20 heures à leur fenêtre pour applaudir les soignants qui se dévouent chaque jour pour sauver des vies dans ce contexte de pandémie mondiale de Covid-19. Cette initiative est appuyée parfois par des klaxons, de la musique, des bruits de casseroles. Mais hier soir, c'est "Emmanuel", le fameux bourdon de Notre-Dame de Paris, qui a sonné en se superposant aux applaudissement. Ce bourdon est la deuxième plus grosse cloche de France : 

Des événements historiques marqués par le glas

"Emmanuel" est historique. Ces 13 tonnes de bronze ont été offertes à Notre-Dame de Paris par Louis XIV. Depuis, le bourdon a retenti dans les plus grands moments historiques. Il a sonné le glas très récemment par exemple, le 30 septembre, lors des obsèques de Jacques Chirac. Il a également retentit à la fin de la première, et de la seconde guerre mondiale, mais aussi à la chute du mur de Berlin. Hier, son glas marquait l'anniversaire de l'embrasement de la cathédrale. 

Emmanuel Macron envisage toujours le délais de 5 ans

Un an après, la reconstruction de Notre-Dame de Paris n'a pas encore débuté, puisqu'elle est encore en "urgence absolue." La restauration a été freinée une première fois cet été, par un risque d'empoisonnement au plomb des ouvriers œuvrant sur la cathédrale. Aujourd'hui, c'est l'épidémie de coronavirus qui met le chantier en pause. Malgré ces embûches, Emmanuel Macron a affirmé que "nous ferons tout pour tenir ce délais" de 5 ans pour reconstruire l'édifice, comme il l'avait promis :