MENU
Accueil
Un américain porte une cagoule du Ku Klux Klan en guise de masque contre le Covid-19
Écouter le direct
Un homme portant la cagoule traditionnelle du KKK - Capture Twitter
Un homme portant la cagoule traditionnelle du KKK - Capture Twitter

Un américain porte une cagoule du Ku Klux Klan en guise de masque contre le Covid-19

La scène s'est passée dans une épicerie en Californie, un homme a décidé d'enfiler une cagoule du KKK pour se protéger du coronavirus, ce qui a provoqué l'indignation des employés et des clients. Une enquête a été ouverte.

Les habitants du comté de San Diego sont désormais obligés de porter un masque dans l'espace public, au lendemain de cette annonce, des employés et des clients on assisté à une scène surréaliste. Un homme venu faire ses courses dans une épicerie de l'enseigne Von à Santee, en Californie, arborait une cagoule du Ku Klux Klan, ancienne société secrète terroriste suprémaciste blanche, désormais groupuscule américain d'extrême droite. Plusieurs clients l'ont pris en photo, n'arrivant pas en croire leurs yeux :

"Cet homme a été photographié dans le magasin de The Mission Gorge Von (9643 Mission Gorge Rd.) plus tôt ce soir 5/2/20. Portant une cape du KKK, il a été prié par le personnel de sécurité de l'enlever, mais pas de quitter le magasin. Réglez cette question."

"Une cagoule du KKK portée ouvertement dans un Vons à Santee, CA, près de San Diego. La région a été pendant de nombreuses années un centre d'activité pour la suprématie blanche et les skinheads, ce qui lui a valu le surnom de Klantee."

"Je ne sais pas ce qui me met le plus en colère - la personne qui porte ça ou le fait que personne dans la direction @Vons  Santee n'ait rien fait à ce sujet. @ADL_SD serait heureux de former votre équipe. San Diego est #NoPlaceForHate"

Des employés de l'épicerie lui ont demandé, à plusieurs reprises, de quitter l'épicerie ou de retirer sa cagoule, l'homme s'est exécuté, il a ôté sa capuche, à payer ses courses, avant de rejoindre son véhicule. Cette scène a suscité de nombreuses réactions et un vif émoi, le maire de Santee, John Minto, s'est exprimé sur ABC :

Je suis choqué, choqué parce que c'est toujours triste quand quelqu'un arbore un symbole de haine, quelle que soit l'idée qui est derrière. 

Il a ajouté : "Santee n'a rien à voir avec ça. Nous n'approuvons pas cela. C'est juste un triste rappel de la façon dont les gens peuvent être intolérants."

Une enquête est en cours.