MENU
Accueil
Kylie Jenner : un admirateur exige de la rencontrer, il se fait arrêter par la sécurité
Écouter le direct
Kylie Jenner est vue arrivant au Craigs le 22 mai 2021 à Los Angeles, Californie - MEGA/GC Images
Kylie Jenner est vue arrivant au Craigs le 22 mai 2021 à Los Angeles, Californie - MEGA/GC Images ©Getty

Kylie Jenner : un admirateur exige de la rencontrer, il se fait arrêter par la sécurité

Etre une star n'est pas sans risque. Un homme de 35 ans a été stoppé par la sécurité, il voulait rencontrer Kylie Jenner pour lui déclarer sa flamme...

L'intrus a récidivé, amoureux transi de la benjamine du clan Kardashian-Jenner, avait déjà tenté de pénétrer dans la propriété de Kylie, à Los Angeles pour lui déclamer tout son amour ! Mais si les fois précédentes, il avait obtempéré et avait quitté les lieux, cette fois-ci, il ne comptait pas partir sans avoir vu Kylie. Stoppé par le service de sécurité, il a été retenu jusqu'à l'arrivée de la Police.

L'homme a été inculpé d'intrusion pour délit mineur, puis relâché.

Les membres du clan Kardashian-Jenner possèdent tous une maison soit à Hidden Hills, soit à Calabasas ou dans la région de Los Angeles. Kylie Jenner vit à Hidden Hills, il s'agit d'une de ses sept propriétés mais sous les filtres Insta, se cache une part plus sombre...

La face cachée des strass et des paillettes

Comme en 2017 quand Joshua Jacobs a été arrêté pour harcèlement, il avait tenter de pénétrer chez Kris Jenner et avait même cassé la barrière de sécurité. Il s'agissait de la 3e intrusions que subissait Kris. Kim a également souffert d'un stalker, qui après l'avoir harcelé en ligne, il se serait présenté à son domicile pour lui remettre un colis contenant une bague et une pilule du lendemain... Puis, le même homme aurait plongé nu dans la piscine de Kendall, avant de se présenter chez Kylie à sa sortie de prison.

Déjà en octobre 2019, Kylie avait déposé une ordonnance restrictive contre un homme qui avait tenté de pénétrer chez elle, il était parvenu jusqu'à son allée, il s'était montré agressif mais avait pu être stoppé par le service de sécurité. Lors de sa déposition Kylie avait avoué :

J'ai souffert et je continue de souffrir de détresse émotionnelle....J'ai un jeune enfant et je crains également pour sa sécurité.

Si les réseaux sociaux provoque une distorsion du réel, il est clair que la vie comme déroulée sur Insta n'existe pas, les Kardashian-Jenner sont passées maitresses dans l'Art de la mise en scène, mais la réalité les rattrape et souvent de façon bien glauque.