MENU
Accueil
Trump poursuit Google, Twitter et Facebook suite à son bannissement
Écouter le direct
Donald Trump annonce poursuivre en justice Facebook, Twitter, Google et leurs dirigeants -  James Devaney / Contributeur
Donald Trump annonce poursuivre en justice Facebook, Twitter, Google et leurs dirigeants - James Devaney / Contributeur ©Getty

Trump poursuit Google, Twitter et Facebook suite à son bannissement

Donald est de retour et il n'est pas content, il proteste contre son éviction des réseaux sociaux, suite à l'assaut du Capitole par ses partisans. L'ancien Président crie à la "censure illégale et anticonstitutionnelle".

Déjà 6 mois que Donald Trump a été banni, temporairement ou définitivement, de Facebook et Twitter. Le clic doit lui démanger car il a décidé par le biais de l'association America First Policy Institute (crée en avril 2021 pour défendre les thèses politiques de Donald Trump) de déposer une plainte contre Facebook, Twitter et Google, il accuse leurs dirigeants respectifs Mark Zuckerberg, Jack Dorsey et Sundar Pichai de "censure illégale et anticonstitutionnelle."

La requête précise : "Nous demandons au tribunal fédéral du district sud de la Floride d'ordonner l'arrêt immédiat de la censure illégale et honteuse de la part des groupes de réseaux sociaux visant les Américains. Nous exigeons (...) la fin du silence forcé."

Donald Trump avait été banni des réseaux suite à l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021, ses partisans s'étaient introduits dans l'enceinte du Congrès américain pour protester contre la victoire de Joe Biden, 4 personnes ont perdu la vie. Donald Trump avait incité ses supporters à réclamer justice en alléguant la fraude électorale généralisée et en relayant plusieurs théories complotistes.

Evincé de Twitter à tout jamais ?

Facebook a décidé de suspendre le compte de Donald Trump pour une durée de 2 ans, suspension susceptible d'être prolongée si les experts du Conseil de surveillance estiment que le retour de l'ancien président pose un danger.

Donald Trump comptait près de 89 millions d'abonnés sur Twitter, 35 millions sur Facebook et 24 millions sur Instagram.

Concernant Twitter, Donald Trump n'est plus le bienvenu, un porte-parole du réseau social a déclaré sur la chaîne d'informations financières CNBC  : "Selon nos règles, quand vous êtes évincés de la plateforme, vous êtes évincés de la plateforme, que vous soyez un commentateur, un directeur financier, ou un ancien ou actuel responsable politique."