MENU
Accueil
Tinder : un homme reçoit "20.000 appels malveillants" après une rupture
Écouter le direct
A ce niveau là, ce n'est plus de l'insistance mais du harcèlement ©Getty

Tinder : un homme reçoit "20.000 appels malveillants" après une rupture

Depuis sa rupture avec sa petite-amie rencontrée sur Tinder, Guillaume se fait harceler. Il aurait notamment reçu plus de vingt mille appels malveillants.

Guillaume avait rencontré cette jeune femme, employée de banque, sur la très célèbre application de rencontres Tinder. Deux mois plus tard, ça ne matche plus et leur relation s’arrête. Le début d’une descente aux enfers pour cet homme.

Une sévère vengeance

Cette liaison s’est terminée « de façon très violente », explique l’avocate de la prévenue, comme pour avancer une circonstance atténuante. Après son divorce, Guillaume, 43 ans, ne pensait pas vivre une rupture si difficile suite à une rencontre en ligne. Il aurait reçu plus de 20 000 appels malveillants, à son domicile ou dans les salons de coiffure qu’il dirige. La jeune femme aurait déversé des ordures dans son immeuble, bousculé sa fille de 13 ans, mordu et frappé au visage Guillaume. Sa fille serait maintenant traumatisée : « Dès qu’elle entend un bruit sur le palier, elle a peur » raconte le quadragénaire, qui a dû déménager. 

Le procès reporté

La justice n’a cependant pas pu traiter ce dossier immédiatement, malgré la convocation de la prévenue devant le tribunal correctionnel de Paris ce mercredi 10 janvier. « Comment pouvez-vous envisager que je traite ce dossier en quinze minutes ? » demande alors le président du tribunal. En attendant, la prévenue a l’interdiction d’essayer d’entrer en contact avec Guillaume ou un de ses salons de coiffure, mais aussi de se rendre dans le XXe arrondissement de Paris. Un écart pourrait lui valoir la prison.

Le procès aura finalement lieu le 6 mars prochain, à Paris.

L'info Mouv' en + :

En novembre dernier, un homme de 27 ans avait été condamné à 15 mois de prison avec sursis et 2 ans de mise à l'épreuve pour avoir harcelé une jeune-femme de 19 ans suite à leur rencontre sur Tinder.