MENU
Accueil
Suspension des loyers et de certaines factures : à qui ça s'adresse ?
Écouter le direct
Emmanuel Macron à l'Élysée (photo : Michel Euler)
Emmanuel Macron à l'Élysée (photo : Michel Euler) ©AFP

Suspension des loyers et de certaines factures : à qui ça s'adresse ?

Lors de son allocution de ce lundi 16 mars, Emmanuel Macron annonçait le confinement mais aussi des aides aux entreprises. Il a notamment évoqué la suspension des loyers et des factures d'électricité pour certains cas. Mais dans quels cas ?

La crise sanitaire actuelle est un coup dur pour les entreprises et l'économie en général. Avec l'annonce du confinement, Emmanuel Macron s'est voulu rassurant à ce sujet, expliquant que l'État a prévu de mettre en place plusieurs mesures pour leur venir en aide, "un dispositif exceptionnel."

Une mesure pour les PME en difficulté

"Les factures d'eau, de gaz, d'électricité ainsi que les loyers devront être suspendus" a lâché le Président pendant son discours. La phrase a été récupérée, et sortie de son contexte à plusieurs reprises, suscitant l'incompréhension générale. Mais cette mesure ne concerne pas les particuliers. Emmanuel Macron parle ici des PME "qui font face à des difficultés" comme il l'explique avant. À la suite d'une conférence de presse donnée mardi matin, Bruno Le Maire a lui aussi précisé que cette exonération temporaire était destinée "uniquement aux petites entreprises les plus impactées." 

"Les habitants ont été oubliés"

Toutefois, ce n'est pas assez pour la Confédération nationale du logement (CNL) qui demande "un moratoire des loyers", à savoir leur suspension, pour les ménages qui sont eux aussi affectés économiquement par cette crise sanitaire. Contacté par Mouv', le président de la CNL Eddie Jacquemart explique que "les habitants ont été oubliés", précisant qu'il est pourtant pour cette mesure appliquée aux entreprises. La CNL demande également la création d'un "fonds d'investissement des habitants pour l'argent qu'ils auront perdu pendant cette crise", que ce soit en terme de salaire, ou de consommation d'électricité plus importante à force de rester confiné. Eddie Jacquemart appelle par ailleurs les bailleurs à "une grande souplesse en ce qui concerne le recouvrement des loyers" et à éviter les relances ce mois-ci.

Le président de CNL nous a confirmé avoir eu Julien Denormandie au téléphone pour discuter de ces mesures. Le ministre du logement a entendu ses propositions, soulignant qu'un moratoire des loyers ne pourrait pas être appliqué pour le moment.