MENU
Accueil
Street art : Obey fait pleurer "Marianne"
Écouter le direct
Parsi : 14/02/2021 : Obey a restauré et modifié la "Marianne" du 13eme arrondissement - GALERIE ITINERRANCE
Parsi : 14/02/2021 : Obey a restauré et modifié la "Marianne" du 13eme arrondissement - GALERIE ITINERRANCE

Street art : Obey fait pleurer "Marianne"

L'artiste américain Shepard Fairey ( aka Obey) a restauré la fresque aux couleurs de la France, située dans le 13e arrondissement de Paris. Son œuvre avait été modifiée, en marge des manifestations contre les lois de "sécurité globale" et "séparatisme".

En décembre 2020, la fresque monumentale avait été modifiée, la devise de la République avait été rayée et le visage de Marianne avait été recouvert de larmes de sang. Le magazine Hiya! avait reçu un texte de revendication d'un collectif anonyme. Ils avaient répondu à l’appel lancé quelques jours plus tôt par le site Hiya! entre autres, et qui appelait à "la résistance citoyenne et artistique" afin de dénoncer "les violences policières, les détournements de la laïcité et les inégalités en tout genre".

Paris, Decembre 2020 : Un collectif anonyme détourne la fresque d'Obey, Marianne pleure des larmes de sang - Anonyme Hiya
Paris, Decembre 2020 : Un collectif anonyme détourne la fresque d'Obey, Marianne pleure des larmes de sang - Anonyme Hiya

Shepard Fairey avait réagi, depuis Los Angeles, l'artiste, lui même très engagé, comprend les motivations du collectif mais il avait aussi promis de restaurer son œuvre. 

"Je suis du côté des gens qui s'opposent aux injustices, et particulièrement quand il s’agit des droits de l’homme. Je crois beaucoup dans le fait d’utiliser mon art non seulement pour mettre en lumière des problèmes, mais aussi pour aider les gens sur le terrain."

C'est chose faite puisque deux mois plus tard, le 14 février, la fresque a été restaurée. Obey a également ajouté une larme, cette fois-ci de couleur bleue sur la joue de Marianne, il a expliqué sa démarche dans une vidéo :

"J’ai créé cette image comme une réponse aux attaques terroristes du Bataclan et dans plusieurs quartiers de Paris en 2015. “Liberté, égalité, fraternité” : j’aime la devise française, car elle incarne parfaitement les valeurs des sociétés démocratiques. L’image n’avait aucun parti pris politique__".

Une vente de cette nouvelle sérigraphie est organisée pour l'occasion et les bénéfices sont intégralement reversés aux "Restos du cœur".