MENU
Accueil
Spotify pourrait augmenter les prix de ses abonnements
Écouter le direct
Le logo de Spotify sur un smartphone. (Omar Marques/SOPA Images/LightRocket)
Le logo de Spotify sur un smartphone. (Omar Marques/SOPA Images/LightRocket) ©Getty

Spotify pourrait augmenter les prix de ses abonnements

Les prix de certaines formules de Spotify pourraient augmenter dans les mois à venir, d’après un sondage effectué par la plateforme de streaming.

Mauvaise nouvelle pour votre porte-feuille : les tarifs de Spotify pourraient augmenter. Pas de panique, rien n’a encore été annoncé en ce sens, et l’entreprise n'a pas confirmé cette potentielle hausse des prix. On peut néanmoins supposer que le géant du streaming musical étudie cette piste. Le co-fondateur et actuel PDG de Spotify, Daniel Ek, avait déclaré en octobre 2020 que "dans les pays où nous avons testé des augmentations de prix, nos utilisateurs ont continué de faire confiance à Spotify et ont montré une volonté de payer plus pour notre service". 

En France, et d’après le sondage révélé par iGeneration, l’offre "Personnel" passerait de 9,99€ à 10,99€ par mois. L’offre "Duo", actuellement à 12,99€ par mois, pourrait passer à 13,99€. Enfin l’autre "Famille" connaîtrait la plus grosse augmentation, passant de 14,99€ à 20,99€ (les tarifs de 15,99€ et 17,99€ ont également été proposés). En revanche, rassurez-vous, l’offre "Étudiant" ne semble pas concernée, et son tarif devrait rester à 4,99€ par mois. 

Une augmentation bénéfique pour les artistes 

Si rien n’a encore été communiqué de la part de Spotify, il est fort probable que des hausses de prix arrivent dans les mois à venir. Daniel Ek a annoncé que son entreprise serait amenée à "étendre encore les augmentations de prix, en particulier dans les pays où nous sommes en bonne position face à la concurrence". 

En France, Spotify est le leader du marché du streaming musical, en réunissant 41% des auditeurs, selon une étude Statista de juillet 2020. Deezer reste tout de même un concurrent sérieux, avec 36% des auditeurs. 

Une éventuelle hausse des tarifs n'a pas que des mauvais côtés, car elle induirait une hausse des revenus pour les ayants droits. Cela semble indispensable, alors que 90% des artistes touchent moins de 1.000€ par an sur Spotify.