MENU
Accueil
#SkullBreakerChallenge : le nouveau challenge ultra dangereux sur les réseaux sociaux
Écouter le direct
Logos des différents réseaux sociaux, avec notamment TikTok où le #SkullBreakerChallenge est le plus répandu.  (photo : Hakan Nural / Anadolu Agency)
Logos des différents réseaux sociaux, avec notamment TikTok où le #SkullBreakerChallenge est le plus répandu. (photo : Hakan Nural / Anadolu Agency) ©AFP

#SkullBreakerChallenge : le nouveau challenge ultra dangereux sur les réseaux sociaux

Internet voit sans cesse émerger des nouveaux challenges, parfois plein de bon sens, parfois sans aucun sens. Mais le cas est problématique quand ce challenge est dangereux et est repris par des milliers de personnes. C'est le cas du #SkullBreakerChallenge.

"Le challenge casseur de crâne", voilà la traduction littérale du "#SkullBreakerChallenge." Le principe est simple, bête et méchant. Trois personnes sont alignées. Celles aux extrémités demandent à celle du milieu de sauter en l'air. Une fois que l'individu du milieu est en l'air, les deux autres lui font un croche-pied en balayant ses deux jambes. La perte d'équilibre est donc évidente. Inutile de préciser que cette pratique est extrêmement dangereuse. 

De lourdes conséquences

Les plus chanceux ne se feront pas mal en retombant. Mais la plupart du temps, le dos peut cogner de façon dangereuse sur le sol, tout comme le bassin ou pire, la tête. C'est le cas de plusieurs enfants déjà qui ont été amenés à l'hôpital suite à ce défi. Certains ont été victimes de commotions cérébrales, d'autres ont eu des fractures du crâne ou encore du poignet. Des conséquences dont les enfants ne sont pas conscients au moment de faire ce challenge. Leur but est simplement de faire tomber leur copain pour les faire rire.

Une prévention accrue

Pour remédier à ce phénomène qui envahit les réseaux sociaux, et plus particulièrement TikTok, une certaine prévention a été mise en place. Des vidéos ont été postées sur le réseau social par des pompiers et des médecins pour sensibiliser les utilisateurs de l'application. Les vidéos publiées sous le hashtag #stopskullbreaker ont d'ailleurs récolté plus de 500 000 vues. D'après Ouest France, TikTok aurait aussi demandé à ses utilisateurs de ne pas réaliser ce challenge, et de signaler toute vidéo où des personnes le feraient. Il est aussi recommandé aux parents de parler à leurs enfants de ce genre de défis dangereux présents sur les réseaux sociaux, qui se multiplient.