MENU
Accueil
Roselyne Bachelot confiante pour les festivals (en particulier ceux d'été)
Écouter le direct
Roselyne Bachelot à la sortie du Conseil des Ministres, le 3 septembre 2020 (Antoine Gyori /Corbis)
Roselyne Bachelot à la sortie du Conseil des Ministres, le 3 septembre 2020 (Antoine Gyori /Corbis) ©Getty

Roselyne Bachelot confiante pour les festivals (en particulier ceux d'été)

La ministre de la Culture s’est dit confiante à propos de la tenue des festivals musicaux de l’été 2021.

Si l’annulation des festivals en 2020 vous a déprimé, Roselyne Bachelot apporte une note d’espoir pour 2021. Invitée du "8h30 franceinfo" ce vendredi 8 janvier, elle a tenu à être optimiste. Même si "le virus est imprévisible", la ministre de la Culture a bon espoir que les festivals puissent avoir lieu l’été prochain. Les festivals du printemps sont plus incertains, mais pour "les festivals d’été, je suis confiante" affirme la ministre.

Tout est à prendre avec des pincettes, tant l’évolution de l’épidémie de COVID-19 est incertaine, mais l’optimisme prime aujourd’hui. La ministre appuie son discours par "la vaccination (qui) va prendre de l’ampleur" et aussi par "les conditions climatiques (qui) vont être meilleures." Le cumul de ces deux facteurs pourrait en effet endiguer la pandémie, et permettre aux festivals musicaux d’avoir lieu. Une excellente nouvelle pour les organisateurs, les artistes mais aussi - et surtout - pour vous.

Un été 2021 qui s'annonce chargé

L’été 2021 devrait être rythmé par des festivals comme le We Love Green et son line-up incroyable ou Les Ardentes, en Belgique, Kendrick Lamar sera présent (avec aussi 13 Block, Hamza & SCH, Lyonzon, la Sexion d’Assaut…) ! On croise les doigts, ce serait la moindre des choses après un été 2020 bien triste sans les festivals. Roselyne Bachelot tient tout de même à être mesurée, et elle "ne prend pas d’engagement."

Pour ce qui est de la réouverture des salles de concert, aucune date n’est encore arrêtée. L’expérience réussie d’un concert réunissant plus de 1000 personnes à Barcelone le 12 décembre 2020 nous permet d’être optimistes. Mais "aucun assouplissement ne sera possible dans les semaines qui viennent" a affirmé Jean Castex dans son allocution du 7 janvier.