MENU
Accueil
Poutine autorisé à rester au pouvoir jusqu’en 2036
Écouter le direct
Vladimir Poutine : Président à vie ? - Alexei Druzhinin / Contributeur
Vladimir Poutine : Président à vie ? - Alexei Druzhinin / Contributeur ©Getty

Poutine autorisé à rester au pouvoir jusqu’en 2036

Qui l'eût cru ? Poutine ne tient pas à lâcher son fauteuil de Président du plus vaste état du monde... Et c'est une belle coïncidence puisque une révision de la constitution russe vient d’être votée, lui permettant (s'il est élu...) de rester encore 15 ans au pouvoir.

Vladimir Poutine est une figure centrale de la vie politique russe, c'est simple, depuis 1999, il a toujours occupé un poste stratégique, soit comme président du gouvernement (de 1999 à 2000 et de 2008 à 2012) soit comme président de la fédération de Russie (par intérim de 1999 à 2000, et de plein exercice de 2000 à 2008 et depuis 2012). Et visiblement, il compte encore faire partie de l'échiquier politique mondial encore plusieurs années, puisque les députés russes ont adoptés une loi, visant à modifier la constitution, qui lui donne la possibilité de se présenter pour 2 nouveaux mandats présidentiels.

La limite de deux mandats consécutifs ne change pas mais la subtilité est que :

Cette  restriction ne s'applique pas à ceux qui occupaient le poste de chef de l’État avant l'entrée en vigueur des amendements à la Constitution.

Pratique ! Ainsi, Vladimir, qui a déjà réalisé deux mandats peut repartir à zéro. 

Poutine a de nombreux alliés puisque cette proposition, présentée lors d'un référendum constitutionnel à l'été 2020 a été approuvée par 78% des députés. L’opposant Alexeï Navalny a déclaré que cette consultation était un "énorme mensonge" et l’ONG Golos, spécialisée dans l’observation des élections, a dénoncé une atteinte "sans précédent" à la souveraineté du peuple russe.

Concrètement, s'il est élu, Vladimir pourra rester au Kremlin jusqu'en 2036, alors qu'il aurait dû  se retirer à la fin de son mandat actuel en 2024.

Cette révision introduit aussi dans la Constitution des principes conservateurs comme la foi en Dieu, le mariage réservé aux hétérosexuels, l'enseignement patriotique , ainsi que des  garanties sociales, comme l’indexation des retraites. Cette révision constitutionnelle doit encore être approuvée par la chambre haute du Parlement russe, puis être promulguée par Vladimir Poutine. Plus c'est gros, plus ça passe...