MENU
Accueil
Vinted ne deviendra finalement pas payant
Écouter le direct
Credit : Ugo Padovani
Credit : Ugo Padovani ©AFP

Vinted ne deviendra finalement pas payant

Comme Facebook et Instagram, l'application Vinted aurait menacé de devenir payante à cause de la dernière mise à jour de l'iPhone qui permet de refuser le pistage publicitaire.

La dernière mise à jour iOS (14.5) d'Apple a visiblement énervé un bon nombre d'entreprises du numérique. Avec cette nouvelle configuration, Apple oblige toutes les applications à demander l'autorisation à l'utilisateur pour activer ou non le suivi publicitaire. 

Comme beaucoup d'autres géants du web qui proposent un service gratuit, tel que Facebook, la plateforme de vente de vêtements entre particuliers Vinted se rémunère grâce à la publicité ciblée. Une technique désormais bien connue et assumée. Avec les données récoltées sur l'utilisateur, l'entreprise lituanienne peut suivre ses activités sur d'autres applications pour cerner au mieux ses envies, ses besoins et ses habitudes pour lui proposer les publicités correspondantes. La vente de ses informations constitue une partie non négligeable de la rémunération de ses entreprises. 

La menace d'un service payant ?

La nouvelle fonctionnalité "App Tracking Transparency" de la dernière mise à jour du système d'exploitation mobile d'Apple permet désormais de demander l'accord de l'utilisateur pour ce pistage publicitaire, privant potentiellement les applications de revenus s'il le refuse. "Presse sur ‘autoriser le suivi’ pour que cette application reste gratuite pour tous". Voilà la fenêtre qui s'affiche quand vous ouvrez désormais l'application Vinted sur votre iPhone. Un message qui sonne comme une menace. Les utilisateurs de la plateforme, extrêmement populaire chez les moins de 35 ans, craignent en effet qu'elle devienne payante. 

Vinted dément

Contactée par Mouv', l'entreprise tient à clarifier un point : "Vinted n'a aucune intention de devenir une application payante". Elle précise également que le message affiché à l'ouverture de l'application n'est en aucun cas une menace mais surtout un moyen d'"informer" ses utilisateurs sur "l’utilisation faite du tracking et les encourager à garder leur publicités personnalisées". Vinted rappelle enfin que la publicité représente une partie de leurs revenus mais qu'"elle reste infime".