MENU
Accueil
Pierre Ménès suspendu du Canal Football Club
Écouter le direct
Pierre Ménés - capture émission Canal Football Club (Canal +)
Pierre Ménés - capture émission Canal Football Club (Canal +)

Pierre Ménès suspendu du Canal Football Club

C’était attendu. Le chroniqueur du CFC ne sera dorénavant plus à l’antenne le dimanche soir, a annoncé le groupe Canal+.

Il ne pouvait en être autrement. Après les révélations sur le comportement sexiste de Pierre Ménès envers ses collègues féminines du service des sports de Canal+, le direction de la filiale de Vivendi a annoncé que le chroniqueur ne sera plus à l’antenne "jusqu’à nouvel ordre". 

Ménès dans la tourmente 

Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste de la journaliste sportive Marie Portolano n’en finit pas de provoquer des réactions en chaîne. Le 21 mars dernier, Canal+ diffuse ce documentaire dévoilant les comportements sexistes et agressions sexuelles subis par des journalistes sportives au sein de leur rédaction. 

L’indignation est grande mais la polémique enfle davantage lorsque le site Les Jours fait savoir que la chaine cryptée à demander à couper un passage dans lequel Pierre Ménès admet ne regretter ni ces gestes déplacés ni ces agressions sexuelles sur deux de ses collègues de l’époque : Isabelle Moreau, qu’il a embrassé de force, et Marie Portolano, à qui il a soulevé la robe et attrapé les fesses. Plus tard, un extrait dans lequel il embrasse de force la chroniqueuse Francesca Antoniotti sur le plateau de Touche pas à mon sport !, diffusée à l’époque sur D8, refait surface sur les réseaux sociaux. 

De faibles excuses

La réponse de Pierre Ménès est attendu. Il se rend alors sur le plateau de son ami Cyril Hanouna pour diffuser l’extrait censuré par Canal. Les excuses sont tièdes. Il considère que "depuis #MeToo on ne peut plus rien dire, on ne peut plus rien". Il présentera finalement ses "sincères excuses" dans un court post Twitter à Isabelle Moreau, Marie Portolano et Francesca Antoniotti. Il dit regretter "sans ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement."

Suspension "jusqu’à nouvel ordre"

Ce n’est que cinq jours après la sortie du documentaire que le groupe Canal annonce lancer une enquête interne sur les faits qui sont reprochés au chroniqueur du "CFC". C’est dans le cadre de cette "analyse approfondie" que la direction de la chaîne a annoncé le 30 mars la suspension, officiellement d’un commun accord, de Pierre Ménès. Il ne sera donc pas sur le plateau du Canal Football Club ce dimanche. Le communiqué précise qu’"il n’y a pas de date de retour". En début de semaine, l’ancien journaliste de L’Équipe avait de toutes façons fait savoir à sa direction qu’il ne voulait pas participer à l’émission de ce week-end, invoquant un "besoin de repos".